MaXoE > GAMES > Tests > PC > Age Of Wonders 3 : un bien beau mélange

Age Of Wonders 3 : un bien beau mélange

NOTE DE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Plus de 10 ans après la sortie du deuxième opus, voilà que la licence revient enfin sur le devant de la scène. Bienvenue dans un monde où votre ambition personnelle compte plus que tout ...

AgeOfWonders3-haut

 

AgeOfWonders3-jaqIl y a deux factions dans le jeu : les elfes et les humains, prêts à entrer en guerre. Les Elfes cherchent à contester l’hégémonie de la communauté, les humains. Voilà vous en savez assez. 

 

RPG tactique 

Le jeu est un jeu qui mélange stratégie et gestion. Sur la carte du monde,  vous serez amené à gérer vos villes (mais nous y reviendrons) et a déplacer vos troupes. Cette carte possède une grille composée d’hexagones. vous avez un certain nombre de points de déplacement à utiliser avec parcimonie. Si vous arrivez au bout de ces points, cela sera au tour de votre ennemi d’engager les manoeuvres. Si, chemin faisant, vous souhaitez attaquer des troupes ennemies, vous devez placer vos unités sur les parties adjacentes à la position de celui-ci. Vous pouvez donc engager 6 armées. Oui je dis bien « armée » car une cellule hexagonale contient non pas un soldat mais une armée composée de plusieurs bataillons. Enfin pas tout le temps car il y a aussi les héros et dirigeants qui eux sont seuls sur leur position. 

Parlons un peu des combats. Il s’agit de tour à tour à la manière des tactical-RPG. Vous déplacez vos unités sur des cases du damier de combat, vous pouvez utiliser des sorts, des armes de jet ou de poing. Bien sûr il faut convenablement gérer ses distances pour éviter les tirs ennemis. Si vous avez la flemme, il y a une fonction combat automatique, l’IA déduit alors l’issue du combat en fonction des unités en présence. 

Chaque unité ou groupe d’unités peut se déplacer puis effectuer une action. Vous avez, bien sûr, les combats à l’épée mais aussi les attaques distantes à coup de flèches ou de pouvoirs magiques. Il est ainsi possible de déchaîner des éclairs par exemple. Chacun de ses pouvoirs est limité en nombre pour le temps du combat donc à user avec intelligence. 

AgeOfWonders3-3

Les combats en tactical RPG

Premiers pas, première impression de plaisir. Les unités sont variées mais pas trop. Je m’explique. Cela permet à chacun, y compris les néophytes de s’y retrouver. Et dans un tactical RPG on sait bien que, comme pour une partie d’échecs, le challenge est dans le positionnement des pièces pas dans une centaine de types d’unités. Ainsi, vous allez apprendre à connaître chacune d’entre elles pour organiser correctement votre stratégie. Ce qui facilite les choses aussi, c’est une interface très bien pensée. Le hub de choix d’attaques au dessus est particulièrement efficace. Et puis le jeu vous fait naviguer automatiquement entre vos troupes pour leur assigner leurs ordres. Très plaisant ! 

Le jeu offre aussi des aspects très sympas. Ainsi, si vous souhaitez atteindre une unité éloignée et que pour cela vous passez à proximité d’une autre unité ennemie, celle-ci va vous attaquer c’est souvent fatal, car cela correspond finalement à un guet-apens. Au fur et à mesure des combats vos unités gagnent en XP, donc ne les prenez pas pour de la chair à canons. Plus vous les soignerez et plus votre armée sera forte. Mais attention, ce n’est pas qu’un RPG tactique … 

 

La gestion d’un empire 

A l’issue de vos premières victoires, vous allez pouvoir fonder votre première ville. Celle-ci contient des sites de trésor (oui oui ils les appellent comme ça) qui vont générer des revenus de trois ressources : le savoir, l’or et le mana. Ces revenus se concrétisent à chaque tour, ben oui vous avez compris que tout dépendait de ces fameux tours. 

