MaXoE > GAMES > Tests > PC > Knockout City : donne-moi ce ballon !!!

Knockout City : donne-moi ce ballon !!!

NOTE DE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Le jeu vidéo mise de plus en plus sur le multi. Il y a même une tendance sur le game as a service, vous savez ces jeux qui sont maintenus des années durant avec des mises à jour histoire de conserver ses joueurs. EA a mis le doigt dans l'engrenage avec Knockout City, un ballon prisonnier en mode électronique. Vous savez qu'il nous a plu car il a été sélectionné pour le festival de cette année.

Campons le décor : le titre n’est que multi, il vous propose des parties endiablées seul contre tous ou en équipes de 3v3 ou 4v4. De toutes façons EA semble vouloir mettre régulièrement son jeu à jour, donc cela peut évoluer. Le but du jeu ? Marquer le plus de points possibles et, pour cela, vous allez jouer à un ballon prisonnier moderne. Il s’agit bien de toucher vos adversaires avec le ballon. En fonction de celui-ci, un tir pourrait suffire mais c’est souvent un doublé qu’il faudra exécuter pour marquer un point. 

 

Du gameplay bien pensé

Alors parlons un peu gameplay. Vous vous déplacez classiquement en vue à la 3ème personne. Vous pouvez sprinter, sauter et esquiver. Vous avez même une voile pour planer pendant un petit moment. Le but est de choper le ballon, cela se fait facilement en passant simplement dessus. Ensuite, vous pouvez le lancer avec une gâchette et en maintenant celle-ci vous déclenchez un système de visée bien pratique pour attaquer un adversaire. Faites gaffe car vos adversaires vont aussi vous prendre pour cible. Heureusement un système d’alerte se met en place quand vous êtes visé, cela se matérialise par une bordure d’alerte autour de l’écran qui indique aussi la direction du tir. Pas mal fait, c’est indispensable pour pouvoir s’en sortir quand les ennemis sont hors du champ de vision. Côté lancer, vous pouvez aussi charger le tir et même donner des effets de trajectoire à votre balle ou encore exécuter des feintes. 

Evidemment, en début de partie, il faut d’abord trouver un ballon, ils sont indiqués par un faisceau de lumière. Rassurez-vous, si vous n’en avez pas, vous pouvez toujours essayer d’intercepter un tir ennemi, il faut le bon timing pour le faire. Et là le jeu peut devenir technique et très nerveux : on enchaîne les tirs interceptés et c’est le premier qui fait une faute de tempo qui prend un coup ! Les passes sont permises aussi et elle peuvent même déclencher des bonus de surcharge. C’est bien car cela pusse au jeu collectif. 

Parlons maintenant du plaisir de jouer. D’abord basique dans son déroulement, le jeu se veut au final assez tactique et technique. Il faut jouer en équipe, favoriser les passes et les stratégies communes. Je pense que ce titre peut devenir rapidement un hit en e-sport. Il est d’ailleurs préférable de jouer toujours avec les mêmes coéquipiers pour développer un véritable esprit d’équipe. Là le jeu devient véritablement passionnant. On enchaîne les parties avec un plaisir rare, c’est nerveux, c’est compétitif, donc c’est top. Il y a d’ailleurs une fonctionnalité permettant de créer une bande pour se trouver des camarades de jeu. 

Level design et ballon

Les cartes offrent ce qu’il faut pour des affrontements nerveux. Les plates-formes sont à différents niveaux, il y a des objets mouvants mais aussi des trampolines pour atteindre des points élevés. Bref, c’est animé pas de soucis. Les ballons peuvent aussi révéler des surprises : il y a le ballon classique mais il y en a aussi des ballons bombes ou encore des ballons cages qui enferment donc l’adversaire. Tous ces points apportent de la variété au gameplay. 

Et attention, vous pouvez devenir le ballon vous-même. Si un coéquipier vous utilise dans cet état, le KO est immédiat pour l’adversaire alors qu’il faut normalement deux impacts de ballon pour un KO. Mieux encore, en faisant un tir chargé avec un ballon fait d’un coéquipier vous déclenchez une attaque spéciale : le joueur est projeté dans les airs, il peut alors influer sur la trajectoire et il explose au contact du sol pour des dégâts majeurs. 

Côté modes de jeu, on a des combats à 3 contre 3, avec ballons spéciaux ou non et des affrontements à 1 contre 1 aussi. Bon j’aurai aimé plus de variété mais le jeu est destiné à être mis à jour régulièrement donc je mise sur l’imagination des développeurs. 

Graphiquement, on est sur du cel-shading assez classique par les temps qui courent. Cela ressemble un peu à Fortnite sur le côté cartoon. La musique est suffisamment nerveuse pour coller à l’action. Dernier point : le business model. Il mise sur les achats in-game d’objets cosmétiques le tout appuyé sur un système de pass de combat. On connaît cela, c’est efficace à défaut d’être original. 

Testé sur Xbox One

NOTE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

J'ai été charmé. Le fun est bien présent et la technique aussi. Le titre est nerveux et il est propice au jeu par équipe. C'était une drôle d'idée de passer ce principe de ballon prisonnier en jeu vidéo mais c'est une réussite. On attend simplement un peu de contenu, surtout du côté des modes de jeu.
ON A AIMÉ !
- C'est fun
- C'est assez tactique il faut donc jouer en équipe
- Des graphismes rafraîchissants
- Plus technique qu'on ne le croit
ON A MOINS AIMÉ...
- En manque de modes pour l'instant
- Pas facile d'appréhender toutes les possibilités au début
Knockout City : donne-moi ce ballon !!!
Knockout City
Editeur : EA
Développeur : Velan Studios
Genre : Action, sport
Support(s) : PC, PS4, Switch, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1-8
Sortie France : 21/05/2021

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...