MaXoE > GAMES > Tests > PC > System Shock : Le retour du classique

System Shock : Le retour du classique
Deux générations, deux coutumes

NOTE DE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Réputé et adulé par beaucoup à sa sortie -et pas seulement- il y a de cela trois décennies (en 1994 plus précisément), le FPS Cyberpunk : System Shock nous revient par le biais d’un Remake. Disponible depuis l’année dernière sur PC, c’est au tour des consoles d’accueillir cette ancienne œuvre révolutionnaire du jeu vidéo. L’occasion pour nous de vous dévoiler notre critique, en vous laissant comme d’habitude, des surprises.

Paru à l’époque, en 1994, System Shock a eu droit à une suite en 1999 sobrement intitulée System Shock 2, et là encore le titre avait été plébiscité. En ce qui concerne le Remake de ce premier volet, le développement a été confié à Nightdive Studios. Cette équipe fondée en 2012, a d’ores et déjà plus d’une centaine de softs à son actif, notamment des améliorations et restaurations de divers titres à l’instar de The Original Strife – Veteran Edition, jusqu’à des portages et des développements comme Turok. Le studio réalise aussi des jeux originaux dans un style classique : Spirits of Xanadu.

Trente ans plus tard, System Shock nous revient donc sous la forme d’un Remake alliant tradition et des éléments plus modernes. Ce dernier est d’ailleurs passé par la case d’une campagne Kickstarter récoltant au passage plus de 1 350 700 dollars via la contribution de 21 625 backers. Pour l’heure, faisons un point sur l’histoire.

Une histoire qui fonctionne encore aujourd’hui

Ne vous attendez pas à une révolution scénaristique, il n’en est rien, ici le Remake reprend le contexte initial. L’histoire nous embarque en 2072. En tant que hackeur « de renom » ou du moins très à l’aise dans son travail, notre personnage (masculin ou féminin) a tenté d’infiltrer la compagnie TriOptimum.

Malheureusement, si le piratage a été un succès notre avatar est pris en flagrant délit, il se fait tout bonnement arrêter. Edward Diego, le haut placé de TriOptimum, lui propose un marché : l’abandon des poursuites en échange du piratage de l’IA Shodan. Si les choses se passent bien, cette intelligence artificielle devient hors de contrôle. Et c’est évidemment à notre personnage de la rendre hors d’état de nuire.

Comme à l’époque et dans beaucoup de jeux d’ailleurs, pour comprendre l’histoire et bien saisir/assimiler le Lore, il faut découvrir puis lire/écouter des documents/enregistrements audio. L’univers n’en devient que plus intéressant, d’autant que l’on puise dans la science-fiction, et ce même si l’on n’atteint pas l’excellence et la profondeur de titres plus récents.

Entre tradition et éléments de modernité

En ce qui concerne son gameplay, System Shock renoue avec sa tradition, comprenez par là que l’essence de base est la même qu’en 1994, que ce soit au niveau des affrontements, de ses énigmes/puzzles ou encore de son système de progression, nous sommes sur du FPS old-school/rétrogaming. Mais afin d’être un peu plus en adéquation avec son temps, quelques modifications ont été apportées çà et là, le but étant de ne pas dénaturer l’expérience générale d’origine.

D’ailleurs, le titre ne nous prend pas par la main, les indications n’étant pas mentionnées à moins de passer par un guide, vous risquez de râler lors de la traversée de ces niveaux labyrinthiques avec les différents allers/retours et le fait de se perdre régulièrement. À vous donc de bien faire appel à votre mémoire pour ne pas rester coincé et résoudre les nombreuses énigmes en chemin, sans oublier de trouver des cartes d’accès, etc… Bien sûr pour les nouveaux(elles) arrivants, nous vous laissons des découvertes à ce niveau-là.

Par contre, on vous le dit tout de suite, le voyage n’est pas de tout repos, des affrontements sont bien sûr de la partie tout en variant en fonction de la difficulté choisie. Soit les combats sont tendus avec une multitude d’ennemis à gérer à la fois et des munitions limitées, soit l’IA ne provoque aucune surprise et les joutes ne procurent pas assez d’intensité, on vous aura prévenus.

Pour cette arrivée sur consoles après une parution sur PC l’année dernière, dans cette mouture « Remake » 2024 l’IU (ou ATH) ainsi que les commandes ont été modifiés, l’ensemble devient maintenant plus accessible avec une meilleure prise en main globale. Néanmoins à l’heure actuelle, la navigation dans les différents menus du titre n’est pas la plus optimale, rendant ainsi les choses inutilement plus complexes et délicates qu’elles ne le devraient. Il vous faudra donc un certain temps pour vous y accommoder pleinement.

Du changement

Pour sa palette graphique et technique, il est clair qu’en comparaison avec son homologue paru en 1994 sur PC, la différence et le gap sont bien visibles. Si nous n’avons pas affaire à une totale refonte utilisant pleinement les capacités de la PS5 ou Xbox Series, le soft étant également disponible sur les anciennes générations, les développeurs de Nightdive Studios ont tout de même réalisé du bon travail.

Certains passages étant plus attractifs et détaillés, tandis que d’autres sont plus old-school avec un rendu davantage pixellisé. Musicalement parlant, les thèmes sonores ont été remis au goût du jour; enfin, sachez que les textes sont disponibles en français, et les voix sont accessibles en anglais.

Testé sur PS5

NOTE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Trente ans après sa parution initiale, System Shock nous est donc revenu sous la forme d’un Remake alliant tradition et des éléments de modernité. Très clairement les amoureux(euses) de la première heure apprécieront grandement ce retour, tout comme les adeptes de softs plus old-school/rétro. Par contre, si pour les nouveaux(elles) venu(e)s, certaines mécaniques ont été en partie modernisées, il faut vraiment que cet aspect old-school ne vous rebute pas pour y plonger pleinement. Car System Shock reste une œuvre à découvrir, notamment pour approfondir sa culture vidéoludique, et ainsi comprendre ce qui lui a valu sa réputation.
ON A AIMÉ !
- Lore/Univers
- Scénario
- Ambiance
- Shodan
ON A MOINS AIMÉ...
- IA parfois beaucoup en deçà
- Certains éléments ont mal vieilli
- Durée de vie pouvant être très courte
System Shock : Le retour du classique
System Shock
Editeur : Prime Matter
Développeur : Nightdive Studios
Genre : FPS
Support(s) : PC, PS4, PS5, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 21/05/2024

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Chargement ... Chargement ...