MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > Sélection MaXoël de Zelphyrnia : Des idées cadeaux de dernière minute

Sélection MaXoël de Zelphyrnia : Des idées cadeaux de dernière minute
De la musique, mais surtout du gaming

À quelques heures du réveillon de Noël, si vous n’avez toujours pas d’idées de cadeaux, je vous propose quelques idées de dernière minute. Comme souvent, je reste quasiment uniquement dans mon domaine de prédilection, c’est-à-dire le gaming avec une liste fournie non exhaustive, mais des jeux de plusieurs genres. Promis l’année prochaine, ce sera plus diversifié ! Allez c’est parti !

Avant de commencer, je tiens à préciser qu’au moins deux autres cadeaux méritaient de faire partie de cette liste, et à coup sûr feraient plaisir. Je veux bien sûr parler de Tales of Arise (RPG), l’un de mes GOTYs 2021, et du Space Shooter Chorus que j’ai vraiment apprécié. Vous retrouverez bien sûr mes avis complets sous forme de tests, très prochainement dans nos colonnes ! Place maintenant à ma liste d’éventuels cadeaux, vous retrouverez aussi bien des suites, des retours, des compilations, des œuvres moins communes et bien évidemment de très beaux coups de cœur que j’ai eus cette année comme sur Kena – Bridge of Spirits par exemple. C’est parti !

Musique

Je commence par un seul album, mais celui c’est celui qui se détache pour moi, (bon je suis une fan, ça compte ?) que j’ai bien aimé, le dernier Evanescence. Après neuf ans d’absence, The Bitter Truth signe le retour de la chanteuse Amy Lee et ses compagnons, un album avec des titres mélangeant Hard Rock, et musique classique. S’il n’atteint pas Fallen que j’avais adoré, ce dernier opus reste un très bon cru.

 

Jeux vidéo

Atelier Ryza 2

Si le premier épisode parvenait à donner un bon vent de fraîcheur et de renouveau pour la série, Atelier Ryza 2 – Lost Legends & the Secret Fairy fait encore mieux. Bien sûr, nous n’échappons pas à quelques soucis liés aux limitations budgétaires du studio, ce qui induit forcément des graphismes et une modélisation moins flatteurs que les ténors du genre, et un bestiaire que l’on trouve un peu trop recyclé compte tenu de l’évolution des années in-game. En dépit de cela, la grande force du soft reste l’alchimie, une mécanique toujours aussi prenante qui s’étoffe petit à petit au fil des années en étant aussi bien accessible aux novices qu’aux pro de la série. Mais aussi des combats encore plus dynamiques, et une exploration bien plus agréable grâce à la profondeur « sous-marine » et la verticalité. Le tout sans oublier les discussions entre protagonistes, les quêtes, la récolte et l’aspect « enquête » des ruines. En combinant tout cela, Atelier Ryza 2 – Lost Legends & the Secret Fairy est un épisode au contenu largement suffisant, et en plus il bénéficie d’une traduction française afin que chacun puisse se lancer dans l’aventure dans de bonnes conditions. Il n’y a donc plus d’excuses pour les réfractaires à la langue de Shakespeare avec cet épisode qui remplit bien son rôle. Note réelle : 7,5/10.

Persona 5 Strikers

Si vous vous attendiez à découvrir un simple Musô spin-off dans P5S, vous allez être surpris(e) d’une bien belle manière. Effectivement l’alliance entre Omega Force et P Studio a permis la réalisation d’un jeu s’inscrivant comme une véritable suite à P5. Alors oui, même s’il y a les quelques défauts du genre « Musô », les amateur(trice)s seront forcément ravis de retrouver les éléments de qualité de Persona avec bien sûr les invocations de Personaes, le Japon et le Métaverse, ou encore le système de personnalisation. Des features qui le propulsent rapidement en tant qu’ARPG plus traditionnel grâce à des combats dynamiques et techniques en temps réel à la sauce Persona. Son scénario bien écrit et les retrouvailles avec les Voleurs Fantômes que l’on avait côtoyés et auxquels nous nous étions attachés ne peuvent qu’une nouvelle fois voler notre cœur dans cette nouvelle aventure sous le signe du road trip.

It Takes Two

Malgré les quelques soucis rencontrés et l’absence de voix françaises, Hazelight Studios nous livre ici un excellent soft coopératif pour petits et grands. Entre les multiples phases de gameplay dont sa résolution d’énigmes, l’humour omniprésent et surtout des mécaniques de gameplay mêlées ensemble et renouvelées avec brio, on peut dire que Josef Fares a gagné son pari puisqu’effectivement nous ne nous sommes pas ennuyés durant la bonne dizaine d’heures passées en sa compagnie. Si les véritables jeux coopératifs vous manquent (en local ou même online), nous vous le recommandons vivement !

