MaXoE > GAMES > Dossiers > PC > Mini-Unboxing : Helvetii

Mini-Unboxing : Helvetii

Après vous avoir proposé un Mini-Unboxing sur Record of Lodoss War -Deedlit in Wonder Labyrinth- puis sa critique dédiée, place désormais au Mini-Unboxing consacré à Helvetii, un mélange entre Roguelite et Beat’em All. L’occasion de vous faire découvrir le contenu du jeu, mais aussi son OST, achetable directement en Bundle si vous le souhaitez, sur la boutique de l’éditeur : Red Art Games.

Disponible depuis le 3 février dernier (2023), Helvetii, paru en dématérialisé (PC via Steam, Switch et PS4), et en physique le même jour (PS4 et Nintendo Switch) fait partie du catalogue de Red Art Games. Pour rappel, le distributeur est spécialisé dans les moutures et ressorties de softs indépendants en physique (Candleman, Light Fairytale Ep1, Record of Lodoss War -Deedlit in Wonder Labyrinth, Children of Zodiarcs,…).

D’ailleurs, depuis notre dernier Unboxing, plusieurs titres ont été annoncés pour une future commercialisation en physique, comme Acalesia, Love Choice ou encore Digiton – Heart of Corruption. Les prochains jeux à paraître les mois suivants concernent par exemple Oni – Road to the The Mighiest Oni et Unsouled. Mais pour l’heure, revenons à cet Unboxing consacré à Helvetii.

Déballage et information

Pour cette nouvelle présentation et déballage, Helvetii ne vient pas les mains vides. Effectivement, un fourreau cartonné du plus bel effet, protège le titre tant convoité. Sous contraste et ton gris, on peut y apercevoir la patte des artistes représentant les trois protagonistes jouables : Divico, Renart et Nammeios, ainsi que les antagonistes (ou Boss) sur la face arrière de ce même fourreau. Attention donc aux spoilers si vous souhaitez préserver la surprise des affrontements.

Une fois retiré, place à la boîte du jeu développé par le studio Team KwaKwa. Cette fois, les trois héro(ïne)s sont colorisé(e)s, le visuel de chacun d’eux à l’identique sur cette jaquette est parfaitement animé durant l’aventure, avec divers mouvements/cabrioles et styles bien à eux.

La face arrière, elle, comme toujours, présente toutes les caractéristiques attendues : nombre de joueur(euse), taille du Blu-Ray, petite présentation et surtout des captures. Vous pouvez ainsi voir brièvement toute la splendeur et la coloration des lieux aux airs des productions estampillées Vanillaware, une belle référence. Évidemment à l’intérieur, nous retrouvons le Saint-Graal (Blu-Ray) comprenant toute l’installation nécessaire sur le disque, il n’y a donc aucun téléchargement requis.

L’histoire basée sur la mythologie antique, ou plus précisément sur l’histoire des tribus gauloises et celtes, est celle d’un pacte entre deux personnages (dont nous tairons le nom pour l’instant) qui a engendré une certaine malédiction sur toute la Terre, animaux et peuple inclus.

Durant cette épopée, nous avons le loisir d’écouter 24 morceaux musicaux, ces derniers étant tous répertoriés et présents sur l’Original Soundtrack accompagnant le soft au format CD (vous trouverez une photo ci-dessous). Composés par Dale North, à qui l’on doit notamment les thèmes de Sword of the Necromancer – Revenant (actuellement en campagne Kickstarter), Dreamscaper ou encore Sparklite, les sonorités d’Helvetii se marient à merveille avec l’univers.

De plus, on y découvre la présence d’Emi Evans pour la partie chantée (sur Mythology, A Moment’s Peace,…). Une voix envoûtante connue pour ses chants et vocalises sur les excellents NieR et NieR Automata.

Nous arrivons maintenant à la fin de cet Unboxing, on se retrouve très rapidement pour le test dédié à Helvetii !


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...