MaXoE > ZOOM > Dossiers > Curiosités > Festival Yggdrasil Outdoor 2019 à Lyon : au milieu de la verdure, des oiseaux q…

Festival Yggdrasil Outdoor 2019 à Lyon : au milieu de la verdure, des oiseaux qui chantent…
Et des haches qui volent !

Après l’heureuse découverte du festival Yggdrasil (version indoor) en Février dernier dont vous pouvez lire le dossier complet, j’ai voulu tester la version outdoor qui a eu lieu au Parc Chambovet (à Lyon, la plus belle ville de France). Et comme vous avez pu le découvrir en direct sur Twitter (voir notre série de live tweets) j’ai été agréablement surprise. Encore une fois et plus encore que la précédente !

Tout d’abord, l’entrée de la version outdoor est gratuite. Mais si vous voulez faire les animations, il vous faut acheter un passeport que vous ferez tamponner aux stands. A savoir que pour la version indoor, l’entrée est payante (c’est Eurexpo quand même, ce n’est pas gratuit) et il faut aussi prendre le passeport pour faire les animations.

Donc vous n’avez aucune raison de ne pas aller à la version outdoor, parce que même si les animations ne vous tentent pas, vous pouvez regarder les autres les faire ou dépenser vos sous sur les stands de boutique. Ou prendre des photos. Ou manger. Ou vous assoir quelque part pour admirer les superbes costumes (ce que j’ai beaucoup fait, béquille oblige)… Il y avait de quoi faire ! Je n’avais prévu d’y passer que 2 heures et au final j’y suis restée plus d’une demi-journée. Il y avait un beau soleil, il faisait chaud, l’ambiance était géniale, j’ai dépensé des sous et je suis rentrée avant d’en dépenser trop. Donc voilà quoi.

Au niveau des associations, il y avait de quoi faire. Le village viking, organisé par l’association Graen Rot, vous permettait de savourer la vie d’un village. Mais il y avait plein de choses à tester ! Les armes ont eu beaucoup de succès, comme le lancé de couteaux, celui de haches, l’académie Jedi et ses sabres lasers, les duels à l’épée… Tous étaient très bien organisés et j’ai beaucoup apprécié l’entrain des personnes qui animaient ces ateliers, mais aussi ceux qui animaient les jeux. Ils étaient tous à fond dedans et on voyait qu’ils adoraient partager leur passion.

Un petit plus pour l’atelier de duel à l’épée que mon amie Ophélie, qui m’accompagne pour les salons (et porteuse de béquille non officielle) a pu tester. Moi je n’ai pas pu, j’étais en béquille (la deuxième fois cette année et comme par hasard à chaque fois qu’il y a un salon Yggdrasil…). Ils ont commencé par une belle démonstration qui montrait aussi bien les plus expérimentés que les novices. Leur démonstration était pleine d’humour et d’entrain !

Comme la fois précédente, les thèmes présents étaient nombreux : la magie, le steampunk, les vikings… Et de nombreux artisans et artistes étaient aussi là pour vendre bien sûr, mais pour faire découvrir leurs créations aussi. On retrouvait le boulanger qui travaille de manière traditionnelle, les artisans du cuir, des potiers, des couteliers, des instruments de musique, la dégustation d’insectes (morts, je vous rassure)…

Pour ce qui est de la nourriture, en dehors de quelques stands particuliers (biscuits et boulangerie notamment), il y avait de quoi vous restaurer. Bon, il n’y avait pas de cochon grillé, mais il y avait de l’aligot. Et l’aligot c’est bon. Tout comme les insectes grillés, si vous vous posez la question ! Ils ont juste le goût de grillé plus ou moins parfumé (chocolat, paprika). Mais l’aligot ça rempli mieux le ventre. Et l’odeur est plus sympa.

Les enfants étaient bien servis aussi. Le passeport leur donnait accès à certains ateliers qui n’intéressaient pas les adultes. Par exemple l’atelier des sorcières où ils devaient chercher dans un chaudron rempli de je-ne-sais-plus-trop-quoi et des cristaux pour que la sorcière puisse faire sa potion. Ou les jeux présentés par l’association Debilum Sanctum. Il y avait le lancé de chaussettes, une variante de puissance 4 et des jeux qui n’ont pas de nom et qui prendraient trop de temps à expliquer. Mais je vais quand même essayer pour l’un d’entre eux : vous avez une grille au sol, le « maître du jeu » a une carte représentant cette grille et des croix traçant un chemin. Vous devez trouver le chemin de ces croix en sautant dans les cases. Si vous vous trompez, le « maître du jeu » souffle dans son cor et vous recommencez à zéro jusqu’à ce que vous trouviez le chemin. C’est beaucoup moins drôle quand c’est expliqué, n’est-ce pas ? C’est pour ça que je n’expliquerai pas les jeux. Si vous voulez savoir, venez les voir, c’est intéressant et très amusant !

Et comme tout salon de ce genre, vous pouviez croiser plein de costumes, tous superbement réalisés ! Et contrairement à ce que beaucoup pourraient penser, tous les âges sont représentés. A noter que tous ceux qui tenaient un stand étaient costumés, même les professionnels. Je me souviens notamment du stand du potier qui avait un superbe costume ou de la modeuse Ladee Gram R qui avait un costume différent de celui du dernier salon (oui, je prends des notes des costumes et des stands que j’aime bien d’un salon à un autre)…

Pour finir dans l’ambiance très conviviale et simple de ce salon, je ne pouvais pas ne pas parler de la musique et des groupes qui ont traversé le parc pour mettre de l’ambiance. Je ne sais pas combien il y en a eu, mais j’ai surtout apprécié le groupe de percussion steampunk, Batucada Takabatuké. Ce groupe est exceptionnel. J’ai adoré aussi bien leurs costumes que leur musique. Et je vous laisse les découvrir en vidéo (avec des petits bouts de la démo à l’épée)…

P.S : Si j’ai mis une photo de votre stand et que vous souhaitez que je cite le nom de votre boutique et/ou un lien vers votre site, n’hésitez pas à nous envoyer un message !


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...