A l’occasion de la sortie du dernier Call Of Duty qui revient à ses premiers amours, à savoir la deuxième guerre mondiale, nous vous proposons de revenir sur ce moment de l’histoire et comme d’habitude nous allons le décliner selon les thématiques qui nous sont chères : la BD, le cinéma, les jeux vidéo, la musique et puis plein d’autres choses bien sûr.  Il fait suite au précédent Focus que nous vous avions proposé sur la Grande Guerre. Notre ... En savoir plus !
Calendrier de l'Avent MaXoE - Voir toutes les idées cadeaux !
MaXoE > GAMES > Tests > PS4 > Retour sur The King Of Fighters XIV : le combat premium
PS4
Retour sur The King Of Fighters XIV : le combat premium
Technique nous voilà

Appréciation de MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
En ligne de mire : le festival MaXoE. Du coup, on va vous proposer quelques tests de jeu qui peuvent intégrer les sélections. Et puis c'est l'occasion de faire un bilan et de revenir sur des jeux qui en valent la peine. Aujourd'hui, on vous propose de vous battre, c'est comme ça !

La base

Il s’agit donc d’un jeu de combat en 2D, à l’ancienne quoi ! King Of Fighters est d’ailleurs un monument dans le monde de la baston avec deux caractéristiques principales. Tout d’abord SNK a créé le système d’équipe de combats (ici 3 guerriers ou guerrières) mais surtout, les affrontements sont très techniques. Certes on peut s’éclater si l’on est débutant mais rapidement vous devrez maîtriser des combos nombreuses pour vous en sortir. Mais revenons sur les bases du gameplay justement. 

Du côté des coups disponibles, il y a les habituels coups de poings faibles et forts, et coups de pieds faibles et forts. On connaît la musique : les attaques légères sont moins dévastatrices mais elles vous rendent moins vulnérables que les offensives puissantes qui sont propices à une contre-attaque de votre adversaire. On peut citer aussi les esquives en tout genre, les sauts, les projections, les Rush ou encore les Cancel. Et là cela devient vraiment plus technique, il faut enchaîner les manipulations à la croix et faire preuve d’un timing de dément. Voilà pourquoi le titre est très prisé des gamers. Il faut s’entraîner longuement pour atteindre les sommets de la hiérarchie.

Et puis les aspects techniques 

Parlons des combos justement, il s’agit autant d’enchaîner les touches que d’appuyer sur plusieurs en même temps. Ainsi les projections se font, par exemple, en cumulant croix directionnelle et coup de pied lourd. Chaque combattant a une véritable panoplie de mouvements. Je viens de parler des projections mais il y a aussi les coups spéciaux qui se basent souvent sur des 1/4 de cercle à la croix directionnelle suivis d’un appui sur un ou plusieurs boutons. Les fans de SF II apprécieront. Ces mouvements ont souvent des variations avec des ajouts ici ou là de touches supplémentaires. Et puis il y a les mouvements super spéciaux, là il faut enchaîner encore plus vite, cela devient plus compliqué.

Les nuances résident aussi dans votre positionnement, les coups sont ainsi dépendants de votre éloignement ou du fait que vous soyez en l’air ou non, ou même de l’activation du mode max ou non. Bref, c’est très très varié. Mais je suis impardonnable, c’est quoi le mode max ? Une jauge se remplit au fur et à mesure de votre combat et quand elle est pleine, vous pouvez bénéficier d’une sorte de mode Rage donnant plus de puissance à tous vos coups. Bon on ne va pas tout vous expliquer, cela se vit plutôt au travers des tutos bien foutus du jeu. Mais bon, sachez que vous devez essayer de remplir un maximum de fois votre jauge (oui elle a plusieurs niveaux) pour pouvoir accéder à des combos encore plus élaborées car elles sont plus gourmandes en pouvoir de jauge (je pense ainsi aux attaques climax par exemple). 

Même si les néophytes pourront jouer à ce titre et se faire plaisir, sa technicité le destine particulièrement aux gamers. Ainsi il faut savoir anticiper le jeu de votre adversaire pour s’en sortir. Et puis, comme je l’ai dit, les coups spéciaux demandent une certaine distance à l’adversaire, et souvent, il faut être près, c’est là où vous devenez vulnérable. Attention donc à ne pas se jeter comme une brute. 

Vous en aurez pour votre argent

Le contenu est gargantuesque avec plus de 50 combattants mais aussi 20 stages pour y combattre. Les personnages sont très variés (on ne va pas revenir sur tous mais ils appartiennent pour beaucoup à l’histoire de SNK, jetez un oeil ici) avec tout ce qu’il faut de finesse mais aussi de brutalité. A vous de choisir votre camp. Les stages sont variés, ce qui permet aussi de diversifier les plaisirs. Du côté des modes, on a une histoire scénarisée par personnage mais aussi le versus, en local ou en ligne, les défis, le mode survie, … Bref, du temps de jeu devant vous. 

Graphiquement le jeu était horrible à sa sortie mais les mises à jour ont été nombreuses depuis. Du coup le titre est très agréable et très fluide, pas de soucis. On passera sur la bande-son, trop classique à mon goût. 

Au final, voilà donc un titre destiné à tous ceux qui aiment le gameplay fin dans les jeux de combat. Sa grande qualité, c’est aussi la progression dans l’apprentissage qui donne sa chance à tous même si seuls les meilleurs sauront accomplir tous les coups disponibles. 

 

Appréciation de MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Un vrai bijou de technicité. Certes, certains mouvements comme le rush ouvrent la porte aux débutants mais ce titre se savoure dans les détails. Apprenez à exécuter les combos, à le faire au bon endroit et au bon moment et vous serez les maîtres du monde. Le combat pointu comme on l'aime.
ON A AIMÉ !
- Le nombre de combattants
- Beaucoup de modes de jeu
- Les combats accessibles mais techniques
- Les mises à jour depuis la sortie
ON A MOINS AIMÉ...
- Les musiques
- Parfois difficile à appréhender
Retour sur The King Of Fighters XIV : le combat premium
The King Of Fighters XIV
Editeur : SNK Playmore
Développeur : SNK Playmore
Genre : Combats
Support(s) : PS4
Nombre de Joueur(s) : 1-6
Sortie France : 26/08/2016