MaXoE > GAMES > Tests > Switch > Luigi’s Mansion 2 HD : Une belle cure de jouvence

Luigi’s Mansion 2 HD : Une belle cure de jouvence
On aurait aimé du contenu inédit

NOTE DE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
On en a pris l’habitude maintenant, au fil des années et de ce fait l’apparition de nouvelles consoles, les éditeurs/développeurs multiplient les retours de titres sous forme de Remasters, portages, Reboots ou encore Remakes. Aujourd’hui, c’est le cas de Nintendo avec Luigi’s Mansion 2 transposé ici dans une version HD. On vous explique les quelques changements opérés au cours de cette critique.

Pour rappel, Luigi a d’ores et déjà vécu une première aventure via le premier Luigi’s Mansion; ce dernier étant sorti pour la toute première fois sur Gamecube en 2001 (date japonaise) avant son portage/adaptation sur 3DS courant 2017.

Le deuxième volet, lui, a directement été développé sur la console portable de Nintendo, la 3DS l’ayant accueilli en 2013. D’ailleurs, les développeurs avaient déjà opté pour l’intronisation de plusieurs nouveautés, dont des voyages dans d’autres manoirs et thématiques.

Si par la suite un troisième opus exclusif à la Switch a vu le jour (sortie pour Halloween 2019) et qui a d’ailleurs reçu nos éloges lors d’un test dédié, c’est donc le second Luigi’s Mansion qui se voit adapté sur Switch, accueillant quelques changements et ajouts de confort par la même occasion. Mais avant d’y venir, refaisons un point sur l’aventure scénaristique.

Courage Luigi !

A l’instar du premier volet des aventures de Luigi Nintendo réussit pleinement à instaurer l’ambiance voulue, mélange entre épouvante et éléments plus humoristiques. Alors même si l’épopée reste globalement « une mise en bouche » ou une sorte de contexte, on savoure ce savoir-faire Made In Nintendo, et encore une fois les mimiques et réactions de ce cher Luigi.

Pour rappel, cette seconde aventure se déroule dans la « vallée des ombres », le professeur K.Tastroff étudiant les fantômes pacifiques de la zone. Malheureusement, suite à la destruction de la « Lune Noire » en plusieurs fragments, les êtres fantomatiques deviennent tout à coup agressifs.

Le professeur K.Tastroff fait alors appel au valeureux -et froussard- Luigi afin de l’aider à retrouver des morceaux de la Lune Noire, mais aussi de faire en sorte que les ectoplasmes n’envahissent pas le reste du monde. Bien sûr, Luigi s’exécute, c’est maintenant l’heure de la chasse aux fantômes -en parcourant plusieurs manoirs et extérieurs de ceux-ci-.

La même base avec une adaptation Switch bien réalisée

Eh oui, la visite de nouveaux lieux était l’une des principales attractivités de cette seconde épopée. Deuxième volet qui possédait et possède encore quelques différences dans sa conception globale par rapport à son prédécesseur, c’est-à-dire des allers/retours entre une planque (façon HUB) et une succession de missions (chaque manoir en ayant plusieurs).

Pour le reste, l’essence est assez identique à la licence Luigi’s Mansion, autrement dit il est toujours question de se balader avec une lampe torche servant à l’éclairage et à l’immobilisation de fantômes, et d’un aspirateur (ici l’Ectoblast 5000), ces derniers étant les accessoires indispensables de ce bon Luigi.

Pour rappel, cet aspirateur peut aussi bien repousser des éléments que les aspirer, que ce soit au niveau des objets du décor que des ectoplasmes, l’occasion de faire des découvertes ou encore de récolter des piécettes. Mais ce n’est évidemment pas tout, chaque lieu à découvrir -découpé en différentes « salles »- peut renfermer des clés servant à accéder à denouveaux passages ou à la résolution d’énigmes. Des énigmes d’ailleurs bien intégrées à l’aventure avec l’aspiration de draps dévoilant un interrupteur à activer par exemple, restant accessibles et réalisables pour le plus grand nombre.

Et même si l’ensemble de la progression reste disons d’ordre plus linéaire, l’accès à d’autres aptitudes ainsi que la résolution de puzzles réussissent à apporter une plus-value à l’expérience. En bref, l’expérience originale incluant les  affrontements contre les fantômes et les boss -obligeant à réfléchir et s’adapter en conséquence- fonctionnent encore dix ans après.

