MaXoE > GAMES > Tests > Mobiles
Nos derniers Tests Mobiles

NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Candleman a été imaginé par Spotlightor, un studio chinois basé à Beijing (Pékin). À l’origine, le projet Candleman a vu le jour pour une participation à la « Ludum Dare game jam » en 2013. Les développeurs avaient alors 48 heures pour proposer un jeu autour du ... LIRE LA SUITE
NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Lancée en 1997, la franchise « GTA » comporte plus d’une dizaine d’opus (en comptant les « DLCs et spin-off ») parus sur plusieurs générations de machines. Si au début elle s’était déclinée en épisodes 2D (ou Top Down), GTA III lui apporta l’évolution de ... LIRE LA SUITE
NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
La licence Witch Spring a été lancée sur mobiles en 2015 sous la houlette du studio indépendant coréen Kiwiwalks. Le moins que l’on puisse dire est que si la série compte seulement quatre entrées -en attendant un nouvel épisode prévu pour une sortie l’année ... LIRE LA SUITE



NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
On ne serait pas contre une suite
Le soft fut dévoilé en 2018 sous le nom de Death March Club, développé sous la houlette d’Izanagi Games et du studio nouvellement formé Too Kyo Games. Parmi les membres de ce studio, nous y trouvons deux grands noms japonais : le créateur de la série Zero Escape alias Kotaro Uchikoshi, et le dénommé Kazutaka Kodaka, créateur de la franchise Dangaronpa, tous deux étant les fondateurs de Too Kyo Games. Avec ces deux personnes sur Death March Club, renommé depuis en World’s End Club, autant dire que le jeu était attendu avec une certaine impatience de leurs fans respectifs. Est-ce que l’on retrouve les pattes des auteurs dans le soft ? Assurément, et même si les aspects relativement sombres, sanglants et le sadisme sont moins présents, l’ambiance du titre n’est pas toute rose. Une ... LIRE LA SUITE
MobilesSwitch


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
  Jouer en escouade Alors c’est assez simple, il n’y a pas 36 modes de jeu et le titre est un jeu multi totalement en ligne. Il y a le mode escouades qui correspond à l’esprit même du jeu. En substance, vous dirigez un soldat et une escouade vous suit. Vous pouvez lui donner des ordres et incarner n’importe quel soldat de ce groupe à n’importe quel moment. Vous devez changer d’escouade quand tous ses membres sont morts. Il y a aussi un mode solo, c’est plus classique et moins marrant. Dans la partie, on est sur de la capture de zones classiques ou de conquête de point successifs sur le champ de bataille.  Sur le terrain, vous partez donc en petit groupe et vous pouvez changer de soldat à tout moment dans cette escouade. Vous disposez d’une roue ... LIRE LA SUITE
MobilesPCPS5


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
À ne pas mettre entre toutes les mains
Avant de parler des nouveautés de cette édition et des spécificités qui font l’originalité du soft, intéressons-nous à la licence de Square Enix d’un peu plus près. La franchise SaGa a commencé sur Game Boy en 1989 sous l’appellation Makai Toushi SaGa, un nom qui fut transformé en Final Fantasy Legend aux États-Unis. Comme vous le savez peut-être, deux suites ont vu le jour respectivement une et deux années plus tard, toujours sur la même plateforme. Mais cette franchise SaGa s’est aussi déclinée en « plusieurs parties ». Outre « FF Legend », trois Romancing SaGa sont sortis dans les années 1990 sur SNES, softs qui ont débarqué chez nous il n’y a pas si longtemps. Ensuite la franchise a posé ses armes sur PS1 avec SaGa Frontier, puis le second SF. Sur PS2 il y a eu le très ... LIRE LA SUITE
MobilesPCPS4Switch


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
L’absence de coopération locale manque cruellement
Final Fantasy Crystal Chronicles (ou FFCC) a une saveur assez particulière, à l’époque il fut l’un des rares jeux demandant une combinaison insolite afin de pouvoir être pratiqué à plusieurs. Effectivement, il fallait une Gamecube, le jeu (logique) mais aussi autant de Game Boy Advance que de joueur(euse)s, soit quatre au maximum, et les câbles de connexion qui allaient avec. Cette complexité pouvait certes apporter des bonus supplémentaires (secrets visibles sur l’interface de la GBA, entre autres) mais il fallait forcément que le budget suive pour une expérience optimale. Pour cette version, pas de chichi, les développeurs ont tranché : la coopération locale a totalement disparu au profit d’un multijoueur exclusivement online. Il y a toutefois des restrictions de ce côté comme le ... LIRE LA SUITE
MobilesPS4Switch


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Des graphismes et une bande-son qui aident à l’immersion
  The Wanderer – Frankenstein’s Creature que nous vous avions présenté ici l’année dernière est une aventure éditée par Arte Experience, c’est-à-dire un espace dédié à l’actualité des productions numériques d’Arte s’occupant notamment de documentaires, de fictions, de magazines ou encore de jeux vidéo. Avec notamment A Fisherman’s Tale, ou encore Vectronom et Vandals que nous vous avons déjà présenté. The Wanderer – FC a été développé par La Belle Games, un studio indépendant basé en France et crée par trois personnes : Thibaut de Corday, Laurent Checola et Cédric Bache. Le titre dont il est question aujourd’hui n’est d’ailleurs pas leur premier « jeu » à proprement parler. Auparavant ils ont sorti Eugenics, un jeu satirique sur la ... LIRE LA SUITE
MobilesPCSwitchTéléphonie


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Voilà donc l’occasion de jouer avec Ichigo. Celui-ci voit les morts et peut même leur parler. Un beau jour, il croise une shinigami, sorte d’ange qui lutte contre les Hollows qui sont des esprits plutôt hargneux. Cet ange se retrouve blessé et Ichigo décide alors de prendre la lutte à son compte.  Le gameplay C’est du RPG au tour par tour. On retrouve toutes les ficelles de ce genre de titre. Vous allez pouvoir composer votre équipe avec les meilleurs combattants pour pouvoir affronter toutes sortes de monstres plus ou moins belliqueux. Il faudra bien sûr tenir compte de leurs caractéristiques : attaque, défense, … Concernant les combats, c’est facile à prendre en main, on appuie sur le personnage qui doit attaquer et puis voilà. Il y a aussi quelques pouvoirs à ... LIRE LA SUITE
MobilesTéléphonie


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Pour toute la famille
L’aventure de Half Genie Hero (le quatrième volet) fut rafraîchissante, aussi bien pour son enrobage graphique étant pour la première fois en HD en lieu et place du Pixel Art, que pour son gameplay, et ce malgré certaines mécaniques sous-exploitées. Mais il souffrait aussi d’un souci, sa traduction française. Celle-ci s’étant engouffrée dans les nombreux pièges de la langue de Molière, et de ce fait elle ressemblait beaucoup trop à du Google Trad qu’à autre chose. Pour ce volet, même si quelques erreurs sont encore flagrantes comme la duplication de mots, des oublis ou des non-concordances (voir screens de certains exemples ci-dessous), on est beaucoup moins gêné, on sent que les développeurs ont pris les critiques en considération grâce à Double KO Studios. Les premières vacances ... LIRE LA SUITE
MobilesPCPS4Switch+