MaXoE > GAMES > Tests > PS4 > Judgment (PS5) : La meilleure version ?

Judgment (PS5) : La meilleure version ?
On vous laisse juger

NOTE DE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Depuis novembre dernier, les consoles New-Gen ont débarqué et avec elles les remasters aussi. C’est le cas de Judgment qui déboule sur PS5 et Xbox Series S|X mais aussi Stadia et ce, moins de deux ans après sa sortie initiale. Pourtant même si le soft est actuellement jouable sur PS4 grâce à la rétrocompatibilité de la machine, Judgment ne profite pas de l’upgrade gratuit façon Xbox et son « smart delivery » sur PS5. Cette arrivée est donc l’occasion pour les joueur(euse)s l'ayant manqué de découvrir ce très bon spin-off à Yakuza. Mais pour celles et ceux devant repasser à la caisse, la pilule va-t-elle passer tout autant ?

Avant de répondre à ces questions, revenons brièvement sur la licence à l’origine de ce spin-off : Yakuza. Cette dernière a été développée par l’équipe japonaise de Ryu ga Gotoku (ou RGG Studio) que certain(e)s nomment plus communément « Yakuza Studio ». Plus d’une bonne vingtaine d’opus sont disponibles en comptant bien sûr les portages, remakes et autres remasters. Pour exemple, le premier épisode est sorti en 2005 sur PS2, puis il a profité d’un remake (Yakuza Kiwami) en 2017 sur PS4, nous l’avions d’ailleurs bien accueilli comme vous pouvez le lire ici.

Ce n’est évidemment pas le seul titre à avoir fait le voyage en Occident et c’est une très bonne nouvelle, car cette franchise est très appréciée en France, même si les non-anglophones ont largement pesté sur l’absence de traduction de la branche principale. Effectivement, outre des adaptations de films « Live » et des comics, la saga Yakuza est scindée en deux branches distinctes : la principale comportant les opus de Yakuza 0 à Yakuza 6 et la deuxième comprenant notamment des « spin-off » se déroulant au Japon à l’ère Edo comme « Ishin » et « Kenzan » par exemple.

Daisuke Sato, producteur de la franchise, aimerait d’ailleurs faire parvenir ces derniers opus chez nous prochainement à la demande des joueur(euse)s occidentaux en proposant une formule remake à la Kiwami. Par ailleurs pour l’anecdote, Yakuza – Like a Dragon, l’opus totalement JRPG au tour par tour, a été dévoilé initialement le 1er avril 2019 et devait être une simple blague à l’origine, comme quoi on peut avoir de bonnes surprises comme nous vous le disions dans notre test du titre.

En attendant l’arrivée éventuelle des spin-off de l’ère Edo sur notre territoire, revenons sur Judgment qui nous intéresse plus particulièrement aujourd’hui et dont un nouvel épisode devrait être annoncé d’ici quelques jours. Comme à l’accoutumée pour ce test PS5, nous n’allons pas revenir sur les mécaniques en intégralité, cependant vous pouvez vous référer à quelques extraits de notre test du jeu sur PS4 ci-dessous ou vous rendre directement au paragraphe suivant consacré aux spécificités de cette mouture PS5.

– Informations Judgment (PS4) –

Vous incarnez Takayuki Yagami, un ancien avocat qui est devenu détective privé. Il a quitté son premier métier suite à une affaire dans laquelle il avait réussi à libérer son client. Seul hic, ce dernier n’a pas attendu : juste après sa libération, il a de nouveau sévi, prouvant ainsi finalement sa culpabilité. Cela va peser énormément sur la vie de notre héros et plus généralement sur l’histoire du jeu. […]Il y a des quêtes principales mais aussi des quêtes annexes, comme les quêtes d’amis par exemple. […] Et puis plus vous avez d’amis plus vous aurez de quêtes secondaires. Il y a aussi des histoires d’adultère et des petites choses bien crapuleuses. Mais ce qui capte le plus dans le jeu, c’est bien la quête principale. Vous enquêtez sur le meurtre d’un lieutenant de la pègre local, un crime particulièrement odieux vu l’état dans lequel on a retrouvé le corps. […] Pour avancer dans l’enquête, il y aura un certain nombre de phases. Vous enquêterez dans la rue à la recherche de suspects. Une fois que vous serez sur des cibles, le jeu vous propose de jouer aux ressemblances entre les personnages visés et les indices que vous possédez. C’est amusant comme tout.Il y a aussi des séquences de filature. On doit avancer, se planquer et ne pas se faire choper par celui que vous surveillez. […] Il y a les interrogatoires aussi. Ils sont vraiment bien fait. A vous d’essayer de manœuvrer pour obtenir les bonnes infos au bon moment, il ne faut pas trop brusquer les personnes sous peine de repartir bredouille. Le jeu est plein de petites surprises. […] D’ailleurs c’est un peu le mot d’ordre du jeu : plein d’activités diverses qui sont agréables à jouer dans ce nouveau métier d’enquêteur. Et puis vous aurez deux outils indispensables à l’exercice du métier : un appareil photo et un drone. […]Le titre propose son lot de combats qui ressemblent comme deux gouttes d’eau à ceux de Yakuza. Ainsi vous combattez à mains nues mais aussi avec des objets trouvés ici ou là dans la rue. Ben oui on connaît la musique : ramassez vélos et pancartes pour les projeter sur le pif de vos ennemis. On retrouve une pléthore de coups possibles et de combos […] Au fur et à mesure de votre progression vous pouvez évidemment améliorer vos caractéristiques et obtenir de nouvelles capacités. […] Encore dans l’action, il y a aussi des courses poursuite qui vont vous demander pas mal de réflexes. Oui tout est histoire de QTE ici. C’est assez connu mais toujours aussi fun. Et ceci n’est pas la seule activité disponible. Il y a, encore et toujours, les casinos, les jeux vidéo, les boutique… Lire la suite du test.

