MaXoE > ZOOM > Dossiers > Sports > Compétition des Arts martiaux traditionnels Vietnamiens 2010

Compétition des Arts martiaux traditionnels Vietnamiens 2010

Alors, une petite envie de savoir comment s’est passé la compétition du 29 et 30 Novembre à Ermont ? Et bien ça a été une compétition du tonnerre de feu !

Comme d’habitude, une partie de notre convoi s’est perdue. Je ne préciserai pas qui était au volant, je dirai juste qu’il avait son GPS, comme d’habitude… Mais j’ai eu la chance de ne pas être parti dans sa voiture. Et non, je ne médis pas. Je ne parle pas de ça à chaque fois pour le plaisir de le taquiner. C’est la réalité. La preuve, c’est qu’il est parti avant nous, et nous sommes arrivés avant lui…

Nous ne sommes malheureusement arrivé que le samedi soir, j’ai donc raté tout le samedi après-midi et les techniques enfants. Mais nous avons été particulièrement bien accueilli. Ils ont même pris la peine d’attendre les deux dernières voitures (dont le chauffeur en question, je ne dis pas ça histoire d’enfoncer le clou. Quoique…) Ils avaient organisé le logement ainsi que le repas du soir à moindre prix. Mais je ne vous parlerai pas du buffet qui était bien fourni et très bon, je préfère mettre quelques photos (et je précise que ce n’était qu’une partie du buffet)…

Donc après une excellent soirée et une nuit courte, il a bien fallu s’y mettre. Après tout, on était venu pour une raison bien précise : dévaliser le buffet. Ah non, même si on l’a fait, ce n’était pas le but. Epuiser leur stock de café. Non, toujours pas, même si certains membres de notre équipe se sont sérieusement attelés à la tâche. Dormir dans un coin, avec des accessoires apportés par le toujours aussi blagueur Ggbob histoire de ruiner la réputation de notre club. Ben on l’a fait ça aussi. Mais non, le but était de s’éclater et faire de notre mieux. Et ça, tous les clubs présents l’ont fait !

Dimanche a donc commencé avec les combats enfants et les quyens mains nues adultes. Et bien je vais vous dire une chose, c’est que voir ces petits bouts de choux se battre, ça vaut le détour. Ils sont vraiment adorable et même le juge central n’arrivait pas à rester de marbre face à eux. Je me demande d’ailleurs comment ils font pour attribuer les points, parce que discerner les coups n’était pas chose aisée. Ils ont bien du courage les arbitres. ^_^ Certains nous font même des cascades quand ils se font arracher une chaussette par un compétiteur qui lui a marché sur le pied. La bonne ambiance était là. Dommage que j’ai raté le film. :b

Et donc parallèlement aux enfants avaient lieu les quyens mains nues adultes avec de jolies démonstrations. Forcément, les ceintures noires ayant un autre niveau, leurs quyens étaient particulièrement impressionnant à regarder, que ce soit mains nues ou avec armes (en début d’après-midi) même si dans ce dernier cas, je n’ai pu voir que ceux de la catégorie féminine (inférieure à la ceinture noire) vu que j’en faisais partie. J’aurai bien aimé voir la catégorie masculine, d’autant plus qu’un quyen éventail masculin a été présenté et ça, ce n’est vraiment pas courant ! Mais la catégorie féminine avait de très bons niveaux. Les 3 premières n’ont pas fini premières pour rien et elles étaient bien au dessus des autres (je sais, ce n’est que mon avis, mais comme c’est moi qui écris…). En parlant des catégories féminines (senior/vétéran), j’ai quand même été un peu déçue par le nombre de participantes, que ce soit pour les quyens ou pour les combats. Bougez-vous les filles un peu quoi.

Après une pause pour remplir nos estomacs affamés, l’après-midi a commencé avec une danse de la licorne, licorne que j’ai prise en photo rien que pour vos yeux. J’ai même filmé tout le numéro mais à l’heure où j’écris l’article, je n’ai pas encore décidé si je vais mettre la vidéo ou la garder pour moi toute seule. Je sais, je suis méchante et j’aime ça (bon, après avoir subi maintes pressions, menaces et représailles de la part de notre chef bien aimée Maxime, j’ai décidé de vous en mettre un petit bout).

Après ont suivi les Quyens synchronisés puis les Song Luyen. Les Quyens synchro sont vraiment agréables à regarder quand ils sont bien fait. Et les Song Luyen sont l’occasion de voir de belles choses techniques, ce qu’on a vu d’ailleurs. J’ai particulièrement apprécié le Song Luyen avec les bâtons longs. Que ce soit dans l’une ou l’autre catégorie, je trouve dommage qu’ils soient si peu nombreux. Mais bon, c’est vrai que ça prend du temps à préparer. Ceci explique (peut-être) cela.

Et la compétition s’est finie avec les combats. Mais pour voir de beaux combats, des combats construits et techniques (je sais, j’aime bien ce mot), il faut attendre au minimum les ceintures noires. De toute façon, que ce soit en quyen ou en combat, quand les ceintures noires s’y mettent, le spectacle est au rendez-vous. On a eu quelques beaux balayages dont un spécialiste qui nous prouve à chaque fois qu’il les maîtrise toujours aussi bien, 2-3 ciseaux, histoire de vérifier que le public était attentif et quelques soumissions au sol, plus ou moins efficaces. Et cette fois-ci, c’est la catégorie féminine qui a montré le plus de gniack. Elles se sont données à fond et leurs combats étaient plus rapides que ceux des hommes. C’est d’ailleurs amusant de constater ces différences d’une compétition à une autre. Mais bon, vu qu’elles n’étaient pas nombreuses, ça n’a pas duré très longtemps.

Bien sûr, les traditions sont particulièrement importantes. Et une des traditions à respecter scrupuleusement est LE mauvais perdant. C’est très important d’avoir un mauvais perdant dans une compétition. Ca met la honte, ça dérange les autres (surtout quand il jette systématiquement son casque en sortant de l’aire de combat, parfois même sur l’air de combat d’à côté). Et ça donne envie de lui taper sur la tête à coup de concombre recouvert de nutella. On devrait décerner une médaille spéciale mauvais perdant. Au cas où il y en ai plusieurs, faut bien désigner le plus mauvais perdant, non ? Bon cette fois-ci, il n’y en a eu qu’un, mais pour la prochaine fois… 😉

Au final, une excellente compétition. L’animation était discrète mais elle apparaissait toujours à point nommé, notamment pour réveiller le public afin qu’il encourage les participants. Ils avaient même organisé une tombola pour gagner des armes. La salle était décorée de jolis dragons dont un qui a mystérieusement disparu… Mais si on me le demande, j’ai en vidéo des indices sur les voleurs…

Et je le rappelle encore une fois, mais l’accueil était formidable. Ils m’avaient même préparé un badge rédactrice rien que pour moi. Et les 3 premières places avaient droit à un petit cadeau en plus de leur coupe : un jouet pour les enfants, des produits de beauté pour la gente féminine et pour les hommes, je ne sais pas. J’avoue ne pas avoir fait attention.

Seul bémol de la compétition, à la buvette, ils m’avaient dit que la moutarde des hot dog était forte, ben c’était pas vrai. On ne me gruge pas sur les moutardes fortes. Une vraie moutarde, c’est une moutarde qui monte au nez et fait monter les larmes aux yeux. Non mais ! (Oui, je sais, faut toujours que je trouve un truc négatif à dire et parfois, je peux vous dire que c’est pas facile. 😉 ).

 

Initialement publié le 11.12.08 à 12:40.


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?






Loading ... Loading ...