Quai des Bulles approche et comme chaque année, un plaisir à peine dissimulé s’installe dans les chaumières de ceux qui se préparent à s’y rendre. Le festival est devenu mythique et beaucoup le préfèrent au FIBD d’Angoulême par son cadre propice à la rencontre, par la mer qui invite aux voyages lointains et par sa programmation souvent judicieuse qui mêle expositions, rencontres, concerts dessinés, projection de films, masterclass et bien d’autres choses encore. Le ... En savoir plus !
Le mois d’octobre débute et avec lui notre premier Focus Spécial depuis la rentrée de septembre, et non des moindres ! L’équipe de MaXoE se mobilise pour vous proposer un contenu qui sera consacré à la Grèce (Antique) que nous allons aborder comme dans tous nos Focus, par des biais très différents. Les thématiques habituelles que vous connaissez déjà bien sur MaXoE seront au coeur de ce Focus, nous allons ainsi vous parler de jeux vidéo évidemement avec notre ... En savoir plus !
Un Supercross d’enfer à Lyon !

supercross

Le week-end du 22 et 23 Novembre, Lyon a abrité le Supercross au Palais des sports. Dès que mon acolyte GG a appris que Charles et Tom Pagès (surtout Tom en fait) étaient là, il est devenu hystérique et je n’ai pas eu d’autre choix que de l’accompagner.

Qu’est-ce que le Supercross ? Qui sont ces fameux Charles et Tom ? (rien à voir avec Olive et Tom, non non)  Et bien vous l’apprendrez dans la suite de cet article.

Le supercross est tout simplement une compétition de motocross, du SX (SX = supercross) Tour. Un petit parcours sympa, avec des sauts, des grands aussi bien que des petits, des virages serrés et surtout des concurrents !

Nous nous sommes pointés tranquillement le samedi soir et je remercie l’équipe de MaXoE qui nous a obtenu les entrées parce qu’il n’y avait plus de place depuis 15 jours déjà !!! Les gradins étaient remplis. Tout était prêt pour assurer une ambiance d’enfer. Il ne manquait plus que le présentateur et les habituelles pompom girls. Bon, je n’ai pas apprécié ces dernières. Elles n’avaient pas un niveau professionnel, ça manquait très souvent de synchronisation et de conviction dans les mouvements (mais il faut bien commencer quelque part, je sais). Par contre, le présentateur était au top. Et je me demande encore comment il faisait pour différencier les participants vu la vitesse à laquelle ça défilait !

Le programme de la soirée était simple : 2 manches pour les SX2 (les jeunes) et deux ½ finales et la finale pour la catégorie des SX1 (les moins jeunes). Le tout agrémenté des shows des 3 meilleurs freestylers du moment : les frères Pagès et l’australien Clinton Moore.

Les courses se sont donc enchaînées au son des motos et à la « fabuleuse » odeur du 2-temps. Le son était bien trop fort, mais nous avons eu droit à des bouchons d’oreille qui ont bien servi, je vous l’assure.

Les courses se sont enchaînées et le rythme était d’enfer. Le présentateur et le public aussi d’ailleurs. Thomas Do a survolé la catégorie SX2 (il a remporté les 4 manches le bougre !), talonné de près par Josse Sallefranque. Pour les SX1, c’est Fabien Izoird qui a remporté 2 finales, suivi de l’italien Angelo Pellegrinni et de Cédric Soubeyras. Leur finale était sans conteste la plus intense. L’italien a été très offensif et c’est surtout lui que je retiens de cette course. Mais je n’irai pas plus loin dans les détails puisque je ne suis pas une spécialiste du genre. GG pourrait le faire, mais il s’emballe à chaque fois et je ne le suis plus. ^_^

Par contre, j’ai quelques photos à vous montrer.

Passons aux freestylers

La dernière fois que nous étions allés au Supercross de Lyon remontre à 2011 (!). Et je dois avouer que le niveau est complètement différent. J’ai été impressionnée par les figures des 3 freestylers. GG m’a appris que Charles avait eu un grave accident il y a 2 ans, mais cela ne l’a pas empêché de revenir. Il a passé ces 2 années à entraîner son frère et le faire progresser, faisant ainsi monter la difficulté des figures. Mais l’Australien (en plus d’avoir de très beaux yeux) se débrouille tout aussi bien. A eux 3, ils ont fait le show ! Et ils ont enchaînés plusieurs tchoutchous acclamés par le public. On a même eu droit à une séance de jetage de t-shirts à la fin, pour le plus grand bonheur des femmes (pour le spectacle des abdos) et des hommes (pour les t-shirts jetés). Bon rassurez-vous, les hommes avaient les « fabuleuses » pompom girls pour se rincer les yeux…