MaXoE Festival 2019MaXoE Festival 2019 MaXoE Festival 2019
Voici un nouveau Concours Comics du MaXoE Festival et aujourd’hui nous allons du côté de Delcourt en vous proposant de gagner chaque jour pendant 5 jours (à partir d’aujourd’hui jusqu’au dimanche 30 juin 2019, 23:59) un exemplaire de Slots de Dan Panosian ! Pour participer, vous devez répondre correctement aux questions qui vous sont posées sur cette page ! 🙂 En savoir plus !
Nous vous avons déjà proposé plusieurs Concours Jeux Vidéo sur consoles pendant cette édition 2019 du MaXoE Festival, place aux joueurs sur PC ! A partir d’aujourd’hui et jusqu’au jeudi 27 juin 2019 à minuit, nous vous proposons de gagner chaque jour une clé PC Steam pour jouer à Vampyr, le jeu de Focus Interactive développé par Dontnod. Et c’est sur cette page que cela se passe 🙂 En savoir plus !
Vous aimez les Comics ? Et bien cela tombe bien, nous aussi ! Avec notre partenaire Urban Comics, et dans le cadre du MaXoE Festival, nous vous proposons de gagner chaque jour à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 28 juin 2019 minuit, 1 exemplaire de Clark Kent : Superman T0 ! Pour cela, rien de plus simple, il vous suffit de répondre correctement aux questions qui vous sont posées sur cette page ! 🙂 En savoir plus !
MaXoE > ZOOM > News > Histoire > Focus Révolution : Des villes renommées par les révolutionnaires
Histoire / / / /
Focus Révolution : Des villes renommées par les révolutionnaires

La révolution a vu une chasse aux symboles de la royauté et de l’église catholique. Certaines villes (et même villages) ont vu leur nom transformé pour leur en donner un qui fasse allusion à la révolution ou à la république. Peu de communes ont conservé ces noms puisqu’en 1814, Louis XVIII a annulé tous ces changements.

carte-france

Quelques exemples :

– Le Mont Saint-Michel fût renommé Mont-Michel puis Mont-Libre

– Fort-Royal en Fort National

– Lyon en Commune-Affranchie (c’est môôôôôche, horriblement môôôôôche)

– Marseille en Ville-sans-Nom (ils avaient énormément d’imagination les révolutionnaires)

– Grenoble en Grelibre (parce que Grenoble = Gre+Noble, la noblesse était bannie)

– Bordeaux en Commune-Franklin

– Saint-Flour en Fort-Cantal, Fort-Libre puis Mont-Flour

– Bourg-en-bresse en Bourg-Régénéré puis Epi-d’Ain et Epi-d’Or

– Saint-Etienne en Armes-Ville ou Canton-d’Armes ou Commune-d’Armes ou Libre-Ville…

Vous trouverez facilement sur internet les noms temporaires des villes et villages. Notons toutefois que certaines villes ont plus tard récupéré leur nom révolutionnaire comme Clichy-en-Aulnoy qui a repris en 1851 le nom de Clichy-sous-bois.