MaXoE > GAMES > Tests > PC > Crisis Core – Final Fantasy VII – Reunion : Un lifting vraiment réu…

Crisis Core – Final Fantasy VII – Reunion : Un lifting vraiment réussi !
Vivement FFVII Rebirth !

NOTE DE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Alors que FFXVI sortira dès le 22 juin 2023, et que FFVII Rebirth (« suite » de la première partie du Remake) sera disponible fin de cette même année, deux softs qui pour le moment seront exclusifs Playstation, Square Enix nous fait patienter avec le retour de Crisis Core, et ce 15 ans après la version PSP. Bien plus qu’un Remaster (refonte graphique, modifications/ajustements de gameplay), mais pas un Remake ni un Reboot (structure et histoire à l’identique), Crisis Core - Final Fantasy VII Reunion devrait facilement plaire aux fans de la saga, mais pas que.

Nous vous en parlions lors de précédents tests, Final Fantasy VII (l’original paru en 1997) a bénéficié d’un univers très enrichi et étendu avec l’ajout de multiples spin-off (anime, films, jeux).

Cet enrichissement fut le cas avec le titre Before Crisis FFVII (2004), volet mobile n’étant malheureusement jamais paru en Occident. Mais aussi le très bon film d’animation en image de synthèse Advent Children FFVII (2005), et la même année Last Order FFVII (anime). Le retour aux softs vidéoludiques s’est effectué en 2006 avec Dirge of Cerberus FFVII (séquelle FFVII), mettant en scène Vincent dans un Action-TPS.

Quant à Crisis Core, préquel de FFVII (se déroulant sept ans auparavant), sa parution sur PSP date de 2007. Un excellent opus permettant d’en apprendre bien plus sur l’univers de FFVII, mais aussi sur des personnages connus et d’autres moins.

Précisons également qu’une version sur mobiles : The First Soldier (Battle Royale) est actuellement disponible, et qu’Ever Crisis relatant l’histoire, sortira dans le futur, également sur mobiles. Enfin, terminons en parlant un peu de FFVII Remake. Cette première partie de la relecture (scindée en trois parties) de l’opus original FFVII (1997) est paru il y a deux ans (2020) sur PS4 avant son exportation sur PS5 et PC. Rebirth arrivera donc fin 2023, et il faudra attendre la partie « trois » pour connaître le dénouement final de ce « Remake » à FFVII.

Toujours aussi passionnant

On doit avouer que l’on se pose la question de savoir pourquoi cet opus « remaster » Crisis Core Final Fantasy VII – Reunion sort-il maintenant et pas après la parution de Rebirth, puisque certains points clés devraient être justement abordés dans ce volet Rebirth. Les joueur(euse)s ayant déjà parcouru l’original (via PS1 ou portages récents) savent déjà de quoi nous parlons ici, mais logiquement pas encore celles et ceux connaissant seulement le Remake de FFVII.

Evidemment, nous ne dirons pas à quels éléments nous faisons allusion afin de ne rien divulgâcher. Nous verrons donc cela avec le temps et la formule relecture de l’équipe de développement sur Rebirth, mais on doit dire que nous sommes très curieux et impatients de voir le résultat final en fin d’année 2023. Toujours est-il que ce volet Crisis Core est une aventure majeure et à part entière, enrichissant encore une fois le Lore et l’univers de FFVII d’une véritable belle manière.

On y suit Zack Fair, un membre du « SOLDAT », Seconde Classe (opérateur) par ailleurs, de la Shinra. Il s’agit d’un véritable boute-en-train, un peu tête brûlée et très attachant, souhaitant devenir première classe, et également un héros.

Cette unité d’élite (SOLDAT) composée de mercenaires, réalise des missions pour le compte de la Shinra, une très grande compagnie basée dans la mégalopole de Midgar. Aujourd’hui, les pourparlers avec le Wutaï (un pays voisin pour ainsi dire) ne fonctionnent pas, il faut dire que l’installation d’une usine Mako afin d’exploiter cette même énergie dans cette partie du globe, ne sonne pas bien dans l’oreille des habitant(e)s du pays.

L’unité d’élite dont Zack et son mentor Angeal (première classe) font partie, est envoyée sur place pour faire bouger les choses par la manière forte. S’ensuivra également une enquête sur la disparition du SOLDAT de première classe Génésis, ou encore une rencontre avec le très célèbre Sephiroth ou encore Cloud.

