MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Sélection MaXoël de tof : Star Wars, Hades, Battlefield, Matrix, Adèle &…

Sélection MaXoël de tof : Star Wars, Hades, Battlefield, Matrix, Adèle & Robin
Spiderman, Batman, ...

Allez hop, une nouvelle sélection de Noël. Simplement une petite liste de ce que vous pouvez offrir, selon moi, à Noël. Du coup, on parlera Star Wars (comme d’habitude) mais aussi jeux vidéos, comics et musique. 

Star Wars

Nous avons publié la chronique récemment. Je vous conseille fortement l’ouvrage Star Wars Les Chroniques (Ryder Windham, Daniel Wallace, Pablo Hidalgo, Kristin Baver – 2021 – Huginn & Muninn – 368 pages) que vous trouverez à 40 euros environ. Vous pouvez retrouver notre chronique ici et en voici un extrait : « Vous l’avez compris, cet ouvrage est bourré de détails que tous les fans adoreront à coup sûr. En plus, tout cela est décrit en contemplation de la période pendant laquelle tout cela a été créé. La passion transpire à chaque page, c’est impressionnant. Un cadeau à faire à toute personne aimant cet univers. C’est le livre le plus détaillé que je connaisse qui décrit l’ensemble de la saga ».

Voici un autre livre à offrir pour Noël : Tout l’Art de l’Ascension de Skywalker (Phil Szostak – 2020 – Huginn & Muninn – 256 pages). Retrouvez notre chronique ici et voici un extrait : « J’ai particulièrement apprécié tout ce qui concerne la construction de la base de la résistance. Toutes les idées sont construites, les concepteurs se creusent la tête pour que les fans s’y retrouvent, qu’on soit dans un environnement connu mais nouveau à la fois. C’est incroyable leur volonté de toujours se renouveler tout en respectant l’esprit de la saga. Chaque partie du film est décortiquée, tout est montré et expliqué pour que les décors aient encore plus de sens pour vous. Encore une fois j’ai adoré ». On le trouve à 40 euros aussi. 

 

Les Jeux Vidéo

J’ai beaucoup aimé Hades (Hack’n Slash, Action – PC, PS4, PS5, Switch, Xbox One, Xbox Series – Supergiant Games). Le jeu est très addictif. Retrouvez la critique ici et en voici un extrait : « Une totale réussite pour ce titre pour qui aime les hack’n slash et le style Rogue-Lite. Car oui, on meurt et on recommence mais la progression du personnage nous motive à aller toujours plus loin. Les pouvoirs donnés par les divinités sont jouissifs et les univers visités sont très réussis. Tout est fait pour apporter de la variété notamment les mécaniques de progression du personnage. Voilà le genre de titre sans prétention qui vous accroche à votre console pour un bon moment. A posséder de toute urgence. »

 

Je vous conseille aussi Battlefield 2042 (FPS – PC, PS4, PS5, Xbox Series, Xbox One – EA – DICE). Certes le titre n’est pas exempt de défauts mais ces affrontements en format XXL sont vraiment enthousiasmants. Retrouvez la critique ici et en voici un extrait : « Oui je regrette l’absence de campagne. Mais pour le reste, le titre est vraiment un hit ! Les combats sont enthousiasmants et le mode Portal offre beaucoup de possibilités. L’opportunité de jouer dans l’ambiance des anciens titres est un vrai bonheur. Et puis EA semble vouloir enrichir régulièrement le titre, ce qui ne peut que plaire à tous. Il reste quelques petits soucis d’équilibrage qui seront probablement très vite corrigés. Donc c’est du tout bon ! La note idéale aurait été de 8,5 mais ne boudons pas notre plaisir, EA et DICE proposent un FPS en forme de jeu-service qui va trôner longtemps dans les salons. »

Il y a aussi Halo Infinite (FPS – Xbox Series, Xbox One, PC – 343 Industries – Xbox Game Studios) qui n’a pas encore été testé dans nos colonnes mais je peux déjà vous dire que la campagne en monde ouvert est très bien faite. Et puis le multi est toujours aussi efficace. Sachez que ce dernier est gratuit, ce qui n’enlève rien au plaisir.

 

 

Metroid Dread (Action, plateformes – Switch – Nintendo) est aussi une véritable réussite. Nous vous proposerons un test prochainement mais on retrouve la formule habituelle sans lassitude aucune. La réalisation est parfaite et la difficulté digne d’un Metroid ! 

