MaXoE > ZOOM > News > Associations > Starved for Attention – Nouveau regard sur la malnutrition
Associations / Sorties / Expos
Starved for Attention – Nouveau regard sur la malnutrition

MSF demande aux pays donateurs de réformer l’aide alimentaire, inadaptée aux enfants malnutris. Pour montrer les différents visages de la malnutrition, MSF présente à Paris l’exposition « Starved for Attention – Nouveau regard sur la malnutrition » du 12 au 16 octobre.

Le Bangladesh est l’un des principaux foyers de malnutrition infantile. Près de 50% des enfants de moins de cinq ans sont en sous poids. Ron Haviv/VIIMSF demande aujourd’hui publiquement aux principaux pays contribuant à l’aide alimentaire, parmi lesquels la France et les pays de l’Union européenne, les Etats-Unis, le Canada et le Japon, d’arrêter de financer une nourriture inadaptée.

Pour MSF, il est temps de mettre fin au « double standard » : les mêmes pays qui financent une aide alimentaire inadaptée ont mis en place des programmes nationaux efficaces. Les Etats-Unis et les Etats européens sont parvenus à réduire drastiquement leur taux de malnutrition infantile en menant des programmes de distribution d’aliments variés comme des œufs et du lait aux jeunes enfants des familles les plus vulnérables. Les jeunes enfants ont en effet besoin d’une alimentation variée, riche en protéines, lipides, glucides, vitamines et minéraux. Mais ces éléments essentiels sont absents des distributions d’aide alimentaire.

Pour montrer les différentes stratégies actuelles de lutte contre la malnutrition, leurs succès et leurs limites, MSF présente à Paris «Starved for Attention – Nouveau regard sur la malnutrition», une exposition vidéo, en partenariat avec l’agence photos VII. Elle propose sept reportages des photographes Marcus Bleasdale, Jessica Dimmock, Ron Haviv, Antonin Kratochvil, Franco Pagetti, Stephanie Sinclair et John Stanmeyer. Ils se sont rendus dans des programmes nutritionnels gérés par MSF et dans d’autres pays touchés par la malnutrition.

Leur travail permet de saisir des destins individuels du Bangladesh aux États-Unis, en passant par le Burkina Faso, la République démocratique du Congo, Djibouti, l’Inde et le Mexique. Après avoir été accueillie à New York, Milan, Toronto, Abidjan et Rome, l’exposition est présentée à Paris du 12 au 16 octobre 2010.

L’exposition est accompagnée d’une pétition internationale pour demander aux pays donateurs de réformer la qualité de l’aide alimentaire. Des dizaines de milliers de personnes ont déjà signé la pétition sur www.starvedforattention.org. Elle sera présentée aux dirigeants du sommet du G8 en France au printemps 2011.