Quels sont les ajustements de cette version PS5 ?

Abordons les spécificités de cette mouture PS5. Le premier changement et non des moindres vient de la hausse du framerate qui est désormais en 60FPS et de sa combinaison avec du 4K. Vagabonder dans les rues de Kamurocho n’a jamais été aussi agréable et l’on pèse nos mots. Déjà que notre expérience de base était très satisfaisante avec ce mélange très bien ficelé du monde judiciaire et des affrontements grisants, là c’est encore mieux. On n’oublie pas non plus cette trame passionnante et l’accompagnement de diverses activités et de mini-jeux tout aussi sympathiques !

En plus de cette rehausse 60FPS/4K, cette version intègre également des temps de chargement hyper courts mais aussi tous les DLCs parus jusqu’à présent, c’est-à-dire divers costumes, des participations de jeu pour VR Paradise ou encore des figurines et des filtres pour l’application photo.

Un rendu plus réaliste

Continuons maintenant sur l’enrobage graphique du soft. Comme nous le disions dans notre test PS4 « le Dragon Engine ne faiblit pas. C’est beau, c’est vraiment beau. En plus la direction artistique est au top pour une immersion totalement réussie dans une ville japonaise aux mille charmes. »

Sur PS5, nous retrouvons cette même qualité visuelle si proche de Yakuza et si agréable, il y a des améliorations visuelles via un lissage supplémentaire, de meilleurs éclairages ainsi que des éléments encore plus colorés qu’autrefois. Les tons de couleurs ont été ajustés sur du « froid » à l’instar de certaines options de téléviseurs.

Autrement dit les teintes ont un aspect plus bleuté dans l’ensemble ce qui accentue davantage l’aspect plus « réaliste » et plus proche de la « réalité » qu’autrefois, ces derniers points étant également valables pour la modélisation des personnages. Un côté « bleuté » qui plaira ou ne plaira pas. Bon sinon pour râler un petit peu, étant donné que l’on a affaire à un remaster, on distingue tout de même quelques exceptions comme certains visages et textures globalement un peu en dessous du reste.

Enfin pour finir, on se répète une nouvelle fois mais si vous êtes actuellement en possession d’une version PS4, c’est la douche froide puisque ces améliorations ne sont pas incluses dans une mise à niveau gratuite vers la PS5. Une absence indigne à l’heure où beaucoup font le choix inverse afin de contenter un maximum de joueur(euse)s. Là, il faut repasser par la case achat en déboursant l’équivalent d’une quarantaine d’euros, un prix accessible mais qui contentera surtout les nouveaux(elle)s venu(e)s.

Testé sur PS5

NOTE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Ce remaster de Judgment ne fera pas que des heureux(euses), on pense notamment aux fans de la première heure ayant déjà fait l’acquisition de soft sur PS4. Forcément ils auront raison de manifester leur mécontentement étant donné que le titre ne propose pas la mise à niveau gratuite vers la PS5. Un choix pour le moins étrange de la part de Sega. En contrepartie, celles et ceux n’ayant pas encore franchi le pas découvriront la meilleure version possible pour Judgment, à savoir un excellent jeu aux grandes qualités (trame passionnante, nombreuses activités annexes ou encore l’angle de vue différent par rapport à Yakuza) avec en supplément une fluidité et un lissage accru. Et bien évidemment les sous-titres français sont toujours de la partie.
ON A AIMÉ !
- Une trame passionnante
- De nombreuses activités
- Visuellement au top…
- … et encore plus agréable grâce au combo 4K/60FPS
- L’univers vu sous un angle différent
- Les affrontements
- L’OST
ON A MOINS AIMÉ...
- Pas d’upgrade gratuit pour les possesseur(euse)s PS4
- Finalement peu de nouveautés pour les initié(e)s
Judgment (PS5) : La meilleure version ?
Judgment
Editeur : Sega
Développeur : Ryu ga Gotoku (ou Yakuza Studio)
Genre : Action, Aventure
Support(s) : PS4, PS5
Nombre de Joueur(s) : 1 / 1 à 2
Sortie France : 23/04/2021

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...