MaXoE > GAMES > Tests > PC > Star Wars Squadrons : l’immersion au service des fans

Star Wars Squadrons : l’immersion au service des fans

NOTE DE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Il était attendu, c'est sûr. Voici ce que certains pensaient être le successeur de Battlefront 2 mais il n'en est rien puisque le soft se focalise sur les batailles aériennes (ma partie préférée d'ailleurs dans Battlefront 2). Prêt pour les dogfights ? Allez rendez-vous dans le hangar et n'oubliez pas votre casque.

On ne pouvait pas faire ce test en dehors de l’Instant Star Wars, bien sûr. Campons un peu le décor : c’est un shooter spatial dans le monde de Star Wars. On nous projette dans la période qui a suivi la chute de l’Empereur. La rébellion cherche à écraser les vestiges de l’Empire, ceux-ci continuant de dominer un certain nombre de systèmes.

 

Uniquement dans les airs

Qui dit shooter spatial dit donc qu’il n’y a pas de phases au sol. Pour favoriser l’immersion, le titre ne permet pas de vue en dehors du cockpit, si vous n’aimez pas cela et bien il faudra s’y faire ! Prévu initialement pour le multi, et nous reviendrons dessus un peu plus tard dans ce test, le soft propose tout de même un didacticiel et un mode Aventure en solo. Dans ce dernier, vous incarnez, tour à tour des combattants de la rébellion ou des vestiges de l’Empire. On vous propose ainsi des combats divers contre l’IA. Cette campagne est sympathique et elle permet de vivre ces moments post-empereur mais j’aurais aimé qu’elle soit un rien plus longue. 

Il y a un mode qui se déroule contre l’IA ou en multi, il s’appelle Bataille de Flotte. Dans celui-ci, deux équipes s’affrontent avec différentes étapes à la clé. Le but ultime est de détruire le destroyer interstellaire ennemi. Ces combats sont passionnants car tout peut basculer à tout moment. 

Mais le mode roi c’est bien celui appelé Combat Aérien. Il s’agit d’un simple match à mort par équipe en 5 contre 5 en ligne. Simple mais efficace. Le premier arrivé à un certain score gagne la partie. Pour rendre les choses intéressantes, on nous propose des maps, au nombre de 6, variées et semées d’embûches. Il va falloir slalomer entre les astéroïdes et les débris de vaisseaux spatiaux. Oui c’est bien beau, mais pourquoi est-ce passionnant ? Tout simplement par le gameplay très équilibré qui nous est livré ici. 

Voici notre Press Start : 

 

Entre arcade et simulation 

Le titre flirte plus avec la simulation que Battlefront 2. Il y a, déjà, l’obligation d’avoir une vue cockpit : les instruments sont bien visibles et les armatures du vaisseau ont tendance à vous boucher la vue. Il va falloir faire avec. Et puis, il y a la maniabilité du vaisseau. Il y a un petit peu d’inertie, on ne pilote pas un jouet mais bien un vaisseau qui peut mettre un peu de temps à accélérer ou à virer. C’est ça qui est bien ! En plus, piloter un X-Wing ou un TIE Fighter ne donne pas les mêmes sensations, ainsi le choix de tel ou tel modèle va avoir un impact sur le gameplay. 

Justement, parlons des vaisseaux. Côté république, nous avons le X-Wing T65, le Y-Wing BTL, le A-Wing RZ-1 et le U-Wing UT-60D. Côté Empire, vous pourrez piloter le Chasseur TIE/LN, le Bombardier TIE/SA, l’Intercepteur TIE/IN et le Faucheur TIE/RP. Chacun d’entre eux peut être personnalisé, autant du côté de la technique que de l’apparence. Ainsi, en jouant, vous débloquez une monnaie vous permettant d’acquérir ces éléments d’amélioration. Mais attention, si vous renforcez la coque, vous perdrez peut-être en vitesse, si vous augmentez les dégâts de l’arme principale, la cadence va en prendre un coup. En bref, à vous de personnaliser votre vaisseau pour qu’il ressemble à votre façon de jouer. J’ai beaucoup apprécié cet aspect. Le fan de Star Wars va s’y retrouver, c’est sûr. 

Mais parlons encore un peu de pilotage. vous avez le tir principal, classique et deux armes secondaires. Chacune d’entre elles demande un temps de rechargement. Cela peut être des torpilles ou un kit de réparation. C’est vous qui choisissez dans la personnalisation de votre engin. Et puis, il y a aussi des jauges indiquant la puissance que vous affectez à vos boucliers (pas sur les TIE, c’est connu), vos propulseurs ou à votre arsenal. Vous pouvez ainsi, en fonction de la situation mettre le paquet sur les boucliers ou sur vos moteurs pour esquiver. J’ai adoré. Cela donne une vraie dimension tactique à vos manoeuvres. Vous pouvez aussi, comme dans les films, orienter vos boucliers pour favoriser une protection à l’arrière par exemple. Tout cela procure un véritable plaisir, on se croirait dans la saga ! 

Beau et en VR

Oui le jeu est beau. Sur le plan des textures, il est peut-être un cran en dessous de ce que propose Battlefront 2 mais c’est probablement une impression liée au fait qu’on est cantonné au cockpit. Mais ce qui rend les choses belles, ce sont les effets pyrotechniques des combats : c’est magnifique ! On slalome entre les nuages de fumée, entre les lasers, entre les carcasses, bref, c’est du tout bon. On se doute que les développeurs aiment cet univers, ils ont tout fait pour qu’on se sente totalement dans l’ambiance des films. 

Et puis j’ai essayé avec le casque VR. Je me suis éclaté. C’est encore mieux car on peut tourner la tête dans le cockpit pour pouvoir mieux guetter les assaillants. Et le top c’est que je n’ai pas ressenti le motion sickness habituel, c’est surprenant, surtout dans ce genre de titre. 

Finissons avec le business plan d’EA. Probablement échaudés par les débuts de Battlefront 2, il n’y aura pas de micro-transactions. Ils proposent même plutôt un titre à l’ancienne : il coûte 40 euros seulement mais il n’y aura pas de suivi du type Game As a Service, pas de rajout de contenu, rien. Bon ok c’est dommage mais c’est un parti pris qui pourra plaire à certains, j’ai un jeu et il est en entier depuis le départ. 

Testé sur PS4

NOTE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Oui j'ai été enthousiasmé. Le jeu m'a fait frémir, il m'a fait ressentir l'ambiance d'un cockpit et la nécessaire sensation de fragilité, de vulnérabilité. Les combats de Battlefront 2 sont plus arcade, moins stratégiques et moins axés sur la personnalisation de votre vaisseau. Alors oui, on nous annonce déjà qu'il n'y aura pas de suivi du titre, pas d'ajout de contenu. Mais pour 40 euros vous en avez pour votre argent, largement. En tout cas, les développeurs ont montré qu'ils aimaient cet univers, cela se sent.
ON A AIMÉ !
- L'ambiance Star Wars
- La très bonne gestion VR
- Les combats sont passionnants
- Un juste équilibre entre arcade et simulation
- Pas de micro-transactions
- Wedge Antilles
ON A MOINS AIMÉ...
- Pas de mises à jour de contenu prévues
- Une campagne à peine courte
- Un ou deux modes multi supplémentaire n'aurait pas choqué
Star Wars Squadrons : l’immersion au service des fans
Star Wars Squadrons
Editeur : EA
Développeur : Motive Studios
Genre : Shooter, Combats spatiaux
Support(s) : PC, PS4, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1-10
Sortie France : 02/10/2020

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...