 

 

Les Comics

J’ai publié la chronique hier. Le recueil de comics Matrix l’Intégrale des Comics (Scénario : collectif – Dessins : collectif – Huginn & Muninn – 400 pages – novembre 2021 – prix 35 €) est fantastique, il permet de voir cette matrice selon plusieurs angles. Vous pouvez retrouver cette chronique ici ainsi qu’un extrait : « C’est vraiment bien fait pour qui sait lire un peu entre les lignes. Si vous êtes du genre à ne considérer que l’action dans la trilogie Matrix, vous risquez d’être déçus par cette BD. Non, ici il faut savoir réfléchir aux thématiques soulevées par les longs-métrages, il faut apprécier chaque histoire comme une pierre supplémentaire dans votre propre réflexion. J’ai beaucoup aimé Spectacle d’Adieu qui nous propose de suivre les pas d’un illusionniste au sein de l’illusion de la matrice. Il y a aussi Cours, Saga, Cours qui nous présente Saga Talmer, une jeune fille étudiant auprès de l’Oracle. Mais elle s’ennuie et elle va prendre des risques, pour sa propre liberté. Encore le thème de la liberté, celle du choix notamment, celle-là même qui peut aussi être remise en cause au sein de Sion. Autant d’histoires, autant d’approches qui consolident l’univers de Matrix. Autant de styles graphiques aussi qui apportent beaucoup de richesse à l’ensemble. Un très beau cadeau de Noël. » 

Il y a aussi Un Été Cruel (Scénario : Ed Brubaker – Dessins : Sean Phillips – Contrebande – Delcourt – 288 pages – juin 2021 – prix 29,95 €) qui m’a tapé dans l’oeil pour sa noirceur et son authenticité. La chronique est ici et voici un extrait : « Vous le savez, j’adore ce que font Brubaker et Phillips. Leurs productions font partie de ce qui se fait de mieux dans la BD polar à mon goût. Vous pouvez relire certaines de mes chroniques sur le travail des deux compères, ici ou . Ici, ils nous proposent une sorte de spin-off de la série Criminal, si vous suivez cette dernière, vous allez retrouver des têtes connues mais à une autre époque. Cet ouvrage m’a vraiment beaucoup plu, les auteurs insistent, comme toujours, sur les personnages, ils creusent leur psychologie pour mieux nous montrer leurs motivations et, quelque part, le fait aussi que la vie s’est imposée à eux, comme cela. Ils nous livrent aussi une sorte de vue amère sur la fatalité, certaines choses arrivent car elles doivent arriver, sans mysticisme aucun, simplement une constatation. On s’attache à ces personnages brutaux et émouvants, sortes de marginaux en quête d’une vie meilleure. Le dessin de Phillips est toujours aussi précis et les contrastes viennent ajouter du relief à ce polar. « 

Finissons sur plus léger avec Multiversity Présente Terre-37 (Scénario : Howard Chaykin – Dessins : collectif – Urban Comics – DC Deluxe – 384 pages – novembre 2021 – prix 35 €) qui nous offre un voyage plein de personnages hauts en couleur. Voici la chronique et l’extrait : « Je vous le dis tout de suite, je découvre Howard Chaykin et j’adore. Il sait réimaginer le monde DC à sa sauce, il creuse les personnages avec une belle habileté, franchement c’est top. Par exemple, sur Thrillkiller, il s’amuse (et nous entraine dans son amusement) en rebattant totalement les cartes. Ainsi Bruce Wayne est ruiné, il est policier et il travaille avec Jim Gordon. Il y a aussi Batgirl et Robin qui oeuvrent de concert dans les rues de Gotham. N’oublions pas le Joker qui est une femme ! Le tout est livré sous la forme d’un polar avec toutes ses machinations et ses complots. Le rythme est parfait (comme sur les autres récits d’ailleurs) et le trait est idéal pour ce genre d’histoire. Bon vous l’avez compris, j’ai beaucoup aimé cette vision alternative de ces héros ! Ouvrez votre esprit et visitez cet univers parallèle. « 

La musique

Coup de coeur absolu, voici Adèle & Robin avec l’EP Yam (Chanson, pop – KNT Music – novembre 2021 – site officiel). C’est fin, c’est inspiré, bref j’adore comme vous pouvez le voir sur cette chronique. En voici un extrait : « Cela faisait longtemps que je n’avais pas écouté une aussi jolie harmonie de timbres. Demain est un bijou, les voix se posent délicatement sur une mélodie habile. Il y a aussi Rivière. Ce morceau a quelque chose de majestueux, notamment sur le refrain. La basse s’impose et pose un tempo affirmé, parfait pour mettre en valeur les belles paroles qui nous sont proposées ici. Oui, il faut dire que les textes sont fins, poétiques à souhait, des mots simples sur notre vie, tout simplement. Enfin, les instruments nous livrent une partition ciselée, avec ce qu’il faut de petites originalités qui font toute la différence. « . 

