MaXoE > GAMES > Tests > PS3 > Bayonetta, une sorcière bien aimée
PS3 / Xbox360
Bayonetta, une sorcière bien aimée

Appréciation de MaXoE
5 / 5Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Un titre diablement fun et terriblement envoûtant
Bayonetta, une sorcière bien aimée

Il est assez difficile de savoir quand les joueurs tomberont amoureux de Bayonetta. Peut être en profitant de l’une des très nombreuses phases d’action absolument jouissives que propose le titre, ou peut être en voyant Bayonetta se déhancher et réaliser une danse de la mort tout en envoyant des nuées de balles du haut de ses talons aiguilles armés de pistolets. Mais une chose est sûre, Bayonetta ne laisse pas indifférent. Les développeurs de Platinum Games (et notamment Hideki Kamiya, l’auteur de jeux comme Resident Evil 2, Viewtiful Joe ou encore Okami) offrent avec ce titre un petit bijou du jeu d’action, dans lequel les combats, le spectacle mais aussi l’humour sont toujours présents, et qui constitue incontestablement le meilleur moyen de commencer cette nouvelle année.

Les anges contre les démons

Bayonetta est un jeu d’action dont les fondamentaux seront connus de tous les habitués de Dante ou de Ryu Hayabusa, mais dont le personnage principal s’écarte assez de ces prédécesseurs. Il s’agit en effet d’une femme diablement sexy vêtue de la tête au pied en combinaison moulante de cuir, mi danseuse de cabaret, mi sorcière, et à qui il ne manque qu’une panoplie d’accessoires SM pour devenir le personnage principal le plus pervers de l’histoire du jeu vidéo. Dotée d’une forte personnalité et d’un humour de tous les instants, Bayonetta fait profiter le joueur de ses charmes naturels à l’aide d’angles de caméras très suggestifs et deviendra à n’en pas douter l’un des personnages préférés des joueurs (et peut être même des joueuses).

En tant que personnage, Bayonetta est sûrement un condensé d’icônes du jeu vidéo, mais en combat, personne ne rivalise avec elle. Le système de combat proposé par Platinum Games est à la fois fluide, intuitif et extrêmement satisfaisant, d’une manière encore jamais vu dans un jeu. Les combats sont à première vue très simples, avec trois boutons de base, poing, pied et tir, accompagné de la gâchette qui sert à réaliser une esquive. Au delà de ces principes de bases, le jeu introduit plusieurs mécanismes très bien pensés qui viennent enrichir grandement le système de combat. Les esquives réalisées au dernier moment permettront en effet de déclencher un Envoutement ralentissant les ennemis pour mieux les enchaîner.

Attaques sadiques, le pied

Les esquives et les combos permettront également de recharger une barre de magie qui, une fois remplie, permet de lancer des attaques sadiques à base de guillotines, d’écartèlements ou autres réjouissances du même genre, dont la puissance est basée sur un QTE qui rend ces attaques venues d’un autre monde particulièrement jouissives. Les centaines de combos disponibles sortent rapidement et font mal, même pour les non-initiés, qui peuvent profiter des deux premiers niveaux de difficulté pour se faire la main grâce à une assistance supplémentaire du jeu pour la réalisation des attaques. Cette possibilité ouvre Bayonetta aux nouveaux venus dans un genre souvent réservé aux hardcores gamers.

Les habitués trouveront également de quoi se mettre sous la dent, avec les niveaux de difficulté les plus élevés qui offrent à la fois spectacle et profondeur de gameplay. Les performances des joueurs sont évaluées sous forme de médailles, chaque chapitre étant décomposé en versets dont les scores sont uploadés sur un classement en ligne. Une part de stratégie rentre donc en ligne de compte, et il faudra faire bien plus que marteler les boutons pour réussir à survivre et à s’inscrire dans le classement. Avec un système de combat offrant une réelle profondeur de gameplay et des niveaux de difficulté qui représentent un challenge même pour les plus aguerris, il y a bien entendu de quoi faire.

Bayonetta est aidée par un arsenal d’armes en tous genres, récupérées sur le champ de bataille ou à acheter grâce aux anneaux de lumière qui pleuvent à l’écran après chaque élimination et qui servent de monnaie dans le bar The Gates of Hell. Au delà des armes, il sera également possible d’acquérir des accessoires, des items, de nouvelles techniques ou même quelques tenues supplémentaires une fois le jeu terminé. Les armes sont toutes très intéressantes et changent fondamentalement la manière de combattre, qu’il s’agisse du katana, du fouet magique ou des patins à glace (changement d’armes possible à la volée).

Un jeu envoûtant

Pour survivre à cet enfer, les joueurs devront étudier et apprendre le comportement des ennemis et il encore une fois très intéressant de voir que les développeurs de Platinum Games ont eu l’esprit très créatif pour leur réalisation. Du méchant de base aux plus énormes boss (et ils sont nombreux) il est toujours plaisant de combattre en utilisant différentes techniques contre chacun d’entre eux. De même, le monde de Bayonetta est superbe, à la croisée entre monde réel et visions surréalistes de royaumes angéliques, un théâtre parfait pour les combats épiques proposés par le titre, servi par une réalisation de bonne qualité dans son ensemble.

Au final, Bayonetta s’avère donc être un véritable petit bijou. Même s’il s’inscrit dans la lignée des Devil May Cry et autres titres du genre, le titre de Platinum Games se démarque du lot par un personnage très charismatique et surtout par un système de combat renouvelé, ouvert aux novices mais qui propose encore une grande profondeur de gameplay. Les possesseurs de PS3 regretteront peut être les quelques ralentissements et les temps de chargement un peu long, mais l’aventure en vaut malgré tout la peine. Bayonetta risque donc d’envoûter un grand nombre de joueurs et cela n’est pas prêt de s’arrêter.


Initialement publié le 08.01.10

Appréciation de MaXoE
5 / 5Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Dans un genre assez fermé, Bayonetta propose un système de combat fluide et jouissif qui a tout pour plaire. Un indispensable pour les fans du genre.
ON A AIMÉ !
- Système de combat
- Durée de vie
- Dosage de la difficulté
ON A MOINS AIMÉ...
- Ralentissements sur PS3
- Temps de chargement
Bayonetta
Editeur : Sega
Développeur : Platinum Games
Genre : Action
Support(s) : PS3, Xbox360
Nombre de Joueur(s) : 1 joueur
Sortie France : 08/01/2010
Sortie USA : 05/01/2010
Sortie Japon : 29/10/2009