Nous n’en dirons pas plus sur cette intrigue et les nombreuses réponses qu’apporte Crisis Core. Découpé en plusieurs chapitres, si ce récit met en scène Zack Fair, ce n’est pas pour une simple raison, notre protagoniste devenant attachant au fil de l’avancée mais pas seulement. Faire ce voyage avec lui, c’est aussi rencontrer certaines têtes de l’œuvre FFVII (original comme Remake), approfondir certains points (via des documents, ou non), découvrir la Shinra sous un autre angle, mais également vivre des moments d’émotion. Une aventure toujours aussi plaisante à suivre, soit dit en passant.

La structure

Opus provenant initialement de la PSP (ou PlayStation Portable), Crisis Core n’a logiquement pas été conçu comme l’originel FFVII ni le Remake. Ainsi, en tant que « bien plus qu’un Remaster », mais pas à l’ordre d’un véritable Remake ni Reboot, CC FFVII Reunion garde la structure que possédait le soft de base, mais l’enrichit de plusieurs éléments/ajustements bienvenus pour la nouvelle génération.

Comprenez par là que le déroulement est scindé en plusieurs chapitres, eux-mêmes permettant de découvrir plusieurs lieux. Si jusque là tout est normal, il faut comprendre que les limitations de l’époque de la PSP ne permettaient pas de faire de grandes zones d’exploration comme aujourd’hui. Elles sont alors plus petites, plus linéaires, entrecoupées de cinématiques et de combats à l’ancienne (ennemis non visibles sur le terrain en très majeure partie avant transition de combat), ainsi que de quelques mini-jeux.

Si l’on retrouve cette limitation encore aujourd’hui, ce qui peut tendre à un retour « trahissant » son temps, pour autant il est très plaisant de redécouvrir Midgar, le secteur 5 et ces autres lieux emblématiques avec ce nouvel enrobage graphique, à mi-chemin entre Remake et Remaster (nous en reparlerons plus bas).

Combinaisons, montée en puissance, missions

Entre les missions de la quête principale, Zack peut dialoguer avec des PNJs afin de débloquer certaines missions secondaires. Celles-ci, aux environs de 30, et reposant sur des affrontements, ne sont toutefois pas à prendre à la légère car elles permettent à la fois de recevoir de belles récompenses (invocations, matérias, objets, gils, augmentation de transport de matérias), mais aussi une montée en puissance d’ailleurs très inhabituelle pour quelqu’un ne connaissant pas le titre original, puisqu’elle est basée sur un facteur chance.

En plus de cela, les différentes matérias ou magies/pouvoirs offensifs/défensifs, tels que foudre, feu, glace ou encore soin, doivent être équipés dans un menu associé afin d’être utilisés. La limitation de quatre « magies » équipables évolue avec le temps, tout comme le nombre d’accessoires pouvant y être attribué. Et ce sont les seuls véritables changements opérables avec toutefois la possibilité de combiner les matérias entre elles. Pour un meilleur défi, on vous conseille d’ailleurs de jouer en difficulté élevée dès le début ! A noter également que vous pouvez établir cinq « prébuilds » d’équipements, et n’oublions pas non plus qu’il existe des boutiques.

Encore plus dynamique et rythmé

Grand élément de Crisis Core, les affrontements de Reunion sont encore plus dynamiques et rythmés que par le passé grâce à des ajustements/nouveautés bienvenus.

A la base, nous avons donc un seul type de frappe (même touche associée) pouvant se réaliser en quelques combos, une garde, des objets ainsi qu’une esquive vraiment bien efficace. Avec cela, on retrouve le système de techniques consommant des PAs, autrement dit notre protagoniste se sert de compétences de lames plus élaborées. Ces dernières ayant même leurs dégâts renforcés en étant utilisées à la fin de combos.

En outre, nous pouvons aussi nous servir de différentes matérias équipées (contre des PMs) afin de se soigner ou exploiter des faiblesses élémentaires ennemies (glace, feu, etc…). Pour Reunion, nous avons donc eu l’agréable surprise de voir ces matérias directement intégrés via des palettes de raccourcis (combinaison de touches), rendant l’ensemble plus dynamique qu’auparavant. Les combats y sont donc encore plus sympathiques à réaliser, même si certain(e)s d’entre vous risquent de trouver le ratio un peu trop élevé compte tenu de la fréquence des combats aléatoires.

