A l’occasion de la sortie du dernier Call Of Duty qui revient à ses premiers amours, à savoir la deuxième guerre mondiale, nous vous proposons de revenir sur ce moment de l’histoire et comme d’habitude nous allons le décliner selon les thématiques qui nous sont chères : la BD, le cinéma, les jeux vidéo, la musique et puis plein d’autres choses bien sûr.  Il fait suite au précédent Focus que nous vous avions proposé sur la Grande Guerre. Notre ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Dossiers > Oldies > SEGA Megadrive Classic Gaming Console : un coup de nostalgie ?
Oldies
SEGA Megadrive Classic Gaming Console : un coup de nostalgie ?
Fans de la megadrive, levez-vous !

Ah la grande époque des consoles de salon. La bataille entre la megadrive et la super NES. Les jeux qui, disposant de moins d’espace vital, jouaient la carte de la difficulté, de la grande technicité. On y revient évidemment ! Les constructeurs y vont tous de leur console rétro. Nintendo a sa NES Mini, SEGA a sa Megadrive. 

 

Le Matos

Commençons évidemment par le physique de la bête. Le boitier est assez petit comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessous. Sur le devant, deux prises classiques 9 broches d’origine, histoire de pouvoir brancher vos vraies manettes Megadrive. Sur la version que nous avons eue, version presse, ces prises étaient légèrement enfoncées. On pourrait donc penser qu’elles sont fragiles mais je ne sais pas quel usage en a fait le journaliste qui l’a eu avant moi. En bref, soyez prudent quand même. Sur le dessus, on note le port cartouche qui permet donc d’utiliser vos anciens jeux. Il y a aussi un bouton on-off et un bouton de reset (surtout utilisé pour sortir d’un jeu et revenir au menu principal). A l’arrière deux prises RCA. Une pour le son, l’autre pour la vidéo. Mauvaise nouvelle ça, la vidéo composite n’était déjà pas terrible sur un écran CRT mais alors là, sur du LCD, ça peut être un carnage. Et c’est malheureusement ce qu’on redoutait : le rendu est bien baveux. Alors certes, on parle de jeux anciens, forcément pixelisés, mais la Mini NES est passée par là et elle a prouvé qu’on pouvait, même sur ces jeux, offrir un rendu graphique bien plus agréable. 

 

Notre vidéo maison : 

 

Les manettes sont en accord avec celles d’origine. Elles sont sans fil par contre et nécessitent l’utilisation de 2 piles AAA chacune. Ces piles tiennent plutôt bien le choc, la technologie utilisée est l’infra-rouge, c’est assez peu gourmand. Par contre cela vous oblige a être bien positionné en face de la console, on n’a plus trop l’habitude. 

Si on résume pour les collectionneurs, la console ne reprend pas le design de la Megadrive, cela risque donc de les dérouter mais elle copie les manettes d’origine. Globalement les finitions ne sont pas au top du top mais c’est assez correct.

Jetons maintenant un oeil aux jeux inclus dans la console. 

Ce qu’elle a dans le bide

On ne va pas tous les détailler, nous faisons un focus sur ceux qui valent le détour. Il y a l’indéboulonnable Altered Beast et franchement le titre est plutôt bien porté sur la Megadrive. On prend plaisir à parcourir ces niveaux un peu glauques. On a plaisir aussi a rejouer à Alex Kidd même si le titre a pris un sacré coup de vieux. Arrow Flash est très sympa aussi, c’est un shoot’em up très nerveux qui prouve que la megadrive en avait dans le ventre. Toujours plaisant, notamment en multi, il y a les Columns et Columns III. Il y a aussi les redoutables Golden Axe de I à III

Si vous préférez le 1 contre 1, jetez-vous sur Mortal Kombat (les 3 premiers épisodes). Toujours aussi sympas même si le gameplay a vraiment pris du plomb dans l’aile. Les plus fans du genre japonais seront contents de retrouve Phantasy Star I et 2. Les fameux RPG. Plutôt Beat’em all et arcade ? Pas de soucis, il y a Shadow Dancer et Shinobi III. Et puis SEGA oblige on a du Sonic à ne plus savoir qu’en faire. Tous ces titres sont les hits de la console. Parmi les 80 jeux fournis avec la console, il y a aussi des productions plus modestes : échecs, jeux de réflexion, puzzles. Il y en a qui sont vraiment sympas à jouer. Idéaux pour faire une petite pause mais que ne sont pas originellement de la megadrive. On peut donc dire sans mentir que tous les jeux présents ne valent pas le détour. 

Voici la liste complète des jeux : Alex Kidd in the Enchanted Castle •Alien Storm •Altered Beast •Arrow Flash •Bonanza Bros. •Chakan: The Forever Man •Columns •Columns III •Comix Zone •Crack Down •Decap Attack •Dr. Robotnik’s Mean Bean Machine •ESWAT: City Under Siege •Eternal Champions •Fatal Labyrinth •Flicky •Gain Ground •Golden Axe •Golden Axe II •Golden Axe III •Jewel Master •Kid Chameleon •Phantasy Star 2 •Phantasy Star 3 •Ristar •Shadow Dancer: The Secret of Shinobi •Shinobi III: Return of the Ninja Master •Sonic & Knuckles •Sonic Spinball •Sonic the Hedgehog •Sonic the Hedgehog II •Sonic 3D Blast •Sword of Varmilion •The Ooze •Vectorman •Vectorman II •Mortal Kombat I •Mortal Kombat II •Mortal Kombat III •Adventure in the Park •Cross the road •Jack’s Pea •Jewel Magic •Curling 2010 •Plumbing Contest •Wall-Breaking •Bubble Master •Break a Fireline •Mahjong Solitaire •Warehouse Keeper •Chess •Memory •Snake •Air Hockey •Spider •Naval Power •Mr. Balls •Cannon •Fight or Lose •Bottle Taps Race.

Côté sauvegarde, on a pu lire ici ou là sur Internet que la console ne les gérait pas. Alors certes il n’y a pas ce système de sauvegarde ajouté sur la Mini NES et qui permet de sauvegarder à tout moment sur des jeux qui n’étaient pas prévus pour cela. Mais évidemment la console reproduit le système de sauvegarde quand celui-ci était prévu sur la console (comme sur Phantasy Star par exemple). 

 

Alors faut-il craquer ? A 60 euros environ, on peut dire oui. Cela vaut largement les jeux présents nativement et puis la possibilité d’utiliser ses cartouches est un vrai plus. On regrette simplement le niveau de finition un peu cheap et le rendu vidéo un peu crade en raison de la sortie composite. A noter que la console existe aussi en version portable à 60 euros environ.