MaXoE > GAMES > Tests > PC > Nex Machina : Le Twin Stick Shooter addictif !
PC / PS4

Nex Machina : Le Twin Stick Shooter addictif !
Housemarque nous en met plein la vue

NOTE DE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Amateurs de Twin Stick Shooter, préparez vos pads ! Les spécialistes du genre, Housemarque a débarqué avec son nouveau titre bourré d'effets spéciaux et d'action frénétique, le bien nommé Nex Machina. Saura-t-il être à la hauteur des prédécesseurs (Alienation, Dead Nation,...) du studio ?

La rébellion

Le titre du studio Housemarque nous met directement dans le bain sans aucune introduction. Pour aller au plus simple, « l’histoire » du jeu est plus qu’anecdotique avec des humains qui « vouent un culte » aux machines. Et bien sûr ces mêmes machines en viennent à se rebeller contre l’humanité. Voilà le contexte de Nex Machina, néanmoins on aurait aimé trouver des séquences pour peaufiner ce semblant de scénario. Cela dit, on peut passer outre pour ce genre de jeu : un bon vieux shooter. 

La renaissance de l’arcade

Dès le lancement du mode Arcade (nous reviendrons plus tard sur les autres modes), et après avoir choisi sa difficulté, on est propulsé dans une première arène en voxel (volume en pixel), sans aucune indication sur les commandes. Pour combattre les quelques ennemis, on assimile le gameplay de manière très simple (à peine quelques secondes) dans ce tuto.

Plusieurs subtilités ne sont pas présentes tout de suite, mais à terme on a l’attribution d’un Twin Stick Shooter, c’est-à-dire que l’on utilise un stick pour se déplacer, l’autre pour viser et tirer dans la direction que l’on souhaite. A cela s’ajoute une fonction de dash (servant à esquiver les ennemis, les bullets et à avoir un meilleur placement, mais après chaque utilisation) qui ensuite regénère une jauge pour être exploitée à nouveau. Et enfin la dernière action permet le déploiement de diverses armes secondaires. Vous savez tout sur les actions réalisables, certes cela peut sembler peu mais c’est largement suffisant pour appréhender ce titre addictif. On a même les sensations de jouer à un jeu d’arcade d’antan.

Concrètement lorsqu’on arrive à vaincre tous les ennemis d’une arène en voxel, il n’y a aucun temps mort et on est directement plongé dans l’arène suivante. On reste scotché sur les explosions et les bullets qui partent dans tous les sens, cela reste fluide en toute circonstance, aucun ralentissement n’est à déplorer.

Dans cette optique, Nex Machina a choisit le scoring et la marge de progression est plutôt grande, surtout si l’on veut se mesurer aux meilleurs scores. Dans l’idée, vaincre les machines qui peuvent débouler en file indienne n’est pas la seule possibilité d’augmenter son score, il faut aussi savoir se déplacer judicieusement entre les tirs pour sauver les humains. Humains servant à un multiplicateur de combos. Et tous les sauver rélève du miracle étant donné que certains ennemis les prennent d’emblée pour cible. Dans ce cas précis, on a tendance à se précipiter au risque de la mort. Et si les arènes paraissent sans contenu, de nombreux secrets s’y cachent, très nombreux même. La rejouabilité est donc pleinement présente dans ce titre du studio Housemarque.

Difficultés et modes de jeu

Pour en revenir aux différentes difficultés, entre elles c’est le jour et la nuit. Si en facile, le titre se boucle en environ une heure, c’est dans les modes de difficultés les plus élevées que l’on reste en haleine, avec notamment de nouveaux patterns ennemis et donc plus de risques, d’adrénaline mais aussi plus de nervosité et une durée de vie quintuplée. Le jeu étant en difficulté progressive, là c’est encore mieux. Dernier point sur les difficultés, celles-ci vont de facile à extrême, facile étant réservée aux nouveaux joueurs puisqu’on a le droit de dépenser jusqu’à 99 crédits. Tandis que la difficulté extrême est réservée aux challengers avec 5 tous petits crédits pour finir le titre.

Au niveau des modes de jeu, on retrouve le mode Arcade qui permet de parcourir le titre dans son intégralité et sans interruption. Ensuite on a le mode Unique pour jouer dans chaque monde déjà visité. Et si l’on prend du plaisir à jouer seul, un mode Coop uniquement en local est présent, vous pouvez inviter un ami sur votre canapé et en avant pour une grosse dose de fun supplémentaire et un plaisir largement décuplé. On termine avec le mode Arène permettant de gagner une monnaie utilisable pour acquérir de la « cosmétique » : icône de joueurs, combinaisons différentes ou encore couleur différente pour les tirs.

Flatter la rétine

La direction artistique est assez bien maîtrisée. Mais ce que flatte surtout la rétine, c’est la maîtrise du studio Housemarque sur les effets d’explosions, de lumières et les voxels. Inutile de dire que c’est à la hauteur de la réputation du studio. Côté ambiance, c’est assez électro, et cela donne encore plus de peps.

Testé sur une version PS4

NOTE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Nex Machina, c'est le jeu de l'été et bien plus pour les amoureux du scoring Twin Stick Shooter. Avec un gameplay addictif que l'on assimile en quelques secondes, des effets pyrotechniques qui partent dans tous les sens, une difficulté progressive, et une énorme rejouabilité, le titre du studio Housemarque nous a fait passer un excellent moment. Les seuls bémols concernent un léger manque de contenu et l'absence d'une véritable histoire.
ON A AIMÉ !
- Les effets qui flattent la rétine
- Prise en main en quelques secondes
- Une bonne difficulté
- Grosse rejouabilité
- Mode Coop en local
- Les différents secrets
- La bande-son
ON A MOINS AIMÉ...
- L'absence de véritable histoire
- Un léger manque de contenu
Nex Machina : Le Twin Stick Shooter addictif !
Nex Machina
Editeur : Housemarque
Développeur : Housemarque
Genre : Twin Stick Shooter (Action/Shoot'em Up)
Support(s) : PC, PS4
Nombre de Joueur(s) : 1 à 2
Sortie France : 20/06/2017

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...