Avec ces éléments (matérias, frappes, objets et compétences), le soft dispose d’un autre élément majeur en combat : l’OCN, ou « Onde Cérébrale Numérique ». Pour faire simple, comme vous allez rapidement le comprendre, l’OCN est lié à un facteur chance, et se voit transposé sous forme d’un compteur de machine à sous. Ainsi, des chiffres défilent tout comme des silhouettes de visage, en trois fois. Le ratio chance arrive lorsque ces chiffres/visages s’arrêtent.

Selon le résultat, des effets secondaires peuvent se produire ou alors pas du tout. Ainsi, si vous tombez sur trois chiffres identiques, certains permettent d’utiliser des matérias et donc des magies sans aucune consommation de PMs pendant un certain temps, d’autres font office de Level Up (d’où l’axe inhabituel dont nous parlions plus haut), etc… Et ce n’est pas tout, si c’est un triple visage identique qui apparaît, là c’est une compétence spéciale (coups dévastateurs) qui se déverrouillent, mais aussi parfois des souvenirs de Zack. Et d’autres fois, cela permet aussi de laisser place à des invocations iconiques !

Bien plus beau que sa version originale

Parlons à présent de l’un des intérêts d’un « Remaster », son nouvel enrobage visuel. Forcément, si vous avez eu l’occasion de tâter/jouer à l’opus original sur PSP en 2007, la différence est vraiment notable. Tout d’abord, l’ensemble, sans l’égaler, se rapproche grandement de FFVII Remake. Les décors ont été retravaillés, ils sont plus lisses, détaillés avec de belles teintes et contrastes. Les cinématiques et effets pyrotechniques in-game sont également très agréables à regarder. De même, les personnages profitent de nouveaux modèles plus en accord avec sa « suite ».

Sous cette nouvelle façade on ne peut plus flatteuse, on note juste deux/trois détails qui auraient pu être améliorés, à l’instar de visages manquant un peu d’expressions faciales, de leurs différences face aux cinématiques justement, et de quelques soucis de compression durant certaines scènes. Mais en dehors de cela, le travail fourni est très honorable, un remaster graphique au minimum de ce calibre, on en veut bien d’autres, d’autant que la fluidité du titre (60FPS) bonifie l’ensemble.

Musicalement parlant, les sonorités d’origine laissent place à des réarrangements d’Ishimoto Takeharu, déjà à l’œuvre sur la version PSP. Il n’y a pas à dire, les thèmes sonores sont toujours aussi excellents, même avec ces ajustements. Enfin, si l’interface, également plus en raccord avec le Remake de FFVII, et les textes sont en français, les doublages sont disponibles en anglais et japonais uniquement, avec les mêmes voix que pour le Remake. Au risque donc de peut-être vous décevoir, hormis les puristes, il n’y a pas de doublages français, au contraire du Remake et du futur Rebirth.

Testé sur Xbox Series X

NOTE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

En débarquant 15 ans après sa sortie originale et très marquante sur PSP, le « remaster » Crisis Core - Final Fantasy VII - Reunion aurait pu être une simple refonte HD sans rien d’autre à se mettre sous la dent, comme nous le constatons malheureusement bien souvent. Mais heureusement, Square Enix a fait bien plus que cela, en soignant davantage son titre. Résultat, une histoire toujours aussi captivante avec des personnages vraiment attachants, un gameplay encore plus dynamique qu’auparavant grâce aux multiples ajustements et une nouvelle façade graphique, largement sublimée, presque à la hauteur de FFVII Remake. En d’autres termes, que vous l’ayez déjà fait il y a 15 ans ou que vous le découvriez aujourd’hui, si sa structure trahissant son âge véritable ne vous rebute pas, le soft est à posséder !
ON A AIMÉ !
- Une œuvre toujours aussi indispensable pour les fans de FFVII
- Des ajustements vraiment bienvenus
- Des affrontements encore plus dynamiques
- Interface plus proche du Remake
- Graphismes modernisés d’une belle manière (effets pyrotechniques, visuels,…)
- Aventure toujours aussi intéressante et prenante (Lore, informations, histoire des personnages attachants,…)
- OST
ON A MOINS AIMÉ...
- Certaines compressions de scènes
- Garde la structure de l’original ce qui pourra déplaire
- Pourquoi pas une VF ?
Crisis Core – Final Fantasy VII – Reunion : Un lifting vraiment réussi !
Crisis Core - Final Fantasy VII - Reunion
Editeur : Square Enix
Développeur : Square Enix, Tose
Genre : Action-RPG, RPG
Support(s) : PC, PS4, PS5, Switch, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 13/12/2022

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...