Festival de Cannes 2019 MaXoE Focus Game of Thrones
Après une édition 2018 sous le signe du renouveau (modification des dates du Festival, de la gestion des projections et de nombreux nouveaux venus au sein de la Sélection Officielle), cette édition 2019 est celle de la femme. Déjà par ce choix de rendre hommage à l’immense réalisatrice Agnès Varda disparue récemment, avec l’affiche officielle de cette 72e édition. Mais aussi et surtout parce que pour la première fois, l’organisation du Festival a mis un ... En savoir plus !
MaXoE > ZOOM > Dossiers > Sports > Le championnat de France des arts martiaux vietnamiens 2010
Sports
Le championnat de France des arts martiaux vietnamiens 2010

Bon, j’ai quelques mois de retard, mais je vais quand même vous parler des championnat de France des arts martiaux vietnamiens 2010. Tant que celui de 2011 n’aura pas eu lieu, il n’est pas trop tard pour parler de celui de 2010. 😉

C’est maintenant la deuxième année que les championnats de France des arts martiaux vietnamiens ont officiellement lieu. Deuxième année que la FFKDA accueille d’une manière officielle les AMV. Et cette année, on a eu droit à une grande salle. Je dois avouer que le choix du lieu est particulièrement judicieux pour ceux qui viennent de loin : pas loin de l’autoroute, donc pas besoin d’entrer dans Paris (et de se retrouver coincé dans les bouchons) pour arriver ou partir. De plus, nous avions choisi un hôtel pas loin du gymnase et nous n’avons eu aucune difficulté à trouver une place où nous garer ! Donc en dehors du bouchon que nous avons subi pour aller à Bercy le samedi soir, nous n’avons eu aucun des inconvénients habituels de Paris. Le top !

Des changements dans la technique

Cette année, il y a eu quelques changements. Déjà au niveau de l’arbitrage, comme je l’avais expliqué pour la ½ finale zone Sud, la partie technique n’est plus jugée en faisant la somme des points donnés par chaque juge. Mais les concurrents passent 2 par 2 dans chaque catégorie. Les juges n’ont plus qu’à désigner celui qui a été le meilleur des 2. Bien sûr, cela présente un inconvénient : le hasard a sa petite place. En prenant par exemple Hélène Tran qui a remporté tous les titres dans les catégories où elle s’est présentée, la concurrente qui est tombée au premier tour face à elle a perdu alors que face à une autre concurrente, elle aurait pu gagner et s’approcher de/atteindre la finale. Mais il y a des personnes dont le niveau technique est encore bien supérieur à d’autres. Ce n’est pas de chance pour celles qui sont tombées face à elle dès le début. Mais c’est les règles du jeu.
Et le deuxième changement est que la finale du championnat de France n’est accessible qu’à ceux qui ont été qualifié aux ½ finales de la zone Nord et de la zone Sud. Cela limite déjà le nombre de participants puisqu’il y a 16 sélectionnés maximum par catégorie et par zone et cela a aussi permis d’avoir un très bon niveau pour la technique. Je dois avouer que les quyens m’ont bluffée !

Journée technique

Le samedi a commencé donc avec la technique comme d’habitude. Plus les compétitions passent et plus il y a de participants en technique, ce qui est un véritable plaisir pour moi qui préfère nettement la technique au combat.

Les Song Luyen notamment tirent leur épingle du jeu. Certains avaient bien préparé leur « numéro ». Le Song Luyen des 2 singes se disputant une pomme était à mes yeux excellent et très original. D’autres ont propagé une bonne odeur de rotin brûlé avec leurs bâtons. Le binôme gagnant est le même que celui de la ½ finale de la zone sud : Hélène Tran et Versilia Verrier. Mais ceux qui ont hérité de la médaille d’argent ainsi que du titre de vice-champions de France sont aussi les mêmes qui avaient fini derrière les deux jeunes femmes à la ½ finale Sud : Florian Viannay et Gérald Lamotte (le GGbob de MaxoE). Félicitations à eux ainsi qu’à tous les autres participants. J’ai pu constater que GGbob et Florian ont énormément travaillé et je pense que c’est le cas de tous les autres binômes. Les Song Luyen nécessitent une très bonne précision et un timing parfait pour que le combat soit crédible et surtout qu’il n’y ait pas de blessures. D’autant plus que cette partie de la compétition a été l’occasion de voir plusieurs séries de ciseaux s’enchainer et les ciseaux ne sont réussis que parce que les partenaires ont confiance entre eux et aussi parce qu’ils ont été énormément travaillé.

Les quyens synchros n’en sont pas moins difficiles à exécuter. Le timing aussi compte énormément mais d’une manière complètement différente. Il suffit qu’un des 3 partenaires parte en avance ou en retard, et ça se voit tout de suite, surtout avec des armes longues (et je ne vous parle même pas des ralentis de mes vidéos :b). Mais que ce soit l’une ou l’autre des catégories, le spectacle était au rendez-vous.

Quand aux quyens mains nues et avec armes, que dire en dehors du fait qu’il y avait du niveau ainsi que de très beaux quyens. Mais pour ce qui est des quyens armes, beaucoup ont choisi le bâton long, une arme qui a tendance à plaire aux juges et qui se retrouve très régulièrement sur les podiums. Je ne sais pas si certains l’ont choisi dans ce but là, mais je trouve dommage de limiter les armes traditionnelles des arts martiaux vietnamiens au bâton long. Un des participants a choisi la difficulté en présentant un quyen avec un tri-bâton, quyen qu’il a parfaitement exécuté.

