Festival de Cannes 2019 MaXoE Focus Game of Thrones
Après une édition 2018 sous le signe du renouveau (modification des dates du Festival, de la gestion des projections et de nombreux nouveaux venus au sein de la Sélection Officielle), cette édition 2019 est celle de la femme. Déjà par ce choix de rendre hommage à l’immense réalisatrice Agnès Varda disparue récemment, avec l’affiche officielle de cette 72e édition. Mais aussi et surtout parce que pour la première fois, l’organisation du Festival a mis un ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Tests > PS4 > Kingdom Hearts 2.8 – Final Chapter Prologue : Le coeur ouvre toute les portes
PS4
Kingdom Hearts 2.8 – Final Chapter Prologue : Le coeur ouvre toute les portes
Un Disney ténébreux

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Débutée en 2002, la franchise Action-RPG Kingdom Hearts compte deux épisodes chiffrés, Kingdom Hearts 1 et 2. Autour de ces deux titres principaux, sont sortis bons nombres de spin-off, de versions Final Mix, de portages/remaster afin d'approfondir l'histoire. Ce qui porte désormais à une bonne vingtaine le nombre de versions différentes sorti sur tous les territoires, et sur plusieurs supports. En attendant de connaître le fin mot de l'histoire de ce premier arc avec Kingdom Hearts III toujours en chantier, Square Enix nous propose d'en apprendre un peu plus avec cette nouvelle compilation de l'Action-RPG nommé Kingdom Hearts 2.8 - Final Chapter Prologue, contenant une version HD de l'épisode 3DS Kingdom Hearts Dream Drop Distance, les cinématiques de Kingdom Hearts X Back Cover paru sur mobile, et la transition inédite de Kingdom Hearts 0.2: Birth by Sleep - A Fragmentary Passage.

Une saga complexe mais saisissante

A première vue, une association entre Disney et Square Enix dans un univers des films Disney, où Donald, Mickey, Dingo côtoient Cloud, Léon (Squall), laisse forcément penser à un conte pour enfants. Le scénario dans les grandes lignes « la lumière doit combattre les ténèbres » et la patte visuelle ne font que confirmer ce sentiment. Pourtant, la licence Kingdom Hearts débutée en 2002 s’appuie sur un scénario profond, intéressant, riche et intriguant, auquel on a greffé une à une toutes les parties de l’histoire sur différents épisodes. A chaque fois, le scénario s’enrichit, nous laissant des questions avec des réponses en suspens, dont seul Kingdom Hearts III devrait nous donner les réponses.

Mais pour quelqu’un qui débute la saga avec cette compilation, cela va être certainement compliqué, la timeline de ces titres n’étant pas directe entre elles, il vaudrait mieux attendre la compilation Kingdom Hearts HD 1.5 + 2.5 ReMIX sortant à la fin du mois de mars pour débuter avec celle-ci afin d’avoir toutes les pièces du puzzle.

Attention aux spoils, nous allons dévoiler certains événements majeurs de cette compilation. On commence par Kingdom Hearts X Back Cover, qui résume l’histoire de Kingdom Hearts Unchained X parue sur mobile et pc. Entièrement réalisé en cinématique sous Unreal Engine 4, il nous dévoile les prémices de la guerre des Keyblades, on suit l’histoire de l’égocentrique Maître des Maîtres et de ses disciples, qui en viennent à se déchirer mutuellement. Autant dire que c’est un moyen efficace de comprendre l’origine de la saga et du commencement de la fameuse mythique guerre des Keyblabes.

Pour sa part, Kingdom Hearts Dream Drop Distance se place, lui, après les événements de Kingdom Hearts 2.5 Remix, plus précisément après Kingdom Hearts Re Coded. Dans cet épisode, on incarne tour à tour Sora et Riku qui passent leur examen du symbole de la maîtrise, pour être prêt face à Xehanort. Le scénario a un départ assez timide, mais se révèle captivant au fur et à mesure de notre avancée dans celui-ci.

