Festival Cinéma Espagnol et Latino-Américain 2019
MaXoE > GAMES > Tests > PS4 > Retour sur Marvel’s Spider-Man : c’est ça, être Peter Parker
PS4
Retour sur Marvel’s Spider-Man : c’est ça, être Peter Parker

Appréciation de MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Les vacances, c'est aussi l'occasion pour la rédac de MaXoE de revenir sur des titres sortis il y a peu. Et cette fois on vous propose de vous mettre dans la peau de l'homme araignée. Oui je sais, on ne dit plus ça depuis 1935, c'est pas grave, je suis vieux, j'assume. Bref, en route pour des combats hauts en couleur contre les méchants !

Avant de commencer, une petite photo du joli kit presse envoyé par Playstation France. On a l’habitude de ce genre de kit, mais là c’est vrai que le travail est très bien fait, avec plein de petits détails rigolos. 

Dans l’esprit …

Peter Parker vit la vie qu’il a toujours vécu, il bosse, il fait des piges pour les journaux et il est Spider-man aussi souvent qu’il le peut. Au niveau boulot, c’est plutôt pas mal puisqu’il participe à des travaux de recherche et développement. Mais bon vous le savez, rien ne va dans le monde de Peter Parker. Le travail est compromis et une nouvelle bande de malfrats a envahi la ville et menace l’ordre établi. Ainsi ils s’attaquent aux mafieux en place, Kingpin en tête. 

Premières minutes et premier coup de coeur. On retrouve le Spider-man des comics de l’âge d’or. Les ennemis sont là, l’humour est là et notre Peter fait ce qu’il peut au milieu de tout cela. 

Vivre la vie de Peter Parker

Mais entrons dans le vif du sujet. Vous allez vous retrouver à assumer un certain nombre de missions dans un monde ouvert. On connaît la musique. Mais ce qui est vraiment bien fait, c’est le fil conducteur de tout cela. Vous allez alterner les phases en Spider-Man, en Peter Parker ou encore en Mary-Jane. Oui le titre vous plonge avec délice dans cet univers et vous permet ainsi d’alterner les phases de jeu avec différents personnages. Le tout se fait sans transitions, on enchaîne tout cela avec un plaisir rare. 

Quelles sont ces missions ? Et bien elles sont diverses. Parfois, vous devrez juste dialoguer avec des personnes, parfois vous devrez vous infiltrer dans une zone et souvent, vous devrez utiliser votre toile pour voler de buildings en buildings et rosser les bandits comme il se doit. 

Commençons par l’infiltration. Ces moments sont délicieux car, contrairement à d’autres jeux, ils vous permettent de garder la main sur tout. Des indicateurs vous disent si vous pouvez éliminer une cible sans danger. Dans d’autres softs, on pense être planqué et une IA improbable vous découvre. Ici on peut construire, tel un puzzle, notre infiltration, c’est vraiment bien. 

Côté combats. C’est hyper dynamique. On retrouve un peu l’influence des combats à la Batman mais là c’est encore plus vif. Vous enchainez les coups et les esquives sans même y penser.  En parlant esquive, c’est indispensable de jouer avec votre sens d’araignée. Comme dans les comics, des petits traits apparaissent sur votre tête pour vous indiquer qu’un ennemi vous a dans le viseur.  Il faut alors bouger ou le neutraliser. Attention, c’est bien l’intérêt du jeu, Spiderman est loin d’être invincible, il va falloir enchaîner les esquives et utiliser vos différents gadgets pour vous en sortir. Et puis le décor est votre ami, vous pouvez saisir des objets pour les balancer sur la trogne de vos adversaires. Chacun de ces combats est passionnant et motivant et ceux qui vous opposent aux Boss le sont encore plus. Il y a mille façons de combattre, essayez-les toutes. 

Il y a aussi l’exploration de la ville. Les mouvements de Spider-Man sont magnifiquement modélisés et surtout on a un sentiment extrême de liberté. Ce qui est intéressant, c’est la facilité à laquelle on passe de gratte-ciel en gratte-ciel. J’ai été grisé par ces phases, la vitesse est au rendez-vous et la ville s’offre à nous. 

Justement, cette ville devient assez rapidement un terrain de jeu incroyable. Il y a des missions de photographie, mais aussi des objets à collectionner (comme vos sacs à dos disséminés partout ou les pigeons à attraper, si si). Il y a aussi les bases ennemies à investir ou les stations de recherche à utiliser. Toutes ces activités vous rapportent des jetons dans différentes catégories et ceux-ci sont indispensables à l’amélioration de vos capacités, gadgets et autres tenues. 

Et voici une vidéo maison, histoire de se rendre compte : 

Personnaliser votre avatar

Justement attardons-nous un peu la personnalisation. Commençons par les tenues. Vous avez accès à différentes tenues qu’il faut acheter. Celles-ci, au delà de l’aspect esthétique, débarquent avec un pouvoir de tenue comme l’explosion de toile qui vous transforme en une espèce de toupie projetant de la toile partout. Il y a aussi le leurre qui vous permet, par exemple, de tromper votre adversaire. Vous pouvez aussi modifier leurs capacités comme la réduction des dégâts, l’augmentation de la portée de votre scanner; … Mais vous ne pouvez équiper que 3 mods, attention. 

Passons aux gadgets, vous pouvez les utiliser en plein combat grâce à une roue de choix, on connaît ça. Utilisez la toile de choc pour emprisonner d’un coup d’un seul votre ennemi ou les spider-drones qui enquiquinent les ennemis avec des décharges électriques, … Tous ces gadgets peuvent être améliorés. En tout cas, ils varient les plaisirs et une bonne approche consiste à choisir exactement le gadget approprié, ils ont tous une utilité liée à des cas particuliers. Utilisez les choses discrètes à l’approche d’un camp ennemi et balancez les gadgets violents en plein coeur de l’action.

Vous pouvez aussi améliorer les compétences dans 3 domaines : Innovateur, Défenseur et Tisseur de toile. Les fans de RPG me diront que le soft lorgne de ce côté là puisqu’il permet de choisir des aptitudes à même de spécialiser votre combattant dans une classe particulière. 

Toutes ces possibilités de customisation complètent parfaitement l’action du titre. Chacun pourra faire un Spidey à son image, chacun pourra personnaliser son aventure. 

Finissons sur les graphismes. C’est très beau et les mouvements sont magnifiquement modélisés. C’est toujours fluide et la ville regorge de détails, on la sent toujours en activité. Du très bon boulot. 

Appréciation de MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Oui on connaît ce genre de jeu. Le monde ouvert offre son lot d'activités diverses, il y a des combats et de la narration. Ok ok, c'est vrai. Mais quand c'est bien fait, on prend beaucoup de plaisir. J'ai passé de très bonnes heures à jouer, à m'étonner de la qualité de la narration, à rigoler devant les bêtises de Parker, à rager devant les ennemis coriaces, à avoir un sourire béat devant des situations innovantes. Bref, dans la Sélection Best of de MaXoE, un point c'est tout.
ON A AIMÉ !
- Plein plein d'activités
- Les situations qui surprennent
- Les combats sont ardus
- La narration très réussie
- L'humour
- Très beau
ON A MOINS AIMÉ...
- Assez classique parfois
Retour sur Marvel’s Spider-Man : c’est ça, être Peter Parker
Marvel's Spider-Man
Editeur : Sony
Développeur : Insomniac Games
Genre : Action, aventure
Support(s) : PS4
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 07/09/2018