MaXoE > ZOOM > News > Sciences > Anticipation d’événements grâce au Colliculus Supérieur et aux connexi…

Anticipation d’événements grâce au Colliculus Supérieur et aux connexions dopaminergiques

CerveauPrévenir vaut mieux que guérir. Cet adage pourrait trouver ses origines dans les plus profonds méandres de notre cerveau.

Tout se passe au niveau du Colliculus Supérieur, une structure profonde et ancienne du cerveau. Le Colliculus Supérieur a pour rôle de détecter les objets dans le monde visuel pour y orienter le regard, et parfois pour initier des mouvements d’évitement ou de défense. Puis il envoie cette information à des zones du cerveau spécialisées dans d’autres traitements, par exemple les émotions.

Jusque-là, on décrit une classique cascade d’évènements : un stimulus, disons une balle de tennis qui vous arrive sur le nez, surgit dans l’espace visuel ; cette image arrive de la rétine jusqu’au Colliculus Supérieur, qui oriente le regard vers la balle… Puis envoie en quelques dizaines de millisecondes votre main pour faire obstacle entre votre visage et la balle.

Ouf, sauvé. Un joli mécanisme bien rôdé. Mais que se passe-t-il lorsque l’on sait que la balle va être lancée, lorsque l’on s’y attend ?

Des chercheurs du MIT (Etats-Unis) ont récemment démontré que le Colliculus Supérieur recevait des connexions de zones du cerveau ayant des neurones produisant de la dopamine. La dopamine n’est autre qu’une substance impliquée dans la prévision d’évènement, et dans leur catégorisation (positif ou négatif).

Les chercheurs supposent que ces connexions dopaminergiques pourraient modifier le traitement que le Colliculus Superieur fait des évènements visuels qui lui proviennent, pour pondérer les réactions automatiques ou les émotions qui en découlent (de la balle de tennis jusqu’au tigre qui vous saute dessus).

La dopamine pourrait en quelque sorte signaler un évènement négatif sur le point d’arriver…

 

A diencephalic Dopamine Source Provides Input to the Superior Colliculus, where D1 and D2 Receptors Segregate to Distinct Function Zones (A. D. Bolton, Cell, 2016)


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...