Et pour finir, Kingdom Hearts 0.2 – Birth by Sleep – A Fragmentary Passage, se situe après Kingdom Hearts Birth By Sleep dans la timeline, plus précisément juste après les événements de Final Mix de ce dernier. Cependant Mickey parle des événements de 0.2 juste après ceux de Kingdom Hearts Dream Drop Distance. On y incarne Aqua qui erre toujours dans le Monde des ténèbres après avoir affronté son ami possédé à la fin de Birth By Sleep. En vérité, les événements de 0.2 se passent en parallèle de tous les autres épisodes, l’écoulement du temps dans les ténèbres n’étant pas existant. C’est ainsi l’occasion de lever le voile sur certains doutes, tout en ayant des révélations sur certains des événements, mais aussi de nouvelles questions. Un résumé textuel de Birty By Sleep est d’ailleurs  disponible dans les menus de 0.2.

Deux gameplay sur une base similaire

Kingdom Hearts est une série d’Action-RPG en temps réel, cette saga nous plonge dans des mondes inédits comme La ville de Traverse, l’île du Destin mais aussi dans des mondes de Disney, on visite Agrabah d’Aladdin, le Colisée de l’Olympe d’Hercule, le Château de la Belle et la Bête. Ces lieux sont séparés en quartiers, regorgeant de trésors, et grouillant de sans-coeur de plusieurs types. La plupart du temps, pour arriver à la zone suivante, il faut tous les anéantir. A notre disposition, nous avons une Keyblade, qui est une association entre une clé et une épée. Pour combattre, il suffit d’attaquer avec cette Keyblade et d’utiliser des techniques ou des pouvoirs magiques. A la fin de chaque monde, il faut affronter un boss, pour fermer la serrure du monde.

Du côté de la prise en main, Kingdom Hearts utilise un système similaire à l’AXB, l’Active Cross Battle dont s’est inspiré Final Fantasy XV pour son gameplay. On combat donc les ennemis à l’aide d’une Keyblade, seul et unique type d’arme disponible, elle est assignée à une seule touche d’attaque, mais en faisant plusieurs coups d’affilée, elle permet d’enchaîner les combos facilement.

Les techniques utilisables via la Keyblade et son porteur, que l’on connaît déjà, sont toujours présentes,  mais pour Kingdom Hearts Dream Drop Distance, l’apprentissage diffère des autres épisodes. Au lieu de les apprendre directement, en montant de niveaux ou dans certaines conditions, ici il faut passer par des Avale-Rêves. Ce sont de petites créatures nous accompagnant tout le long de l’aventure, en lieu et place de Donald et Dingo. Au début, l’intérêt est limité, mais ensuite les possibilités que nous offrent ces petits êtres nous poussent à changer régulièrement notre équipe pour apprendre un maximum de panel technique, qui se révèle pratique dans certaines situations.

Autre particularité de DDD (Dream Drop Distance), une fonction de « fluidité ». Concrètement, cela permet d’ajouter une dynamique dans les combats en se servant de l’environnement qui nous entoure. Ainsi, si l’on s’approche d’un mur, on peut s’en servir pour réaliser une attaque spéciale, de même pour les lampadaires, rampes et autres éléments du décor. C’est un moyen efficace de se débarrasser des ennemis, on en abuse même le plus possible, et en plus, cela fait oublier une caméra assez dynamique façon Final Fantasy XV. Par ailleurs, on apprécie la présence du second stick de la DS4 qui nous offre plus de confort.

Passons à l’attrait principal de cette compilation, l’épisode inédit Kingdom Hearts 0.2 – Birth by Sleep – A Fragmentary Passage. Le gameplay reprenant celui de BBS (Birth By Sleep), on se retrouve en solitaire, avec une même touche d’attaque pour les combos, les techniques et transformations. Le tout étant associé sur une palette de base. Concernant la magie, en plus d’être également associée à la palette de base, elle profite d’une palette de raccourcis supplémentaires utilisables via une combinaison de touches.
Cet épisode est cependant résolument tourné vers l’action et omet la partie RPG, puisque Aqua, notre héroïne, débute directement au niveau cinquante avec ses techniques et magies dévastatrices. Et après avoir joué à DDD (Dream Drop Distance), on sent une maniabilité au rendez-vous, les attaques d’Aqua sont plus rapides, s’enchaînent encore plus facilement, les déplacements sont souples avec une fluidité sans faille. On se surprend même à admirer les effets de magie tout autant que le décor suspendu par le temps. Entre les attaques de sans-coeur, on retrouve quelques petites énigmes pas très complexe pour souffler un peu, mais qui demandent un peu de jugeote tout de même. Mais même si 0.2 – A Fragmentary Passage est clairement le gros point fort de cette compilation, on regrette le fait que ce « prologue » si intéressant en termes d’action et de scénario, soit si court. A peine trois heures pour en venir à bout, si l’on s’attaque aux défis comme détruire des lampadaires ou encore atteindre le level soixante pour gonfler la garde-robe esthétique d’Aqua, la durée de vie augmente un peu plus.

