Quai des Bulles approche et comme chaque année, un plaisir à peine dissimulé s’installe dans les chaumières de ceux qui se préparent à s’y rendre. Le festival est devenu mythique et beaucoup le préfèrent au FIBD d’Angoulême par son cadre propice à la rencontre, par la mer qui invite aux voyages lointains et par sa programmation souvent judicieuse qui mêle expositions, rencontres, concerts dessinés, projection de films, masterclass et bien d’autres choses encore. Le ... En savoir plus !
Le mois d’octobre débute et avec lui notre premier Focus Spécial depuis la rentrée de septembre, et non des moindres ! L’équipe de MaXoE se mobilise pour vous proposer un contenu qui sera consacré à la Grèce (Antique) que nous allons aborder comme dans tous nos Focus, par des biais très différents. Les thématiques habituelles que vous connaissez déjà bien sur MaXoE seront au coeur de ce Focus, nous allons ainsi vous parler de jeux vidéo évidemement avec notre ... En savoir plus !
MaXoE > ZOOM > News > Histoire > Ubisoft lance ‘The Hieroglyphics Initiative’ (Assassin’s Creed Origins) avec Google TensorFlow
Histoire / Internet / PC / PS4 / Xbox One
Ubisoft lance ‘The Hieroglyphics Initiative’ (Assassin’s Creed Origins) avec Google TensorFlow

On vous a parlé un peu plus tôt du nouveau mode de jeu d’Assassin’s Creed Origins et on vous reparle du jeu mais sous un autre angle puisqu’Ubisoft dévoile « The Hieroglyphics Initiative », un projet de recherche basé sur le machine learning et conduit par Google TensorFlow, ayant pour objectif de simplifier le déchiffrage des hiéroglyphes, l’une des plus anciennes langues écrites de l’histoire de l’humanité.

Pendant leurs travaux de recherche sur la reconstitution de l’Égypte de Cléopâtre dans Assassin’s Creed Origins, la plus ancienne période jamais explorée par la saga Assassin’s Creed, les équipes d’Ubisoft ont réalisé à quel point il est encore difficile de percer les secrets du passé et se sont demandé comment la technologie actuelle pourrait aider à franchir un cap. Déchiffrer les hiéroglyphes est un processus manuel qui requiert du temps.

Cela fait maintenant plus de 200 ans que la pierre de Rosette a permis d’en comprendre les fondamentaux et pourtant, la méthode de traduction des hiéroglyphes n’a pratiquement pas évolué depuis cette extraordinaire découverte. En étroite collaboration avec Google, Ubisoft a l’ambition de concevoir un outil exploitant le potentiel des technologies de machine learning afin de faire des hiéroglyphes un langage écrit accessible à tous.

« The Hieroglyphics Initiative n’a pas seulement le potentiel de nous faire gagner du temps en tant qu’égyptologues, mais aussi de rendre la magie des hiéroglyphes accessible à un nouveau public, » se réjouit Perrine Poiron, égyptologue et étudiante en Ph. D (Sorbonne/UQAM).

Le machine learning est une technique utilisée pour développer l’intelligence artificielle, la science qui consiste à rendre les machines plus « intelligentes ». La reconnaissance d’images est un cas classique de machine learning, dans lequel l’application apprend à identifier un objet en apprenant quelles images contiennent cet objet et quelles images ne le contiennent pas. « The Hieroglyphics Initiative » exploitera cette technique pour identifier des images de hiéroglyphes sculptés à la main qui peuvent varier grandement d’une source à l’autre. Cet outil permettra in fine d’identifier individuellement les hiéroglyphes dont nous connaissons la signification.

L’une des étapes clés de ce projet est la collecte de matière première (des images de hiéroglyphes datant du Moyen Empire dans leur forme originale) et d’échantillons des milliers de hiéroglyphes qui ont déjà été identifiés et traduits par des experts. Par conséquent, Ubisoft en appelle aux chercheurs et historiens pouvant apporter leur contribution afin de collecter autant de données que possible et de créer ainsi le traducteur de hiéroglyphes le plus performant.

« En faisant de « The Hieroglyphics Initiative » un projet en open source, nous souhaitons créer une nouvelle connexion entre deux mondes que nous chérissons chez Ubisoft : l’Histoire et la technologie, » affirme Pierre Miazga, coordinateur du projet « The Hieroglyphics Initiative » chez Ubisoft.

Les contributeurs intéressés peuvent s’inscrire sur le site dédié.