MaXoE > ZOOM > News > Histoire > Les débuts du féminisme en Grande-Bretagne à l’époque Victorienne
Histoire / Société /
Les débuts du féminisme en Grande-Bretagne à l’époque Victorienne

suffragettes 3Il est bien connu que plus la répression est forte, plus la révolte l’est aussi ! Ah non, ça, ce n’est que dans les romans…

Pourtant c’est ce conservationnisme profond qui provoqua la création des premiers mouvements du féminisme en Grande-Bretagne. Leur première convention s’est tenue en 1855 pour revendiquer le droit à la propriété. Sont venus ensuite le droit de vote et l’éligibilité.

Ce qui est paradoxal, c’est que ces suffragettes qui se battent pour obtenir des droits, voient s’opposer à elles la Reine Victoria. Elles obtiendront toutefois le droit de vote en 1928. Pour info, en France, les femmes devront attendre 1944…

suffragettes 2Voici quelques unes de lois que ces suffragettes ont réussi à faire voter :

– La Custody of Infants Act autorise en 1839 les mères « de bonne réputation » à demander la garde des enfants en bas âge (moins de 7 ans). Cette loi fut amandée en 1873 pour élargir l’âge des enfants à 16 ans et à toutes les femmes, même celles qui ont commis l’adultère.

– La Matrimonial Causes Act en 1857 permet aux femmes de demander le divorce dans certaines conditions : la femme doit prouver que son mari a été infidèle et qu’il a aussi commis un acte d’inceste, de bigamie, de cruauté ou de désertion. L’homme, lui ne doit prouver que l’infidélité de son épouse pour demander le divorce… Cette loi a été amendée en 1878 permettant aux femmes de demander le divorce en cas de maltraitance, leur permettant aussi de réclamer la garde de leurs enfants pour le même motif.

– La Married Women’s Property Act votée en 1884 permet aux épouses d’avoir les mêmes droits que les femmes célibataires, à savoir le doit de la propriété personnelle des biens qu’elles avaient avant le mariage. La femme acquiert donc un semblant d’indépendance financière.

– La Guardianshop of infants Act en 1886 permet à la mère de devenir la seule tutrice légale des enfants à la mort de son époux.

Nous reviendrons bientôt dans le cadre de ce Focus Spécial sur l’Epoque Victorienne sur d’autres faits et événements pour lesquels les femmes ont joué un rôle essentiel.