MaXoE > GAMES > Tests > 3DS > Super Mario Land 3D : un vent de fraîcheur souffle sur la série !
3DS
Super Mario Land 3D : un vent de fraîcheur souffle sur la série !

Appréciation de MaXoE
8 / 5Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Mario est de retour dans une aventure exclusive qui fait honneur à la Nintendo 3DS.

La Nintendo 3DS a connu un démarrage poussif avec un prix trop élevé et un line-up maigrichon. Ce n’est pas le sympathique Pilotwings qui allait assurer un lancement explosif à la console. S’il y’a bien une mascotte synonyme de succès et associée à Nintendo, c’est Mario ! Lors de la précédente génération, New Super Mario Bros avait connu un franc succès sur Nintendo Wii et Nintendo DS, mais ces épisodes avaient de quoi frustrer ceux qui étaient à la recherche d’un minimum de challenge et de nouveauté. Pour sa sortie sur 3DS, Nintendo a opté pour une nouvelle formule sobrement intitulée : Super Mario Land 3D.

 

Un retour en pleine forme !

 Mario était attendu au tournant. Premier gros jeu de la console, il se devait non seulement d’être bon mais aussi, comme bien souvent pour cette série, techniquement irréprochable comme tout bon ambassadeur qui se respecte.

New Super Mario Bros nous proposait une déclinaison remise au goût du jour des anciens Mario. Le gameplay était cependant assez mou et le style graphique franchement moyen. Sur 3DS Nintendo est allé plus loin en nous proposant une nouvelle approche, tout en douceur, parfaitement adaptée au jeu nomade. Il s’agit en effet d’un savant mélange entre les épisodes 2D à scrolling horizontal et les épisodes 3D des consoles de salon. 

Du côté des similitudes avec les épisodes 2D, Super Mario Land 3D est divisé en 8 mondes eux mêmes décomposés en environ 6 niveaux. En terminant un niveau on débloque le prochain pour arriver  jusqu’au dernier – le célèbre château de Bowser – avant d’enchaîner alors avec le monde suivant. On garde par la même occasion le même système que dans New Super Mario Bros avec la collecte des trois pièces par niveau. La collecte des pièces, bien que facultative en théorie, est nécessaire pour progresser et débloquer l’intégralité des niveaux et, en particulier, l’ultime niveau final.

La qualité des niveaux est variable mais vraiment bonne dans l’ensemble avec pas mal d’originalité et une utilisation ingénieuse de la 3D. La construction des niveaux fait honneur au genre de la plateforme puisqu’il faut littérallement sauter de plateforme en plateforme dans des niveaux souvent aériens. On a enfin le droit à une vrai touche d’innovation, ce qui manquait depuis les épisodes Galaxy. Il peut par exemple s’agir de plateformes qui disparaissent et réapparaissent selon un rythme régulier en parfaite harmonie avec celui de la musique : une savoureuse combinaison! Sans trop évoquer la technique à ce stade, il faut aussi souligner le travail qui a été fait pour véritablement exploiter la 3D afin que cette dernière s’intègre véritablement au gameplay plutôt que de ne constituer qu’un gadget inutile comme c’est bien souvent le cas. Les cubes pivotants et autres effets d’optiques sont donc légion, ce qui participe grandement à l’immersion et au plaisir de jeu. 

La variété est au rendez-vous avec une alternance entre les niveaux à scrolling horizontal et les niveaux complètement ouverts, ces derniers se faisant cependant bien plus rare. Du côté des nouveautés il faut souligner la possibilité de se transformer en Mario tanuki (le raton-laveur de Mario Bros 3), ce qui permet de planer et de donner des coups de queue à ses ennemis, mais également en Mario boomerang à la manière des frères Marts. Cette dernière transformation ressemble pas mal à celle de la fleur de feu à la différence près que la cadence de tir des boomerangs est moins élevée que celle des boules de feu et que la trajectoire de retour de ces premiers permet parfois de tuer plusieurs adversaires d’un coup. Enfin il ne faut pas non plus oublier la Boite à hélice qui permet à Mario de s’envoler très haut à la verticale puis de planer, ce qui permet dans un premier temps d’atteindre des passages plus élevés puis, dans un second temps, de carrément se lancer dans le vide pour passer outre un obstacle avant d’activer l’hélice pour atteindre la prochaine plateforme.   

