MaXoE > GAMES > Tests > PC > Gods Will Fall : du plaisir dans la difficulté

Gods Will Fall : du plaisir dans la difficulté

NOTE DE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Il faut faire tomber les dieux. Et pour cela, rien de tel qu'une expédition de guerriers sans peur. Mais les divinités ne se laissent pas faire, elles sont coriaces, comme vous allez pouvoir le constater dans ce jeu.

Nous voilà dans un monde qui fut créé de toutes pièces par les dieux. Ces mêmes dieux ont créé des vassaux, les hommes. Ces derniers se lassèrent petit à petit du poids des devoirs envers leurs dieux. La révolte commença alors à gronder parmi ces hommes, ils prirent les armes pour défier les puissants. Sur de fiers bateaux, ils voguèrent sur les flots pour aller débusquer ces dieux dans leur tanière mais la mer fut commandée par les divinités pour contrer cette offensive. Seuls huit guerriers survécurent et arrivèrent sur ces terres sacrées pour occire les dominants. 

La casta

Le jeu commence donc sur la plage. Vous dirigez la troupe comme un seul homme vers une grotte infestée d’ennemis. Là il faut choisir l’un des combattants. Au moment de ce choix, vous avez des indicateurs pour vous aider : un classement basé sur une échelle de 4 étoiles, un niveau de vigueur, de force et de vitesse. Il y a aussi une compétence comme, par exemple, Trompe-La-Mort qui augmente les dégâts lorsque votre santé est basse. Et puis au moment d’entrer dans le donjon, vous pouvez équiper des objets trouvés auparavant. 

Vous disposez d’une barre de vigueur. Celle-ci contient votre énergie mais aussi, sur les segments vides d’énergie, de la soif de sang récoltée quand vous frappez les ennemis. Cette soif peut se convertir en énergie. En gros, le fait de tuer des ennemis vous permet de retrouver votre santé. Et si vous attendez de stocker suffisamment de soif de sang, cette transformation en santé s’accompagne de bonus temporaires. Côté arsenal, il y a, classiquement, les attaques rapides et les attaques puissantes. Vous pouvez sauter aussi, parer et esquiver, sprinter. C’est un beat’em all vous l’avez compris. Vous possédez aussi quatre emplacements d’objet pour tout ce que vous trouvez sur le terrain. Et puis les armes laissées par les ennemis sont utilisables contre eux.

Echouer et recommencer

Côté gameplay, c’est plutôt bien fait, il faut esquiver au bon moment, ne pas foncer dans le tas comme un gros bourrin car sinon vous allez rejoindre les vertes plaines du paradis plus vite que prévu. Ainsi, si vous foncez sur votre ennemi au moment où son attaque doit vous attaquer (on vous l’indique par un éclat de lumière), vous serez très efficace en dégâts. Et puis les attaques légères interrompent les attaques ennemies alors que les puissantes sont a privilégier à distance. L’apprentissage est rude, on est sur un système de die-and-retry. Petit à petit le joueur maîtrise les coups, fais un peu plus gaffe, et c’est cela qui est réjouissant : cette faculté de progresser purement techniquement. Cela dit, c’est un beat’em all comme on les connaît, il n’y a pas de réelle originalité, je préfère vous le dire tout de suite. 

Sur chaque donjon vous avez donc vos huit guerriers. Si l’un meurt, vous devez en choisir un autre et encore et encore. Et à chaque fois les guerriers qui sont en attente voient leurs capacités modifiées. Par contre si vous réussissez à battre le boss, les guerriers sont libérés pour le donjon suivant. Sur la carte, vous vous baladez uniquement pour choisir les donjons et le guerrier qui y entrera pour en découdre. Attention, certains ont une histoire avec certains dieux ce qui a un impact sur leurs capacités, suivez cela de près. 

Et justement parlons des Boss. Ce sont des morceaux de choix, ils sont difficiles à battre, très difficile. Il va falloir être habile et stratège pour les occire. Ils font le sel de cette aventure, les donjons sont une préparation à cet affrontement. La rejouabilité est de mise car chaque partie est différente au niveau de la difficulté. A chaque fois, le niveau des divinités est tiré au sort, donc ne pensez pas pouvoir connaître un chemin plus facile qu’un autre. 

Graphiquement, c’est mignon, c’est du cel-shading plutôt soigné avec un petit côté caricatural sur les héros qui montre que le soft ne se prend pas au sérieux. Les animations sont assez fines, notamment en ce qui concerne les étoffes. Les différents mondes sont variés, on prend vraiment plaisir à parcourir chacun d’entre eux. 

Testé sur Xbox One

NOTE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Voilà un beat'em all bien sympathique. J'y ai passé quelques heures pleines de plaisir mais aussi de frustration car oui le jeu est difficile, il nécessite un long apprentissage. Les Boss sont de vrais challenges qui donnent envie d'y retourner encore et encore. Alors certes, le titre est convenu sur certaines aspects, c'est un beat'em all de plus mais il sait susciter l'intérêt des joueurs. Ce qui aurait été encore plus vrai avec un mode coop.
ON A AIMÉ !
- Un monde plutôt joli
- Une difficulté qui plaira aux plus aguerris d'entre nous
- La rejouabilité
- Des affrontements qui demandent de la finesse
- Petit prix : 25 euros
ON A MOINS AIMÉ...
- Cela reste un peu convenu dans l'ensemble
- Manque de fond sur l'histoire des personnages
- Pas de mode coop
Gods Will Fall : du plaisir dans la difficulté
Gods Will Fall
Editeur : Deep Silver
Développeur : Clever Beans
Genre : Beat'em all
Support(s) : PC, PS4, Switch, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 29/01/2021

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...