Il y a aussi The Volunteered Slaves avec leur album SpaceShipOne (Jazz, funk – Mi’ster – août 2021 – site officiel). Ce jazz teinté d’espace est savoureux. Voici la chronique et un extrait : « On se croirait vraiment dans l’espace dans un épisode de Cosmos 1999. C’est tellement bien ! La basse joue un rôle prépondérant dans cette approche, elle est jazz certes mais funk aussi avec des riffs très enlevés, très rythmés, presque obsessionnels. Les autres musiciens ne sont pas en reste, chacun a sa patte, chacun à sa manière participe à l’ensemble, avec ce qu’il faut, bien sûr, de solos inspirés et j’adore ça. En résumé, voilà une galette parfaitement cohérente dans son approche et originale dans ses notes. Bon, je ne vais pas tourner autour du pot, c’est juste un indispensable ! « 

Il y a bien d’autres albums à retenir mais il fallait bien faire un choix. 

 

Et puis les livres

Pour finir, je vous propose quelques livres qui n’ont pas été chroniqués dans nos colonnes. On commence avec La création de Prince of Persia: Carnets de bord de Jordan Mechner 1985-1993 (Jordan Mechner – 2020 – Third Editions – 302 pages). Il s’agit des carnets de bord du créateur de Prince Of Persia, qui avait, précédemment, produit le célèbre Karatéka. Vous allez me dire que cela doit être barbant ! Eh bien pas du tout, je suis moi-même surpris de l’intérêt de toutes ces lignes. Elles sont le témoin de l’histoire du jeu vidéo quand tout était possible, quand un programmeur seul pouvait créer une pépite. On suit ainsi, jour après jour, ses pérégrinations pour construire un nouveau titre. On voit ses doutes sur le gameplay, ses doutes sur les graphismes et sur son environnement de travail. On y vit aussi l’angoisse de la sortie et les ventes qui peinent à décoller. C’est vraiment intéressant. Le tout est illustré de pages en pages par des photos ou des croquis. En bref, un bel ouvrage pour qui aime l’histoire des jeux vidéo. Il vous coûtera 30 euros environ.

 

Passons à l’homme araignée qui bénéficie en ce moment d’un nouveau long-métrage au cinéma. Voici donc Qui Est Le Tisseur ? l’Extraordinaire Peter Parker (Jonathan Remoiville – 2019 – Third Editions – 199 pages). Autant vous le dire de suite, cela fait partie des ouvrages sans illustrations de la maison Third Editions. Ne vous attendez donc pas à voir un historique du design du pépère, non il s’agit ici de revivre l’histoire de la création du personnage avec ses différents rebondissements. On peut ainsi en apprendre beaucoup sur sa création par le couple Stan Lee et Steve Ditko jusqu’à la discorde et à l’arrivée de John Romita Sr. J’y ai appris, inculte que je suis, que Peter Parker et MJ Watson se sont mariés ! Mais vous savez à quel point Marvel manie parfaitement les univers parallèles et les retours dans le temps, ce mariage n’a donc pas duré. L’auteur nous parle aussi des adaptations de Spiderman mais également des traces qu’il a laissé dans le monde de la pop culture. C’est très bien écrit et c’est un indispensable pour tous les fans du héros ! Vous le trouverez à environ 25 euros. 

 

Allez dernier livre pour cette sélection. On passe au monde DC avec Qui Est Le Chevalier Noir ? Batman à travers les âges (Wurtz Siegfried – 2019 – Third Editions – 351 pages). On retrouve le même principe que le livre précédent : du texte et que du texte qui se concentre sur l’histoire de Batman. Ainsi, on nous décrit la mouvance des comics et de ses dérivés à l’âge d’or et à l’âge d’argent. Et puis vient Frank Miller qui a réécrit les origines du Batman dans un arc sensé être hors continuité mais, vous le savez, ces origines sont devenues, depuis, canoniques. C’est passionnant de lire ces lignes qui nous expliquent les directions artistiques, les changements de cap, les doutes quand le héros s’est trouvé moins populaire. Ces phases sont les plus intéressantes car elles obligent les auteurs à réinventer le personnage. Encore un ouvrage complet et très bien écrit édité par Third Editions. A posséder pour qui aime l’homme chauve-souris. Le livre coûte environ 30 euros. 

 

Joyeux Noël à tous !


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...