Certains niveaux sont malheureusement un peu trop courts mais, jeu nomade oblige, cela s’accorde très bien avec l’esprit du jeu sur console portable : il est possible de s’amuser et de progresser dans Super Mario Land 3d en enchaînant de courtes sessions de jeu.

 

Un challenge et une durée de vie en berne

Nintendo a opté pour un système assez particulier dont on aurait pu se passer mais qui s’intègre parfaitement à la politique de Nintendo visant à rendre les jeux vidéos accessibles au plus grand nombre. Ainsi un joueur expérimenté ne devrait pas mettre plus de 5 heures pour terminer tous les niveaux avec toutes les pièces et les drapeaux dorés. Cependant, une fois le jeu terminé une première fois, on débloque alors une deuxième série de niveaux, une sorte de monde parallèle. Il s’agit en fait des mêmes niveaux mais avec un nouveau placement des ennemis, un nouveau rythme avec parfois du contre la montre ou bien un « Dark Mario » à vos trousses. C’est d’ailleurs dans cette seconde partie du jeu que Super Mario Land 3d trouve tout son intérêt. On passe alors d’un jeu sympatique mais sans challenge et difficulté à un très bon jeu de plateforme à la difficulté correcte (mais toujours largement accessible) dans lequel on s’attarde plus dans chaque niveau. On peut alors facilement doubler voir tripler la durée de vie initiale du jeu ce qui, sans être énorme, devient tout de suite plus correct. Dommage qu’on soit obligé d’attendre 5 heures pour enfin avoir un minimum de difficulté. La première partie est plaisante mais assez quelconque : une promenade de santé de 5 heures, ça lasse!

 

Une technique irréprochable

Du point de vue de la technique, pas de doute, c’est un vrai jeu Nintendo.

Le gameplay d’abord est agréable avec un Mario qui se laisse diriger facilement et qui dispose d’une palette de mouvements basique mais efficace. La 3D n’est pas étrangère à la qualité du gameplay puisqu’elle apporte ce petit plus de profondeur de champ qui fait toute la différence dans la gestion de l’environnement. 

Comme nous l’avons déjà mentionné plus haut, c’est la première fois que la 3D fait enfin partie intégrante du jeu. Tous les niveaux sont construits autours de la 3D pour améliorer nos sensations de jeu et proposer une expérience de jeu novatrice. Autant il est généralement plus confortable de jouer sans 3D, autant dans Super Mario Land 3D cette dernière est indispensable. Dommage que ce ne soit généralement que Nintendo qui cherche à tirer pleinement partie des spécificités du hardware. 

Plus généralement le jeu est vraiment beau avec des personnages et des niveaux bien modélisés, pas de clipping ou de paysage « pop-up » ce qui offre un champ de vision très large dans les niveaux aériens. On peut enfin mentionner les couleurs chaudes et pétillantes qui sont un véritable enchantement en cette période de grand froid.

 

En conclusion 

Après une déclinaison plus que moyenne sur Nintendo DS, Mario nous revient en pleine forme sur 3DS dans un jeu plein de bonnes idées qui sent bon la fraîcheur et l’innovation. Très bien intégrée au gameplay et à l’architecture général du jeu, la 3D apporte un plus indéniable au titre de Nintendo qui démontre une nouvelle fois sa maîtrise dans la domaine de la plateforme Dommage que la difficulté soit absente des premières heures de jeu et que certains niveaux soient aussi courts. 

Tout amateur de plateforme qui se respecte ne pourra pas faire l’impasse sur ce nouvel épisode qui s’impose comme un nouveau standard de la plateforme nomade !

Appréciation de MaXoE
8 / 5Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Super Mario Land 3D est un excellent jeu de plateforme plein de fraîcheur qui fait honneur au genre et cela sur une console nomade !
ON A AIMÉ !
- une 3D au coeur du gameplay
- un vent de fraîcheur dans la série
- construction originale des niveaux
- très jolie et coloré
- idéal pour de courtes sessions de jeu
ON A MOINS AIMÉ...
- première partie du jeu sans aucun challenge
- certains niveaux trop courts
Super Mario Land 3D
Editeur : Nintendo
Développeur : Nintendo
Genre : Plates-formes
Support(s) : 3DS
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 18/11/2011