MaXoE > GAMES > Tests > PS Vita > Olliolli : ouille ouille

Olliolli : ouille ouille

NOTE DE MaXoE
4
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Je bats ma coulpe. Voici aujourd'hui le test d'un jeu que j'ai pourtant reçu et testé il y a très longtemps. Pourquoi seulement aujourd'hui ? Et bien pour la raison qui fait que je vais être un peu aride aujourd'hui : j'ai oublié ce jeu aussitôt la console éteinte. Et après m'y être replongé pour rédiger ce test, je me rappelle très bien pourquoi, en revanche.

OlliOlli_PS_Vita_Jaquette_001

Du skate sur Vita ? Pourquoi pas. Un look retro pour faire comme tous les jeux indés, parce que c’est vintage et pas du tout parce que c’est beaucoup moins cher à développer ? Pourquoi pas. Après tout Papers Please est immonde à regarder et c’est sûrement l’une des plus grandes baffes ludiques de ces dernières années. Un jeu difficile à souhait pour amateur exigeant ? Pourquoi pas. Tant que la maniabilité suit.

Voilà résumé en quelques lignes Olliolli. Du skate en 2D, en scrolling horizontal, dans lequel il s’agit de faire des figures. Problème : le gameplay, qui se veut intuitif, ne l’est en réalité pas du tout. On accélère et on atterrit avec X, on saute et on fait ses figures avec le stick. Là encore, pourquoi pas, sauf que curieusement la gestion des sauts au stick est extrêmement pénible, et que la moindre erreur se paie cash. Or, la Vita ayant déjà montré par le passé un léger souci de latence, il arrive régulièrement que l’on se plante parce que la bécane a tardé à réagir, ce à quoi il faut ajouter le plaisir indicible de louper un atterrissage parce que la console a oublié de reconnaitre son X. Et quand on sait que le moindre raté entraîne le game over, on a un peu l’impression de jouer à Flappy Birds, le jeu qui rend fou.

2588567-6579705429-11837

Car en plus, le level design est sadique et pervers, puisqu’un échec partiel va souvent de toutes façons vous mettre dans une configuration qui fait que le prochain obstacle aura votre peau. On peut appeler ça du Die and Retry, sauf qu’ici on Die pour pas grand chose et on a de moins en moins envie de Retry.

Pour couronner le tout, l’action n’est pas toujours très lisible, et à mesure que les niveaux s’enchainent cela devient à la fois de plus en plus dur et de plus en plus illisible.

10484384964_8e4a6bdfd4_o

Inévitablement, la course au score étant la seule motivation du joueur, il y a une forme d’addiction qui s’installe, comme pour tous ces jeux qui donnent envie de détruire manette ou portable, mais dans le cas qui nous intéresse le jeu n’en vaut pas vraiment la chandelle.

 

1

NOTE MaXoE
4
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Les plus masochistes pourront débourser une dizaine d'euros pour se faire fouetter pendant 5 heures (après tout, il y a un public pour NBA 2K14) mais ils auront été prévenus. Pour les autres, OlliOlli n'est ni un bon jeu de skate ni un bon jeu d'adresse, mais une espèce de mélange sadique entre les deux... A vous de voir.
ON A AIMÉ !
- Très indiqué pour les amateurs de défis, mais déconseillé aux dépressifs
ON A MOINS AIMÉ...
- Un design branchouille qui n'a pas vraiment de justification
- Une maniabilité approximative
- Répétitif
Olliolli
Editeur : roll7
Développeur : roll7
Genre : Adresse
Support(s) : PS Vita
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 22/01/2014

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...