 

Oddworld Soulstorm

Plusieurs mois après sa disponibilité en dématérialisé, Oddworld Soulstorm s’est bonifié petit à petit au fil de patchs déployés, même s’il reste encore perfectible sur quelques points (imprécision de commandes et IA). Alors oui, les nouveautés peuvent laisser perplexe de prime abord, il est vrai que l’on peut se poser de grandes questions lorsque l’on connaît la série sur le bout des doigts : « est-ce que ces apports font perdre cet esprit si particulier de la licence Oddworld ? » Eh bien pas spécialement en vérité, l’ensemble classique de ce que l’on connaissait déjà : phases de plate-forme, action, infiltration, puzzles, et ces nouveautés : crafts, évasions tendues,… marche vraiment bien, d’autant que le Level Design a très bien été conçu pour ces features inédites. En plus, cette relecture remake/reboot profite d’un habillage graphique extrêmement flatteur et d’un scénario retravaillé pour l’occasion avec l’ajout de nouvelles cinématiques et plus d’émotions qui en ressortent. Il n’y a donc pas à dire, ce reboot/remake est excellent et annonce une jolie couleur pour le dernier opus de la pentalogie. En espérant une version française intégrale cette fois-ci !

NieR Replicant Ver1.22474487139

Onze ans après sa parution au Japon, Square Enix, épaulé par Toylogic, nous livre donc la version 2021 de NieR Replicant, dénommée ici : NieR Replicant Ver1.22474487139. Une mouture qui délivre la meilleure expérience possible grâce à des combats plus punchy, un enrobage graphique plus au goût du jour, une OST réenregistrée mais aussi des doublages supplémentaires donnant davantage d’immersion et divers ajouts scénaristiques inédits. En d’autres termes des ajouts qui combleront à coup sûr les fans de la série. Certes sous ce beau tableau, on retrouve bien quelques défauts de l’original, et une structure générale de base reprise (quêtes Fedex, allers-retours) mais comme à l’époque, ce NieR Replicant Ver1.22474487139 est une expérience à part proposant un scénario captivant et un Lore riche ainsi que des personnages attachants. Alors, même si l’effet de surprise est moindre quand l’histoire originale est déjà connue, cette expérience reste marquante et indispensable.

Ratchet & Clank – Rift Apart

Dernier volet de la série, Rift Apart est sans conteste une vitrine technologique pour la PS5 disposant d’un visuel tout simplement sublimissime avec de nombreux effets spectaculaires. À tel point que si la feature des failles demeure sous-exploitée dans la thématique du gameplay, son utilisation proprement technique y est irréprochable et nous bluffe à chaque visualisation. Pour le reste, sans en faire une révolution, Insomniac Games nous propose une aventure plaisante, tout en gardant les qualités qui ont fait la renommée de la série avec ses personnages attachants et développés, ses multiples phases de gameplay, sa recherche d’objet, son action nerveuse et bien sûr sa rejouabilité. En définitive, Rift Apart est un atout indéniable et un must-have pour les possesseur(euse)s de la machine de Sony.

Biomutant

Oui, Biomutant possède quelques défauts, on peut lui reprocher un certain manque de mises en scène, un fort potentiel n’exploitant pas ses mécaniques à fond ou encore une certaine répétitivité héritée de certains travers des Open-Worlds, mais il réussit quelque chose que certains softs n’arrivent pas à faire : c’est l’envie d’y retourner. Pourquoi ? Simplement parce que l’on a envie de parcourir ce monde où la nature a repris ses droits afin d’y découvrir son généreux contenu, exploiter ses spécificités mécaniques, sans oublier son humour et son Lore intéressant. En conclusion, malgré ses lacunes, on ne peut que le conseiller aux amateur(trice)s averti(e)s et avisé(e)s.

Kena – Bridge of Spirits

Kena – Bridge of Spirits est un véritable grand et gros coup de cœur. Pour son premier jeu, Ember Lab a vu les choses en grand, et on ne peut que les en remercier. Bon, oui c’est vrai, le soft ne révolutionne pas le genre Action, Aventure mais il fait très bien ce qu’il entreprend : des combats pêchus et dynamiques, une exploration variée et récompensée, des thèmes forts, un visuel magnifique, le tout dans une ambiance magistrale. Un must !

 

Hades

On ne va pas tergiverser longtemps, oui, Hades mérite son grand nombre de prix (plus de 50 Awards GOTY), oui Hades procure un plaisir immense avec son gameplay dynamique, oui Hades possède une histoire plus profonde qu’une simple crise d’adolescence, oui Hades est beau et fluide, et oui Hades sait être convaincant sur le plan sonore et musical. En un mot, oui Hades est un indispensable du genre à posséder dans sa collection.