Dans votre ville, vous allez pouvoir produire des unités mais aussi des bâtiments en tout genre. Ces derniers ne sont pas tous visibles sur la carte comme dans un RTS. Si vous choisissez de produire un Autel , il va vous octroyer un bonus de points de mana mais il n’apparaîtra pas sur votre terrain. En gros, tous ceux qui aiment construire leur petite ville avec tout le soin esthétique possible en seront pour leurs frais. Les bâtiments choisis permettent de débloquer de nouvelles possibilités de constructions ou d’améliorer les unités à venir. 

Le livre des sorts

Le livre de la recherche

 

Pratique aussi ce système mémorisant vos choix de construction ou d’entrainement. Il y a ainsi une barre indiquant les unités en production dans l’ordre. Vous pouvez ainsi lancer vos constructions et laisser l’ordinateur faire pour un petit moment, au fur et à mesure du déblocage des ressources. Précieux dans ce genre de jeu. 

Evidemment, on a tendance, au début de la construction de notre ville, à se sédentariser, histoire d’épanouir notre cité, de renforcer nos unités, de découvrir tout ce qui est faisable mais attention, l’ennemi veille et il vient rapidement vous titiller sur vos bases. Il va falloir être très vigilant car l’IA est très coquine dans ce soft. Et puis vous allez étendre votre influence sur plusieurs cités, cela va se compliquer. 

On pourrait encore vous détailler le gameplay mais cela serait aussi gâcher votre plaisir. Sachez simplement que vous devez maintenir vos ressources à flot et maintenir le bonheur de votre peuple. On se croirait dans Civilization car il y a aussi la composante recherche permettant de donner de nouveaux outils à votre empire.  

La vue du monde

La vue du monde

 

Un héros dictateur

Votre héros est tout puissant. Sur le champ de bataille, il peut déclencher différents sorts et cela à différents niveaux. Il peut ainsi attaquer simplement les cibles mais aussi fournir un appui magique à toutes ses troupes. Mais certains actes agissent plus globalement sur votre empire, orientant aussi votre politique entre bien et mal. A vous de faire votre choix. A noter que les deux campagnes de base proposent un héros mais que le mode scénario vous permet d’en créer un de toutes pièces avec tout ce qu’il faut de races et autres attributs. 

Fin politicien, ce héros essaiera aussi de traiter avec les autres factions. Vous pouvez ainsi conclure des alliances, soutenir un camp, voler au secours d’un autre. Les mécanismes ne sont pas très élaborés mais ils complètent agréablement le jeu. 

Vous l’avez compris, nous sommes face à un jeu qui a su construire un gameplay varié basé sur des genres différents. La stratégie, la gestion, la construction se complètent merveilleusement bien. Ajoutez à cela un mode multi en ligne et un éditeur de carte et de campagne et vous aurez compris que ce jeu est une belle réussite. Ah j’oubliais un détail, l’interface est efficace et l’aide est très complète. 

 

Testé sur une version PC

NOTE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Nous nous sommes éclaté à construire notre empire. Le fait d'alterner les phases de jeu entre construction, combats et diplomatie fait que l'ennui ne se pointe jamais et ça, ça n'a pas de prix. On s'immerge dans cette ambiance et on ne voit pas le temps passer. Bon ok, finalement il n'y a pas de grande révolution dans ce titre mais la recette est succulente.
ON A AIMÉ !
- Les aspects Tactical RPG
- L'ambiance très soignée
- Le mélange astucieux des genres
- L'interface plutôt bien pensée
- L'aide archi-complète
- Très beau
ON A MOINS AIMÉ...
- Pas facile d'accès pour les néophytes
- Euuh pas grand chose d'autre
Age of Wonders 3
Editeur : Triumph
Développeur : Triumph
Genre : Stratégie/Tactical RPG/Gestion
Support(s) : PC
Nombre de Joueur(s) : 1-8
Sortie France : 31/03/2014

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...