Journée Combat

Et comme d’habitude, les combats ont attiré plus de monde que la technique. Plus dure pour faire des photos quand il y a un attroupement autour des tatamis. :’( La prochaine fois, je songerai à emmener ma chienne. Elle pourra toujours terroriser les badauds en les fixant droit dans les yeux puis leur arracher les lacets (c’est qu’il faut faire particulièrement attention, les lacets sont des objets particulièrement sournois et dangereux). Trêve de plaisanterie. ^_^ Si les combats attirent plus de monde, c’est qu’il y a une raison : les gens sont assoiffés de sang. Ah… GGbob me dit que non, ce n’est pas ça. Chaque concurrent vient avec son fan club alors ? Mais non je ne suis pas mauvaise langue, juste un petit peu. Cette année, exit le casque à bulle. Rajoutez à ce changement l’autorisation de donner des directs dans le visage et vous ne serez pas étonné de savoir qu’il y a eu un certain nombre de nez qui ont saigné. Mais je ne suis pas sûre que ce soit forcément une bonne chose. Bien sûr, on respire bien mieux sans les casques à bulle, mais quand on voit des concurrents commencer par frapper le nez pour déstabiliser son adversaire, je me demande où se situe le fair-play et surtout l’esprit martial… Mais bon…

Les femmes ont été plus techniques que les hommes. Parmi ces derniers, certains ont pratiqué le combat à la touche et par facilité, et aussi parce que c’est plus efficace pour le combat à la touche, ont utilisé les mêmes coups. Il est vrai que pour eux, ça n’a pas vraiment d’importance, tout ce qu’ils veulent c’est marquer des points. Mais pour les spectateurs, voir un panel technique, de la variété, c’est important. Les femmes n’ont pas eu ce genre de problème, elles ont été très techniques, même si on a pu assister à un moment à un combat qui ressemblait plus à un règlement de compte qu’autre chose. :b Ce n’était pas loin du crêpage de chignon et la nature humaine étant prévisible, ça a attiré du monde. -_- Dommage, elles étaient excellentes toutes les deux. Heureusement que l’arbitre a su les recadrer.



On peut remarquer que les participants sont mieux préparer au combat. Les « stars » des années précédentes n’ont pas réussi à sortir du lot. Il va falloir qu’ils se renouvellent pour se démarquer l’année prochaine, parce que les autres, à force de les voir combattre de la même manière, ont bien compris comment prendre le dessus (et maintenant vous savez pourquoi il y a autant de personnes qui prennent des photos : en fait, ils filment, ils ne prennent pas de photo). S’ils relèvent ce défi, les compétitions de l’année prochaine risquent d’être encore plus intéressantes, en espérant que le combat à la touche ne se répande pas trop parmi les participants, au risque de transformer un bon combat à celui qui donnera le premier coup le plus rapidement possible.

Le Viet Vo Dao accessible pour tous

Cette année, le petit interlude a été différent des précédentes années. Pas de danse de la licorne. Mais cela avait toujours un rapport avec les arts martiaux puisque des handicapés nous ont fait une petite démonstration. Et oui, cela en surprendra certains, mais un handicape mental ou moteur n’empêche nullement la pratique d’un art martial. Cela fait quelques années que le Festival des Arts Martiaux de Bercy nous le montre. Et là, nous avons eu droit à une démonstration d’arts martiaux traditionnels vietnamiens. Le public a un peu de mal à se mettre dedans, mais passé la surprise première, la petite troupe et leur professeur ont reçu plusieurs salves d’applaudissements bien méritées. J’espère que cela se développera plus.

Pour finir

Les championnats de France 2010 était une très bonne fournée, surtout au point de vue technique. Pas une faille visible dans l’organisation, la visite des hauts placés de la FFKDA (Fédération Française de Karaté), un moment émouvant avec l’interlude dont je viens de parler et pour moi la fin d’une époque. J’étais à la fois membre d’un club de Lyon et « membre » d’une école de la région lyonnaise. Et je quitte l’école. Je vais me consacrer à mon club. Je poursuis les arts martiaux traditionnels vietnamiens parce que j’adore ça et que j’ai un très bon professeur sur Lyon, humain et martial, mais je vais suivre ma voie, celle où l’esprit martial et le respect des autres sont toujours présents et ça, je n’y trouve plus au sein de cette école au sein de laquelle j’ai passé de bons moments. Et n’en déplaise à certaines mauvaises langues qui n’acceptent pas l’idée qu’on puisse quitter leur école et qui justifie mon départ par un « elle a arrêté », et non, ce n’est pas le cas, je serai présente aux prochaines ½ finale de la zone sud en tant que participante et toujours à prendre des photos. Et ils auront l’air bien bête quand les autres constateront qu’ils auront (encore une fois) raconté des bobards. :b

Donc vous continuerez à subir mes commentaires, mes photos et mes vidéos des compétitions des arts martiaux vietnamiens. Et puis peut-être qu’un jour, j’estimerai avoir un niveau suffisant pour vous montrer ce que je sais faire. 😀 Ou peut-être pas. Peut-être jamais en fait. J’ai un fâcheux réflexe de me planquer quand un appareil se braque sur moi. Même si je me suis fait avoir lors de la compétition par un autre photographe. 😉 Mais je me vengerai. JE L’AURAI ! *nuage de fumée* MOUAAAHAHAHAH (c’est un rire démoniaque ça, ça rend beaucoup moins par écrit mais imaginez qu’il vous donne des frissons dans le dos).


Initialement publié le 23.07.10 à 15:12.