MaXoE > GAMES > Tests > DS > Defence Wars (DSiWare) : si tu avances quand je recule…
DS
Defence Wars (DSiWare) : si tu avances quand je recule…

Appréciation de MaXoE
2 / 5
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
... Comment veux-tu que je capitule ?

La guerre, c’est moche. Sur Wii, encore plus. Sur DS, pas tant que ça. Le mérite en revient à la licence Advance Wars, qui au fil de ses épisodes, tous excellents, a su réhabiliter le RTS sur console portable. Que dire alors de Defence Wars, anonyme parmi tant d’autres vendu sur la boutique DSiWare ? Qu’il plagie ? Oui. Qu’il innove ? Non. Qu’il distrait ? Faut voir. Alors, voyons.

Béton armé

Déjà, apportons un correctif. Defence Wars n’a pas été développé par les mêmes équipes qu’Advance Wars. Mais alors pas du tout. Un nom semblable, et la confusion fait le reste. Pour autant, le RTS minimaliste de Tom Create reprend, jusqu’au parasitisme, les plus menus détails du chef-d’œuvre de Nintendo. Son champ de bataille, ses unités (canons, tank, lance-missiles…), ses graphismes coquins, sa part fourbe de stratégie…

La copie n’égalant jamais l’original, Defence Wars fait tout pareil, mais en moins bien. La guerre sous un autre angle : pas besoin de gamberger des heures pour disposer ses troupes, de ruser et encore ruser, pour triompher. Non, rien de tout ça. Exit donc, les diplômés de Saint-Cyr. Place aux artisans du BTP, puisqu’il s’agit ici de bétonner, et uniquement bétonner, en piochant dans l’infanterie. Le but étant de protéger l’unité principale, une pétoire rouillée jusqu’au dernier ressort. Elle explose et c’est le game over. Alors, du sang froid : on plante la tente, avant de cracher de la douille. Sans bouger. On se répète, viser la victoire revient à camper sur ses positions, attendre que l’orage passe, et que l’ennemi trépasse sous le feu nourri d’un assaut… statique.

War amère ?

Vous l’avez compris, la part fourbe de stratégie s’efface illico, laissant place à un grand capharnaüm d’action orchestré du bout du stylet. Pointer, glisser, l’amplitude du geste conditionnant la distance de tir. En tenant compte, bien sûr, de l’armement mis à disposition (un canon à tête rotative sera toujours plus efficace qu’un char à roulettes). Bref, c’est simple et ça fait mouche.

Si efficacement d’ailleurs, que Defence Wars se repose chaudement sur ses acquis (les siens ou ceux d’Advance Wars ?), oubliant de durcir un peu le conflit. Inutile d’avoir fait ses classes. Même les réformés viendront facilement à bout de la vingtaine de cartes qui grouillent, parfois saturent quand l’ennemi afflue sur le double-écran de la DS. C’est moche, la guerre.

Appréciation de MaXoE
2 / 5
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

La guerre sur portable, la franchise Advance Wars l'a déjà menée. Avec succès. Serait-ce alors la fin des hostilités ? Pensez donc... Prenant exemple sur son illustre devancier, sans faire preuve d'autant de malice, Defence Wars n'en demeure pas moins un sympathique défouloir, correctement réalisé, beaucoup moins prise de tête tant l'action, à grands renforts d'explosifs, domine de plusieurs galons la part de stratégie qu'il renferme. Dommage que les niveaux ne soient pas plus fournis, le scénario mieux travaillé, et qu'un mode coopération ou multi fasse défaut. Sans ça, le titre de Tom Create aurait remporté avec panache sa première bataille sur le terrain vidéoludique. La prochaine fois, peut-être...
ON A AIMÉ !
- Des graphismes honorables
- Une infanterie au complet
- Visée au stylet assez précise
- Faire la guerre pour pas cher (200 points)
ON A MOINS AIMÉ...
- L'Advance Wars du pauvre
- Très très bourrin
- La stratégie, on oublie
- Des ralentissements
- Campagne solo très courte...
- ...Surtout en l'absence de mode multi
- Intégralement en anglais
Defence Wars
Editeur : Gamebridge
Développeur : Tom Create
Genre : Action / Stratégie
Support(s) : DS
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 24/09/2010
Sortie USA : 25/10/2010
Sortie Japon : 10/02/2010
Informations complémentaires / A noter : Disponible sur le DSiWare / 200 points