MaXoE > GAMES > Tests > PC > WRC 10 : toujours dans le progrès

WRC 10 : toujours dans le progrès

NOTE DE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
A l'approche du festival, on revient sur des titres qui seront dans notre sélection. Pas de suspense, je peux déjà vous dire que ce sera le cas de ce WRC 10. Les français de KT Racing ont soigné leur copie. Ce sera normalement leur avant-dernier opus puisque Codemasters a récupéré la licence pour un premier titre à l'horizon 2023.

Les modes

Traditionnellement, commençons par les modes. Vous ne passerez pas à côté du classique mode carrière. On retrouve les marques de l’opus précédent, mais je préfère vous redonner les éléments ici. A noter que, au départ,  vous aurez trois essais pour prouver votre valeur si vous voulez participer au championnat WRC 3. Si vous ne réussissez pas, le passage par le WRC junior s’imposera à vous. Bon pourquoi pas, moi j’aurais préféré la liberté, mais bon passons. Dans cette carrière, on retrouve la gestion très complète habituelle de votre équipe. Il faut recruter des agents (mécanicien, agent, ingénieur), faire en sorte qu’ils s’entendent bien, leur proposer des moments de repos, … Le calendrier rythme l’année et permet ainsi de participer aux différentes épreuves. Il y a des objectifs de saison et de constructeur et des objectifs à court terme. Ils sont indispensables pour mettre du sel dans l’aventure, ainsi si vous ne remplissez pas les objectifs constructeur, vous pouvez vous faire renvoyer. Evidemment, WRC oblige, vous avez aussi les réglages voiture, toujours aussi fins. La zone de R & D propose un arbre des talents pour développer vos équipes. Ainsi, vous pouvez dans cet arbre débloquer de nouveaux métiers pour élargir le spectre de votre équipe : météorologue, financier, … Vous avez aussi la boite mail, les statistiques, …

Chaque course vous permet d’engranger des points d’XP (pour les améliorations), de réputation (pour les constructeurs) et de l’argent pour pouvoir progresser à tous points de vue. A noter que des événements vous sont proposé et ils sont très sympathiques car ils apportent leur lot de surprises. Ainsi il y a, par exemple, les courses extrêmes qui proposent des conditions météorologiques dégradées sur une voiture abîmée. Très marrant. Avant chaque Rallye, on accède à la zone de préparation permettant de bien gérer tout ce qu’il faut. On peut monter nos pneus comme on veut, en puisant dans notre stock. Et ceci est une nouveauté. Cela donne un petit côté simulation au soft, j’ai bien aimé. 

Il y a également, et c’est une nouveauté, l’éditeur de livrées qui permet de customiser vos bagnoles, c’est bien foutu. On ne vous dit pas tout mais il y a aussi les parties rapides comme la possibilité de faire une saison. Il y a aussi les parties en ligne, en tant que pilote ou co-pilote. Pour être honnête c’est assez difficile de trouver des gens online. Heureusement, l’écran splitté est de retour et c’est plutôt une bonne nouvelle pour pouvoir s’éclater entre potes. 

Finissons avec les défis qui vous permet de relever des challenges avec un véhicule imposé. C’est particulièrement marrant de participer à ces courses, notamment lorsque les conditions sont extrêmes. 

Légendes, Licences, Conduite, …

Les modes cités ici, sont les modes WRC classiques. Mais cet opus vous propose aussi un ensemble de choses sous le sceau du 50ème anniversaire de WRC. Là on peut participer à des courses anciennes en partant de 1973. C’est vraiment sympa, j’ai adoré parcourir ces km de courses avec ces bolides de légende, notamment l’Alpine ! Il s’agit de 15 spéciales mythiques qui procurent vraiment des sensations ! 

Une des forces du titre, ce sont, bien sûr, les licences officielles. A vous les circuits WRC, à vous les pilotes et les véhicules de légende. Bon, en raison du Covid et des changements qui en découlent, il y a quelques petites différences entre le jeu et le championnat officiel mais peu importe. 

Côté conduite, la difficulté est bien au rendez-vous. On ne peut pas parler vraiment de simulation, c’est même plutôt arcade sur le fonctionnement des bolides mais cela ne veut pas dire que ce n’est pas dur. Il faut s’accrocher vraiment pour pouvoir relever tous les défis. Et puis le véhicule adopte un comportement tout de même réaliste, on sent son poids, notamment dans les virages, on sent les patinages, bref, c’est certes arcade mais très bien foutu. 

Graphiquement, c’est quasi parfait. Le moteur graphique donne tout ce qu’il a : la fluidité est de mise et les paysages sont magnifiques. Bien sûr, les véhicules ne sont pas en reste, leur modélisation, cockpit y compris, est parfaite. J’ai adoré le dépaysement avec les différents rallyes qui vous font voyager et découvrir des paysages magnifiques. Les effets de lumière et de particules sont particulièrement réussis. 

Testé sur Xbox Series X 

NOTE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Opus réussi ! Le titre plaira à tous les fans de rallyes qui cherchent un gameplay accessible sans être trop facile. Car oui, réussir les courses dans le temps imparti n'est pas toujours évident. Il y a donc un challenge relevé même si on est plus du côté arcade que du côté simulation. Les nombreuses courses vous offrent pléthore d'heures de jeu et la cerise sur le gâteau, ce sont les courses classiques pour fêter les 50 ans du championnat WRC. WRC 9 était déjà bon, cet opus place la barre encore un peu plus haut avec quelques nouveautés bien senties.
ON A AIMÉ !
- La conduite arcade toujours aussi plaisante
- Le mode WRC classique
- Les graphismes magnifiques
- Les licences officielles
ON A MOINS AIMÉ...
- Peu de monde en ligne
- Quelques touches de simulation en plus, ce serait pas mal
WRC 10 : toujours dans le progrès
WRC 10
Editeur : Nacon
Développeur : KT Racing
Genre : Courses
Support(s) : PC, PS4, PS5, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1-2
Sortie France : 02/09/2021

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...