MaXoE > GAMES > Tests > Wii > Let’s Tap : un party game délicieusement fun !

Let’s Tap : un party game délicieusement fun !

NOTE DE MaXoE
4 / 5
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Amateurs de jeux multi déjantés, voici Let's Tap, le jeu qui reconciliera tous ceux qui sont fâchés avec la Wiimote.
Let's Tap : un party game délicieusement fun !

Sur le papier, Let’s Tap ressemble à un de ces titres que personne ne veut essayer. C’est à mi-chemin entre une collection de mini-jeux tronquée, une expérience visuelle épileptique et une tentative dérangée d’introduire des contrôles de jeu expérimentaux. Certains crieraient sans hésiter à la folie. Pourtant, en dépit de son framerate un peu faible et de son concept pour le moins particulier, c’est l’une des expériences multijoueurs les mieux abouties sur Wii, et sûrement la plus agréablement délirante de la console de salon de Nintendo.

La boîte en carton magique

Si vous ne connaissez pas déjà les bases de Let’s Tap, celles-ci sont assez simples à expliquer. Il faut placer la Wiimote à l’envers sur l’une des Tap Box fournies (sans aucun doute le plus cheap des périphériques de jeu jamais vu sur consoles) et de taper sur la boîte en question. Dans Let’s Tap, comme le titre du jeu l’indique, tout est contrôlé par les minuscules vibrations des doigts du joueur qui sont transmises par le carton jusqu’à la Wiimote. Rien de bien compliqué.

Cela semble ridicule, et ça l’est. Pourtant, les cinq modes de jeu affichés par le titre de Sega savent mieux tirer parti de ces contrôles apparemment limités que la plupart des jeux basés sur la reconnaissance de mouvements qui sont souvent exagérés. Cela provient sûrement du fait qu’après quelques minutes d’adaptation, ces contrôles se révèlent si simples qu’ils en deviennent quasi invisibles. Des coups légers sont enregistrés comme des coups légers, et c’est la même chose pour des coups moyens ou forts. L’ensemble est très bien calibré (même s’il est possible d’effectuer quelques réglages) et c’est si simple que même le moins doué avec une Wiimote devrait s’en sortir sans encombres.

Mais le succès de Let’s Tap réside principalement dans le bon vieux design de ses modes de jeu. La conception est brillante dans le sens où l’ensemble des jeux est à la fois simple et accessible, mais propose un surprenant degré de complexité, qui n’apparait pas forcément au premier abord. En tête de liste figure le fameux « Marathon ». Il s’agit d’une course en scrolling horizontal permettant à quatre joueurs de mener les concepts simplistes de « taper pour courir » et « taper pour sauter » vers des hauteurs délirantes grâce une série d’obstacles plutôt inventifs. Le fait de taper la boîte pour pouvoir passer des haies, naviguer sur des plateformes en mouvement ou des ballons tient autant du doigté que de la chance. Le résultat est un jeu multi assez stupide pour maintenir l’hilarité de tous mais aussi suffisamment précis pour donner lieu à des compétitions acharnées.

Attention à ne pas taper trop fort

De la même manière, « Garder le rythme » propose le gameplay de Donkey Konga, sans les bongos, ou pour les plus traditionnalistes, Drum Master, sans les tomes. Des points défilent horizontalement à l’écran et incitent le joueur à suivre le rythme et la force des notes. Il n’est ici pas possible de perdre car l’objectif est de remporter des points. Ce principe risque d’entamer la durée de vie en solo, mais les puristes y reviendront pour atteindre la perfection qui mènera à la victoire en multi. A plusieurs, il est d’ailleurs possible de réaliser une véritable symphonie en frappe de carton. Le tout est bien entendu accompagné par des visuels psychédéliques et une bande son brillante de qualité.

L’ensemble de l’expérience affiche d’ailleurs une véritable influence rétro, avec par exemple « Bulle Spatiale », un jeu qui ressemble à s’y méprendre à Ballon Fight de Nintendo. Il s’agit du mode de jeu le plus intéressant en solo, dans lequel le joueur doit taper sur la boîte pour maintenir son personnage en vol au sein de mines qui défilent horizontalement. C’est un jeu de survie en 2D particulièrement prenant qui se transforme en bataille sans pitié à plusieurs, notamment grâce à de nombreuses améliorations qui permettent, en martelant la boîte, de faire feu sur ses adversaires. A cela s’ajoutent le stratégique « Bloc Stables » (à mi-chemin entre Jenga et un jeu dans lequel il faut regrouper les éléments par famille de trois) ou le mode « Illustrateur » (qui permet de créer des effets visuels en tapant en rythme).

Au final, le principe de Let’s Tap peut sembler simpliste, voire légèrement ridicule, mais il y a quelque chose de délicieusement fun à propos du titre de Sega, notamment grâce à son esthétique délirante, ses bases véritablement arcade et son gameplay accessible mais particulièrement robuste. Tout ceci se compile dans un titre multijoueur qui ravira les amateurs du genre. Bien entendu, il ne s’agit pas d’un titre sur lequel un joueur restera accroché pendant des heures et des heures, mais pour 30€, il convient parfaitement pour des joutes multi improvisées.


Initialement publié le 14.08.09

NOTE MaXoE
4 / 5
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Avec un contenu intéressant et surtout très fun en multi, Let's Tap s'impose comme l'un des meilleurs party games de la Wii, pour le plus grand bonheur des amateurs.
ON A AIMÉ !
- Concept simple mais efficace
- Design bien pensé
- Très fun à plusieurs
ON A MOINS AIMÉ...
- Pas forcément très intéressant en solo
Let's Tap
Editeur : Sega
Développeur : Prope
Genre : Mini-jeux
Support(s) : Wii
Nombre de Joueur(s) : 1 à 4 joueurs
Sortie France : 19/09/2009
Sortie USA : 16/09/2009
Sortie Japon : 18/06/2009

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...