Entre émerveillement et déception

Pour sa transition sur grand écran, DDD (Dream Drop Distance) accuse un peu le coup, les décors font vide, c’est assez pauvre, même si l’on reconnaît bien certains endroits et nouveaux lieux. D’un autre côté, il rajoute un confort dans la maniabilité avec le second stick pour ceux n’ayant pas « fait » l’épisode 3DS avec deux sticks.

Du côté du 0.2 – A Fragmentary Passage, le résultat est beaucoup plus convaincant, le moteur est le même que pour Back Cover et pour Kingdom Hearts 3, à savoir l’Unreal Engine 4. Les environnements suspendus par le temps sont vraiment magnifiques, à l’image de la fontaine d’eau, les transformations et animations visuelles sont très belles à voir. En voyant cette réalisation technique, même si on voit que le moteur n’est pas utilisé à son maximum, on est impatient de voir le résultat qui nous attend sur Kingdom Hearts 3.

Sous les thèmes musicaux de Dream Drop Distance, et les thèmes remixés de Birth By Sleep, on retrouve Yoko Shimomura officiant depuis le lancement de la série Kingdom Hearts. Récemment, elle a fait un magistral détour par Final Fantasy XV. Le résultat de cette compilation reste somptueux dans le thème de Kingdom Hearts.

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Pour cette compilation Kingdom Hearts 2.8 - Final Chapter Prologue, nous sommes face à un dilemme sur sa notation. D'un côté les connaisseurs de DDD (Dream Drop Distance) et de Back Cover n'auront que 0.2 à se mettre sous la dent. Alors oui, celui-ci enrichit le scénario, donne des éclaircissements, ainsi qu'un gameplay maîtrisé, on passe un excellent moment en sa compagnie. Mais sa durée de vie constitue à peine celle d'un "prologue" , ce qui fait assez peu pour cette compilation. Maintenant, si on découvre cette compilation en étant néophyte, on retrouve deux épisodes jouables offrant un gameplay similaire dans leur base mais différents dans leur approche. Et à côté de cela, on découvre une cinématique d'une heure dévoilant les prémices de la saga. Mais, parce qu'il y a souvent un mais, si l'on débute avec cette compilation sans avoir touché aux autres épisodes ou à Kingdom Hearts HD 1.5 + 2.5 ReMIX qui sera disponible à la fin de ce mois de mars, on sera forcément perdu au niveau de la timeline du scénario. La note attribuée est donc un condensé entre les connaisseurs de la série et les néophytes.
ON A AIMÉ !
- Le retour d'Aqua
- La trame scénaristique s'enrichit
- Les gameplay
- Les effets graphiques
- Une bonne compilation pour les retardataires
- Une bonne durée de vie pour le tout
- On veut Kingdom Hearts 3 tout de suite !...
ON A MOINS AIMÉ...
- Caméra un poil trop rapide
- Dream Drop Distance aurait mérité plus de soin
- 0.2 beaucoup trop court
- Les néopthytes se sentiront perdus en commençant par cette compilation
- ... A quand la date de sortie ?
Kingdom Hearts 2.8 – Final Chapter Prologue : Le coeur ouvre toute les portes
Kingdom Hearts 2.8 - Final Chapter Prologue
Editeur : Square Enix
Développeur : Square Enix
Genre : Action-RPG
Support(s) : PS4
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 24/01/2017