MaXoE > GAMES > Tests > PS4 > Killzone Shadow Fall : Fer de Lance de la PS4

Killzone Shadow Fall : Fer de Lance de la PS4

NOTE DE MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Voici le titre mis en avant par Sony pour le lancement de la PS4. Il a une tâche lourde, celle de montrer ce que la console est capable de faire, ce qu'elle a dans le bide. La licence a toujours eu bonne presse même si parfois on lui a reproché des campagnes solo en manque de spectacle. En route pour la new gen.

KillzoneShadow-haut

killzone-shadow-fall-jaqHelghan a été détruite à la fin de Killzone 3, vous le savez (ou pas peut-être oups…). 30 années plus tard, voilà que les survivants débarquent sur Vekta, la planète du camp victorieux. Un accord a été passé pour recueillir ce peuple désormais nomade. Les voilà donc sur place, dans une zone réservée pour leur nation. Un immense mur sépare les deux protagonistes qui ne vont pas tarder à oublier la trêve comme il se doit. 

Dans ce contexte, vous incarnez Lucas, orphelin recueilli et formé par l’ISA, pour combattre le camp Helghast. 

Bon, franchement le pitch de départ aurait pu être plus soigné. On n’a que peu de pistes politiques pour expliquer cette situation. Ce n’est pas très grave, cela fournit aux développeurs un contexte idéal : une planète séparée en deux camps, un mur au milieu et des actions d’infiltration de chaque côté. Avec ça, on peut construire une campagne solo de feu. 

allez hop, notre petit vidéo maison Press Start : 

  

La campagne vous propose diverses missions qui vont vous entrainer sur tous les coins de la planète, des deux côtés du mur. C’est déjà le premier bon point de ce qui va se révéler comme un très bon FPS. 

Un gameplay aux petits oignons

La licence a progressé, à n’en pas douter. Tout d’abord, les attaques au corps à corps sont particulièrement souples. On peut ainsi attaquer un premier adversaire pour lancer dans la foulée notre couteau sur le deuxième. Terrible ! On bénéficie aussi d’un système de planque, permettant de passer rapidement à découvert pour ajuster un ennemi. Quoi de mieux qu’un FPS qui offre un peu de souplesse, c’est fini le temps du premier COD !

L’arsenal est conséquent et quelques armes sont assez surprenantes mais ce n’est pas là qu’il faut chercher les vraies idées sympas. 

KillzoneShadow-3

On bénéficie de l’écho tactique. C’est une sorte d’onde électronique qui permet de voir temporairement les choses à détecter : caméras, ennemis, … Alors on peut se poser la question de l’utilité de ce genre de chose dans un FPS. Oui dans un FPS plus classique mais celui-ci vous propose une aventure en action mais aussi en infiltration. Vous pouvez ainsi détecter les ennemis pour peaufiner votre approche, pour les attaquer par derrière. Et cela est possible grâce à un level design très élaboré. 

Les espaces ouverts, les multiples chemins sont autant de choix tactiques qui s’offrent à vous. Mais mieux que cela, cela laisse aussi beaucoup d’opportunités pour vos ennemis qui vont en profiter à tout moment. Vous croirez souvent être bien planqué et tout d’un coup, un Helghast va vous surprendre depuis une position haute. Utilisez le terrain intelligemment et vous vous en sortirez. En tout cas, manette en main, la tension est à son comble, ces moments sont jouissifs au possible. Encore une fois, le titre sort d’un piège bien connu du genre : le couloir !

Et puis la cerise sur le gâteau : l’OWL. C’est un drone particulièrement habile pour l’attaque et la défense. Vous pouvez ainsi l’envoyer pour pirater un équipement, attaquer, créer une tyrolienne ou même vous procurer un bouclier personnalisé. Vous donnez les directives via le panneau tactile du pad. Il suffit pour cela de donner une direction avec le doigt et il faut bien avouer que cela réagit plutôt bien. Cela va devenir rapidement un autre vous. Envoyez le faire diversion ou atteindre des ennemis hors champ, utilisez-le pour pirater des terminaux, j’en passe et des meilleurs … C’est vraiment la belle surprise du soft. 

KillzoneShadow-2

Et puis …

Là où le titre nous a bluffés, c’est sur l’ambiance. Oui il y a toujours eu cette ambiance un peu particulière de la licence, sombre, froide, parfois bizarre. Mais là, la série gagne beaucoup en charisme. Ils ont soigné le déroulement des missions et chacune des zones a sa propre identité. C’est difficile à exprimer ainsi par écrit, mais disons que cela prend de la consistance. Prenez par exemple cette séquence où vous êtes dans le vaisseau contaminé. On y retrouve des sensations à la Dead Space. Succulent ! Le titre sait ainsi  renouveler l’intérêt de sa trame par des petites touches très bien pensées. Je pense notamment aux radiations solaires dans le vaisseau. Elles vous obligent à naviguer, à vous presser, à improviser. 

Alors graphiquement, évidemment, c’est magnifique. Les yeux exercés verront des textures nettes, une ligne d’horizon très lointaine et surtout des détails animés dans tous les sens. C’est du beau boulot, à tous points de vue. On peut apprécier aussi le travail sur les particules, particulièrement soignées. Les animations ne sont pas en reste. Seuls les visages sont parfois un peu rigides mais je chipote. 

KillzoneShadow-1

La puissance de la PS4 a aussi été mise au service de l’IA et de l’espace. Le premier niveau vous donne toute liberté dans vos investigations. On apprécie vraiment. Même si la licence nous avait habitué aux espaces ouverts, là on franchit un nouveau cap. Et puis l’IA n’est plus aussi bête qu’avant. Les ennemis tirent à travers les buissons, vous contournent sournoisement pour vous coller une bastosse dans le dos. On apprécie vraiment car la tension est maintenue de bout en bout. Bon on regrette, par contre, la sale impression qu’ils aient des yeux dans le dos parfois, mais cela reste anecdotique. 

Pour finir, parlons du multi qui est très sympathique. Certes moins fouillé que celui des ténors du genre mais très honnête. Une dizaine de cartes pour se bastonner à 24 et la possibilité de customiser les parties. On y retrouve donc les habitudes des multi FPS et c’est bien fait, franchement même si cela manque un peu d’originalité. 

NOTE MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Oui c'est une réussite. A l'inverse de ses concurrents, le titre met le paquet sur la campagne solo et livre une copie efficace sur le multi. Mais cette campagne est passionnante, elle va vous permettre de vous exprimer totalement tactiquement et les personnages sont loin des canons manichéens. L'idée du drone est pour beaucoup dans cette belle partition. La PS4 se munit, d'entrée de jeu, d'un FPS de toute beauté.
ON A AIMÉ !
- Un level design très inspiré
- Les espaces ouverts
- Un ennemi qui fait preuve d'astuce
- Une campagne solo varie
- Le drone de combat
ON A MOINS AIMÉ...
- un multi en demi-teinte
Killzone Shadow Fall
Editeur : Sony
Développeur : Guerilla
Genre : FPS
Support(s) : PS4
Nombre de Joueur(s) : 1-24
Sortie France : 29/11/2013

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...