De plus, en dehors de cette aventure principale on retrouve le même mode multijoueur (jouable jusqu’à quatre) qu’à l’époque. Effectivement, les détenteurs(trices) de l’opus 3DS et les nouveaux(elles) découvriront les trois modes que sont « Chasse », « Traque » et « Sprint ». Grosso modo, en progressant dans les étages d’un manoir, il est question de soit réaliser un léger dérivé de contre-la-montre, soit de trouver et aspirer des électochiens, ou bien simplement de partir à la chasse aux fantômes.

Au final, si l’on doit faire un reproche à cette version HD, c’est qu’il nous manque de véritables nouveautés à se mettre sous la dent, ici l’effort des développeurs ayant porté sur l’adaptation sur Nintendo Switch.

Outre la réalisation plus colorée dont nous vous parlerons un peu plus en détail dans la section dédiée ci-dessous, l’équipe de développement a donc procédé à cette adaptation. Par exemple, si sur 3DS l’écran secondaire servait à visionner la map, ici cette dernière est disponible d’emblée -en version mini- dans le coin supérieur droit pour pouvoir se repérer, et pour voir l’ensemble de la carte -étages inclus- il suffit de presser la commande dédiée.

Parlant de commandes justement, elles ont bien sûr été modifiées en conséquence, les Joy-Cons et pad pro disposant de plus de boutons. Sans entrer dans les détails, désormais la prise en main se révèle plus intuitive et agréable ! Quelques autres détails mineurs sont aussi de la partie, à l’instar de certains changements de noms ou encore de taille de police, et bien évidemment l’axe graphique.

Encore plus beau

Cette version dite HD a été réalisée par Tantalus Media. Cette équipe n’est pas inconnue au bataillon puisque nous lui devons notamment plusieurs portages et adaptations dont ceux de The Legend of Zelda Twilight Princess HD et The Legend of Zelda Skyward Sword HD.

Ici, sans atteindre l’excellence de Luigi’s Mansion 3 exclusif à la machine (Switch) pour se répéter, la transition est tout de même bien faite. Le filtre HD fait vraiment du bien en retirant l’excédent d’aliasing de l’époque et en apportant aussi quelque chose de plus propre et coloré. En bref, nous faisons face également à de plus beaux jeux de lumière, des changements de textures ou même plus rehaussés, ou encore des personnages maintenant mieux mis en valeur.

On comprend donc pourquoi la 3D stéréoscopique de l’aventure principale (3DS donc) a été mise au placard, cette fonction étant totalement absente de cette mouture HD. En outre, l’expérience en docké et en nomade ne présente pas de soucis en terme de stabilité, rendant le tout très confortable et agréable à jouer.

Pour sa palette sonore, les bruitages tout comme les thèmes musicaux contribuent bien à l’ambiance générale, et même si ces passages audio n’ont pas été modifiés depuis une dizaine d’années, l’OST reste toujours aussi agréable à écouter. Enfin, les textes sont disponibles en français.

NOTE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Malgré les années qui le séparent de son homologue 3DS, Luigi’s Mansion 2 n’a pas pris une ride. Avec cette version HD, le titre est indéniablement plus beau, l’optimisation du pad (plus de boutons) s’avère plus agréable et l’aventure principale est toujours aussi plaisante à parcourir, et ce même si l’on regrette grandement de ne pas avoir de véritables nouveautés à se mettre sous la dent.
ON A AIMÉ !
- Une ambiance au top
- Les énigmes
- Thématiques
- Animations
- La rejouabilité
- L'efficacité de l'essence de la licence
ON A MOINS AIMÉ...
- On aurait aimé avoir des nouveautés
- Certain(e)s regretteront l'absence de la 3D stéréoscopique
- Pas indispensable pour les possesseurs de la version originale
Luigi’s Mansion 2 HD : Une belle cure de jouvence
Luigi’s Mansion 2 HD
Editeur : Nintendo
Développeur : Next Level Games, Tantalus Media
Genre : Action, Aventure
Support(s) : Switch
Nombre de Joueur(s) : 1 / 1 à 4 (multi)
Sortie France : 27/06/2024

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Chargement ... Chargement ...