MaXoE > GAMES > Tests > PC > Retour sur Watch Dogs 2 : plus léger, plus complet

Retour sur Watch Dogs 2 : plus léger, plus complet
L'épisode 2 peut être meilleur

NOTE DE MaXoE
8Sélection Best Of MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Watch Dogs premier du nom avait fait l’événement quand il fut annoncé à l’E3. Malheureusement le jeu ne fut pas à la hauteur des attentes. Voilà donc sa suite. Suite peu attendue, du coup, par rapport à son grand frère. Et bien, comme d’habitude, ce sont souvent ces jeux là qui créent la vraie surprise. Pour preuve, nous revenons sur Watch Dogs 2 paru l’an dernier puisqu’il est sélectionné pour le festival MaXoE.

On change de héros et de lieu. Direction San Francisco histoire de prendre un peu de soleil. Le héros s’appelle Marcus Holloway et il a quelques démêlées avec Blume. Qui c’est ? Ce sont les gros méchants du jeu, une entreprise qui fait dans le commerce des données personnelles. Ni une ni deux, notre ami Marcus rejoint DedSec, un groupe d’Hacktivistes comme on dit. Ensemble, ils vont tout faire pour contrecarrer le système d’exploitation CTos, coeur de la stratégie de Blume. Bon pour tout vous dire, le groupe en question tombe vraiment dans la caricature du genre, même leur repaire est une somme de tous les clichés. Mais après tout pourquoi pas, c’est ptet comme ça dans la réalité. En tout cas, le ton change dès le début du jeu, c’est plus léger, bien moins sérieux dans l’approche. Et les blagues sont, comment dire, différentes.

Gameplay

Du côté du gameplay, on retrouve les bases de la licence. On accomplit un certain nombre de missions, principales et secondaires, en utilisant nos talent de hacker. On peut tout faire ou presque. Connectez-vous aux caméras pour observer les rondes de vos ennemis, activez à distance une porte ou un dispositif permettant de détourner l’attention des gardes, hackez le site de MaXoE, … Tout est bon pour pouvoir arriver à vos fins. Car oui on se la joue velours dans ce jeu, c’est plutôt orienté infiltration. On peut se bastonner certes mais cela tourne souvent à votre désavantage en raison du nombre important d’ennemis. Certes Marcus a une belle droite mais il n’est pas Superman tout de même.

Parlons tout de suite des nouveautés. Elles concernent essentiellement les possibilités de Hacking. On peut ainsi mettre en place des hacks qui se déclenchent si quelqu’un passe devant l’équipement (un garde par exemple non ?), il est aussi possible d’agir sur les voitures à distance. Rien de tel pour créer une diversion que de créer un carambolage. On vous laisse découvrir le reste, pour votre plaisir, mais les petites nouveautés de ce genre sont très nombreuses. 

Autre nouveauté, le Jumper. C’est une sorte de voiture télécommandée permettant de pénétrer délicatement dans certains endroits. Il y a aussi un drone. Lui il est plutôt fait pour faire une reconnaissance sur une zone avant de s’y attaquer. Sympa ces deux ajouts. Encore une fois, cet épisode apporte surtout une grande diversité dans les outils et dans les approches. C’est en partie ce qui a manqué au premier opus. Ici vous faites réellement un choix en fonction de votre tempérament.

Votre interaction avec le monde a aussi été améliorée, grâce aux nombreuses app de votre téléphone.  Evidemment, vous avez le GPS indispensable pour vos missions mais aussi l’appli Dedsec qui vous liste les missions en cours et leur avancée. L’appli Recherche vous donne accès à vos arbres de compétences. Oui, un arbre de compétences qui donne une légère teinte RPG au jeu. Au fur et à mesure de votre avancée, vous diposez de points d’XP à dépenser dans divers domaines : le hack de voitures par exemple pour ne plus faire sonner l’alarme des bolides que vous empruntez. Mais aussi du côté relationnel vous pouvez faire sonner les téléphones des passants pour créer une diversion. A vous également les joies du contournement de matériel. D’abord vous contrôlerez des plates-formes élévatrices et ensuite vous pourrez doter vos drones de capacités spéciales facilitant vos phases d’infiltration. Bref, on ne vous dit pas tout sur ces améliorations, car la découverte de tout ce qui est possible fait aussi partie du plaisir de jouer. 
 
Les déplacements ont été revus, eux aussi. A pied, notre ami a quelques facilités dans le domaine de l’agilité, cela rend les mouvements bien plus fluides, plus aisés et donc plus agréables. Par contre, la conduite des véhicules est toujours un peu trop arcade. Mais il y a du mieux depuis le premier épisode, ne soyons pas trop grognons. 

Le monde, les missions

San Francisco est magnifiquement retranscrite. Encore une réussite de monde ouvert pour Ubisoft. Les missions sont très très nombreuses. Certes, dans la trame principale, il s’agit très souvent d’infiltrer une zone pour y dérober quelque chose mais c’est bien là le coeur du jeu. C’est de l’infiltration à la sauce technologie. Chaque lieu est un nouveau puzzle à résoudre donc on ne se plaint pas. Au contraire, le soft nous fait monter doucement en compétences et c’est bien là le plaisir. Et puis, entre deux missions de ce type vous pouvez vous changer les idées avec des courses de karts électriques ou de drones mais aussi avec quelques menues opérations diverses et variées. On ne s’ennuie pas, il y a toujours quelque chose à faire. Ras le bol de la campagne ? Pas de soucis, il y a le multi compétitif ou coopératif. Faites des missions ensemble, aidez quelqu’un à s’échapper, affrontez-le. Tout est possible. Pour le coop, cela se fait naturellement au gré de vos rencontres dans le monde mais vous pouvez aussi le faire avec un ami désigné. En compétitif, c’est le mode Proie-Prédateur. En gros, c’est le principe de pouvoir être chassé par d’autres joueurs, en sus de la police, car vous avez un niveau de recherche trop élevé. Marrant ça. Vous pouvez également essayer de pirater les données d’un autre joueur dans sa partie. Tout cela est assez bien foutu. 

Graphiquement, le titre est correct mais le clipping apparaît de temps en temps. Cela dit globalement ça tient vraiment la route. Côté son, pas grand chose à dire, vous pouvez mettre la musique que vous voulez et les bruitages sont bien foutus. 

 

Testé sur une version PS4

NOTE MaXoE
8Sélection Best Of MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Plus varié dans son gameplay, plus déconne sur la forme, plus abouti dans le monde offert, ce deuxième opus mérite sa place au festival MaXoE. Le hacking se porte très bien et du coup les approches sont multiples sur chaque zone. Le contenu vous offre des heures et des heures de jeu et si ce n’est pas suffisant vous pouvez vous rabattre sur le multi. Que demander de plus ?
ON A AIMÉ !
- Le hacking très varié
- Le drone et le jumper
- Le ton plus décalé
- Un IA agressive ...
ON A MOINS AIMÉ...
- Mais pas très maligne
- Quelques petits soucis de clipping
Retour sur Watch Dogs 2 : plus léger, plus complet
Watch Dogs 2
Editeur : Ubisoft
Développeur : Ubisoft
Genre : Action/aventure
Support(s) : PC, PS4, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1-4
Sortie France : 15/11/2016

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...