MaXoE > GAMES > Tests > PS Vita > Little Deviants : un démonstrateur de fonctionnalités

Little Deviants : un démonstrateur de fonctionnalités

NOTE DE MaXoE
3 / 5
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Annoncé au départ comme une démonstration technique des fonctionnalités de la Vita, Little Deviants est finalement devenu un jeu à part entière.

haut

jaqLes Little Deviants. Moui, qu’est-ce que c’est ? C’est un party-game qui met en scène les zinzins. C’est original ça ! Ce sont des p’tites bestioles qui ont atterri en catastrophe sur on ne sait quelle planète et qui doivent, de ce fait, reconstruire leur vaisseau (qui n’a pas manqué de se disloquer à l’atterrissage). Mais comment faire me direz-vous ! Et bien c’est simple, il suffit de gagner des mini-jeux et ainsi d’obtenir la récompense suprême, à savoir une pièce de vaisseau. Evidemment, le milieu est hostile puisque les Botz, des robots déjantés, vous en veulent à mort. Alors, vous l’aurez compris, le pitch de départ est quelque peu classique quand il n’est pas repompé sur un certain Pikmin. Peu importe, penchons-nous sur le gameplay.   

Ce jeu nous a fait voir la console sous un autre jour et cela assez astucieusement. Chaque mini-jeu est fait pour exploiter les différentes fonctionnalités physiques de la Vita : pad tactile arrière, écran tactile avant, gyroscopes, … 

 

 

Quelques 30 épreuves

Le titre propose ainsi, dans le mode solo, une trentaine de challenges à accomplir. Attention, on vous prévient tout de suite, ces 30 challenges ne proposent pas forcément 30 gameplay différents car certains jeux reviennent de temps en temps mais dans des contextes différents. Bon tout cela est très théorique alors entrons un peu plus dans le détail. Tout d’abord, chaque épreuve déboule sur une récompense, bronze, argent ou or, en fonction de votre performance. Le bronze est le seuil minimum pour pouvoir débloquer le jeu suivant. Ni une ni deux, le titre se place sur le plan du scoring ce qui est de bon aloi pour les party-game. 

1

Le premier jeu proposé s’appelle Prés roulants. Ce n’est pas celui que nous avons préféré. Il s’agit de déplacer un zinzin sur différents plateaux afin de récolter des étoiles et atteindre la sortie vers le niveau suivant. Pas très original ? Attendez ! La bestiole est sous forme de boule et pour la déplacer vous devez déformer le décor en créant des collines ici et là permettant à la créature de les dévaler tout schuss. Comment déformer tout cela ? C’est simple (enfin presque), vous positionnez vos doigts sur le pad tactile arrière de la console et le relief se crée automatiquement. L’idée était bonne sur le papier mais franchement c’est très compliqué à apprivoiser. On galère terriblement, il faut un temps certain d’entraînement pour réussir.

Un autre jeu. La Cabane de la beigne. Il s’agit d’une sorte de jeu de tir. Les bestioles, zinzins comme bots, déboulent aux différentes fenêtres et il vous appartient d’éjecter les méchants hors de la maison. Pour cela, il suffit de tapoter l’écran frontal de la console. En réalité, c’est plus compliqué que ça. Vous devez pousser les robots dans le dos, donc en fonction de leur orientation, vous agissez aussi sur le pad arrière. Attention, les zinzins apparaissent aussi par moments, il ne faut absolument pas les éjecter sous peine de perte de points. Bon, le challenge est rigolo mais sur la longueur, une certaine lassitude s’installe.  

Même si ces deux premiers jeux présentent tout de même quelques défauts d’originalité ou de maniabilité, un certain nombre d’autres sont tout à fait plaisants. Ainsi, dans le challenge « gonflé à bloc » qui vous fait tenir la console verticalement, on découvre sous un autre jour l’écran magnifique et on se dit que la position portrait devrait être plus souvent exploitée dans les jeux Vita. Il s’agit cette fois de diriger une montgolfière avec les gyroscopes de la console. Il faut en effet éviter les nombreuses mines présentes dans les cieux. La console répond très très bien à vos sollicitations et c’est franchement c’est amusant, d’autant plus que des oiseaux viennent régulièrement vous compliquer la tâche. 

2

On ne va pas faire le tour exhaustif de tout ce qui vous est proposé mais citons encore quelques challenges. Cumuluchute vous propose de diriger, au moyen encore des gyroscopes, la chute libre d’un zinzin. Pendant celle-ci vous devez ramasser des étoiles et éviter des obstacles. Rapide, efficace, on a pris un plaisir certain dans ce défi. Catch putride, quant à lui, vous propose d’utiliser les cordes d’un ring comme des élastiques pour balancer un zinzin sur ses ennemis. Sympa mais foutraque. Panique dans les couloirs vous propose d’utiliser les capteurs d’assiette de la console pour orienter un plateau-labyrinthe afin d’orienter la trajectoire de votre bestiole. Enfin, Poursuite mortelle vous met aux commandes d’un avion dirigé grâce aux gyroscopes. Assez stressant, ce mini-jeu nous a convaincu. 

Histoire de ne pas gâcher votre plaisir, nous vous avons révélé ici les premiers challenges disponibles. Mais un certain nombre d’autres vous attendent, et, tout comme la première salve, ils sont assez inégaux. Tour à tour plaisant et lassant. 

On vous propose évidemment des environnements différents entre paysages de verdure, zombie-land ou encore falaises abruptes. Tout cela pour varier un peu les plaisirs. La modélisation des paysages est plutôt réussie mais la Vita ne transpire à aucun moment. C’est mignon et c’est tout. Concernant les bruitages, ils jouent sur la corde du rigolo. C’est vrai que les cris des créatures portent à sourire, mais cela est vite lassant. On ne peut d’ailleurs pas s’empêcher de penser à une forme de ressemblance avec les Lapins Crétins mais en moins bien. La sauce prend beaucoup moins bien même si les zinzins sont assez sympathiques. 

3

 

L’heure du bilan 

Voilà donc un soft destiné à proposer des parties courtes et une certaine rejouabilité dans la course au score (il existe d’ailleurs une fonction communautaire permettant de comparer celui-ci avec le reste du monde). Certaine car un certain nombre de challenges ne donnent pas forcément envie d’y retourner des heures durant. On aurait aussi aimé avoir véritablement 30 jeux différents même si le changement d’environnement ou de zinzin (il y a divers types de zinzins, en feu, qui collent, …) permettent de varier les plaisirs. Maintenant le prix de 30 euros environ en fait un jeu à petit budget ce qui laisse la place à l’indulgence, surtout que certains mini-jeux sont véritablement sympathiques et ils prennent le dessus sur ceux qui le sont moins. 

 

 

NOTE MaXoE
3 / 5
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Voilà un jeu honnête. Il s'adresse probablement plus à un jeune public qui aura plaisir à courir après le score. Les plus gamers d'entre nous risquent, par contre, de ne pas accrocher même si l'on peut saluer la belle utilisation de la console.
ON A AIMÉ !
- quelques jeux vraiment marrants
- univers sympathique
- fonctionnalités de la Vita très bien exploitées
ON A MOINS AIMÉ...
- quelques jeux vraiment lassants
- manque de contenu
- bruitages agaçants
Little Deviants
Editeur : Sony
Développeur : bigbig studios
Genre : party-game
Support(s) : PS Vita
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 22/02/2012

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...