 

 

Psychonauts 2

Avec Psychonauts 2, Tim Schafer et Double Fine Productions signent le retour très convaincant de Raz et ses acolytes Psychonauts. Ce deuxième épisode se permet de nous captiver par sa narration riche, prenante mais aussi par ses excellentes idées, son régal d’inventivité, son renouvellement constant et son humour qui fait mouche. Oui, il y a bien de légers petits détails qui peuvent faire râler comme l’absence d’une version française doublée, un manque de challenge ou des imprécisions mais ce n’est rien à côté de la découverte des niveaux du jeu (psychés) aux identités visuelles fortes, ingénieuses, avec un Level Design de très bon goût. D’ailleurs, ce dernier est tellement bien amené qu’il apporte un rythme soutenu et constant dans le gameplay et les pouvoirs psychiques. En somme, Psychonauts 2 pourrait facilement être au pied du sapin de cette fin d’année.

F.I.S.T. – Forged in Shadow Torch

Second soft de l’équipe indépendante TiGames, F.I.S.T. est une belle production très agréable à parcourir via son univers et son ambiance Dieselpunk. S’il tombe dans plusieurs pièges des Metroidvania avec des débuts « molassons », des passages corsés ou via un Level Design parfois un peu trop sage, c’est en creusant un peu plus que l’on découvre un système de combat plus riche et complexe qu’il n’y paraît de prime abord, le tout étant contrebalancé par les mécaniques habituelles du genre avec l’exploration, la découverte de secrets et l’acquisition de nouveaux pouvoirs/armes. F.I.S.T. n’est donc peut-être pas le meilleur dans sa catégorie mais nous avons passé un très bon moment en sa compagnie et nul doute que ce sera également votre cas, et ceci d’autant plus que les développeurs sont aux aguets sur la résolution de certains problèmes depuis le lancement du jeu, en ajoutant par exemple un mode Facile et davantage de checkpoints. Nous retournerons donc volontiers auprès de Rayton après la mise en place de la VF (sous-titres) prévue dans les jours/semaines à venir.

Lost in Random

Avec Lost in Random, Zoink! nous propose un voyage dans un univers prenant, dont l’ambiance sombre à la Tim Burton apporte un certain cachet. Si tout n’est pas parfait, à l’image de quelques petits soucis de finitions, et d’autres points plus ou moins pénalisants selon son appréciation, le périple de Paire et Décisse en vaut largement la peine, d’autant que le mélange entre le récit, et les combats stratégiques mêlant dés, deck building et hasard sont vraiment excellents. Une belle surprise en somme !

 

Quelques remasters / compils’ + Nouvelles aventures

Super Mario 3D World + Bowser’s Fury

Nintendo plonge une nouvelle fois dans sa très grande bibliothèque de jeux Wii/Wii U pour proposer une adaptation Switch de l’un de leurs titres. Comme à l’accoutumée, le soft n’arrive pas seul et s’agrémente d’un bonus inédit, ici Bowser’s Fury et l’on peut dire que même si cette partie est courte et manque encore d’étoffement, notamment sur la variété des objectifs, la découverte de cet Open-World est plaisante et propose de bonnes idées qui mériteraient une aventure complète à l’avenir. La partie de SM3DW quant à elle, reste classique en elle-même mais avec plein de petites améliorations pour ce portage Switch. Si vous n’y avez pas encore touché, vous allez vivre une bonne aventure jouable à quatre, très facile même si les quelques soucis d’origine subsistent encore (caméra par exemple).

Judgment

Ce remaster de Judgment ne fera pas que des heureux(euses), on pense notamment aux fans de la première heure ayant déjà fait l’acquisition de soft sur PS4. Forcément ils auront raison de manifester leur mécontentement étant donné que le titre ne propose pas la mise à niveau gratuite vers la PS5. Un choix pour le moins étrange de la part de Sega. En contrepartie, celles et ceux n’ayant pas encore franchi le pas découvriront la meilleure version possible pour Judgment, à savoir un excellent jeu aux grandes qualités (trame passionnante, nombreuses activités annexes ou encore l’angle de vue différent par rapport à Yakuza) avec en supplément une fluidité et un lissage accru. Et bien évidemment les sous-titres français sont toujours de la partie.

Ghost of Tsushima – Director’s Cut

Très bon jeu de fin de génération « officielle » PS4, Ghost of Tsushima s’offre une version Director’s Cut et se permet même d’apporter une extension qui fait office de bon dessert entre la découverte de l’île d’Iki et les informations sur le passé de Jin. En outre, n’oublions pas les ajouts de l’upgrade technique, les quelques apports supplémentaires, et un multi (Legends) avec des nouveautés à venir, même si l’on note quelques petits défauts. En conclusion, on pourrait dire que cette mouture s’adressera en premier lieu à celles et ceux n’ayant jamais parcouru Tsushima, ou aux personnes, en connaissance de cause, voulant replonger dans l’aventure et donc profiter de l’extension.

En vous souhaitant à tou(te)s un joyeux réveillon de Noël !


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...