MaXoE > GAMES > Tests > PC > MXGP 2021 : dans la continuité

MXGP 2021 : dans la continuité

NOTE DE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Et voici la nouvelle déclinaison de la licence MXGP. Milestone nous promet des changements pour le mode campagne. Ce qui est sûr c'est qu'on aura forcément la mise à jour des licences de l'année. Pour le reste, voyons avec ce test.

En terrain connu

Alors ce n’est pas la première fois qu’on vous parle de la licence. D’ailleurs vous pouvez relire notre test de la version 2020 ici. On nous propose donc du motocross. Côté contrôles, on retrouve la recette connue. On accélère, on freine (à l’avant ou à l’arrière), on peut opter pour un embrayage manuel, … C’est toujours aussi plaisant et assez facile à prendre en main. Il faut ajouter à tout cela un point très important, c’est celui de la posture du pilote sur la moto. Vous devez, en effet, l’orienter pour gagner du temps sur vos trajectoires. Ainsi, penchez-le dans la direction du virage (mais pas trop pour éviter la chute) et positionnez-le vers l’avant sur les sauts, cela favorise une bonne prise de vitesse à l’atterrissage. 

Restons sur ce qui est identique à la mouture précédente : les modes de jeu sont les mêmes. On retrouve ainsi un mode campagne (et nous reviendrons dessus dans ce test), les contre-la-montre, les championnats ou Grand-Prix. Il y a également le mode créatif permettant de créer vos propres circuits et ensuite de les partager avec la communauté. Du connu mais c’est complet.

C’est la force du soft : il bénéficie des licences officielles du championnat. On nous livre ainsi pas moins de 40 pilotes des championnats MXGP et MX2. On nous propose les circuits officiels bien sûr avec, cette année, quatre circuits historiques : Ottobiano (Italie), Ernée (France), Leon (Mexique) et Agueda (Portugal). Toutes les bécanes officielles sont, bien entendu de la partie aussi.  

Quoi de Neuf ? 

Milestone a mis en avant sa nouvelle campagne, avec un impact des décisions que vous prenez. Bon ce n’est pas hyper concluant, on se retrouve avec un mode ressemblant beaucoup avec celui de l’an dernier, c’est à dire un enchaînement de courses avec une immersion pas assez prononcée. Alors certes, cela permet de monter gentiment en puissance, de progresser. Mais, encore une fois, on attend des progrès de ce côté-là, avec des à-côtés plus conséquents, des événements plus rock’n roll. 

On retrouve le Playground, c’est un espace ouvert dans lequel on peut faire ce que l’on veut : nous entrainer en toute liberté et participer à des défis. Ce terrain de jeu permet surtout de pouvoir ajuster ses réglages mécaniques qui peuvent s’avérer primordiaux dans chaque course. C’est donc la recette habituelle mais les développeurs nous proposent de changer de lieu, on passe de la Norvège au Pays de Galles. La géographie change pas mal mais c’est plutôt bien, il y de quoi s’amuser sur toutes les configurations possibles. 

Tous les virages ne sont pas faciles à prendre

 

Les sensations

Vous le voyez, les nouveautés ne sont pas pléthore mais le plaisir est tout de même bien là. Ben oui, le savoir-faire ne se dément pas pour ce qui est considéré comme le meilleur jeu de motocross du marché. Les sensations sont toujours aussi bonnes, le pilotage est nerveux et technique pour qui veut terminer premier. C’est toujours aussi grisant de maîtriser un circuit de bout en bout. L’IA n’est pas au top, surtout dans les mêlées des premiers virages mais elle fait le job pour vous pousser dans vos derniers retranchements. En bref, on s’éclate. Par contre, la dual sense de la PS5 me manque un peu, les retours haptiques sont particulièrement utiles sur ce genre de jeu. 

Côté graphismes et sons, c’est du bon job. On n’est encore pas sur une exploitation totale de la new-gen mais cela tient réellement la route. Les ambiances sonores sont bien restituées, suffisamment en tout cas pour être dans l’ambiance d’une course. 

Testé sur Xbox Series X

NOTE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Le titre fait le job, on retrouve les bonnes sensations et la griserie de la vitesse. Les circuits, les motos, les pilotes, tout est là et sous licence officielle en plus. Bon on aurait aimé une évolution plus marquante du mode campagne qui manque de peps pour créer réellement l'immersion. Mais nul doute que cela sera pour l'an prochain.
ON A AIMÉ !
- Le mode playground
- Le pilotage toujours aussi précis
- Les circuits ajoutés
- Les licences officielles
ON A MOINS AIMÉ...
- Pas d'évolution réellement majeure de la campagne
- Pas de nouveaux modes
- En manque de joueurs en ligne
MXGP 2021 : dans la continuité
MXGP 2021
Editeur : Milestone
Développeur : Milestone
Genre : Motocross
Support(s) : PC, PS4, PS5, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1-20
Sortie France : 30/11/2021

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...