MaXoE > GAMES > Tests > PC > Dragon Ball Xenoverse 2 : Evolution !

Dragon Ball Xenoverse 2 : Evolution !
Kaaaammeeeehhaaaaammeeeha !!

NOTE DE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Après le succès commercial du jeu de combat Dragon Ball Xenoverse, dont nous avions testé le premier épisode, Dimps s'est attelé à développer un second épisode. Nous allons donc retrouver Goku et les personnages emblématiques de la série éponyme Dragon Ball, dans des combats en arène, avec son ambiance MMO au coeur de la ville de Conton City. Mais cet épisode saura-t-il vraiment se renouveler ou ne proposer que des améliorations ?
dragon-ball-xenoverse-2-en-tete

(Re)Préserver l’Histoire du Temps

Dans cette suite directe du premier épisode, Trunks dirige la Patrouille du Temps, il est désormais accompagné du Héros de Dragon Ball Xenoverse. Tous deux doivent veiller au bon déroulement de l’histoire de Dragon Ball, mais de nouvelles altérations du temps apparaissent, changeant le cours de l’histoire. Le vieux Kaïô Shin, la Kaïô Shin du Temps et Trunks décident de faire appel à un élève de la Patrouille du Temps, vous (votre avatar) pour venir à bout de ces altérations puisqu’ils ne peuvent intervenir eux-mêmes.

Comme on peut le voir, la thématique du scénario reprend en grande partie celui du premier opus, mais il se développe davantage grâce à l’intégration de nouveaux méchants, et la possibilité de transférer sa sauvegarde du premier opus, pour retrouver son avatar (le Héros) intelligemment intégré à l’intrigue.

dragon-ball-xenoverse-2-gameplay-04

L’immense Conton City

Passons à la personnalisation de l’avatar, identique là aussi au premier opus. On retrouve donc les 5 races disponibles : Terrien, Freezer, Sayien, Majin et Namek, chacun ayant leur force et leur faiblesse, puis on choisit entre un homme et une femme, et on personnalise son avatar au gré de ses envies. Par la suite, on aura, toujours comme pour l’épisode précédent, la possibilité de booster son personnage en attribuant des points de « compétences » dans les 6 mêmes domaines, sans oublier l’équipement, qui va également changer nos caractéristiques.

Un premier changement s’opère du côté du HUB du jeu, puisque nous ne sommes plus dans la ville de Tokitoki, mais dans celle de Conton City, beaucoup plus grande, pour vous donner un ordre d’idée, elle fait 7 fois la taille de Tokitoki, on pourra donc visiter cette ville découpée en plusieurs zones distinctes avec des endroits reprenant l’univers de l’anime, comme la planète Namek, le tout sans aucun temps de chargement.
Vous vous doutez bien que se déplacer à pied dans cette immense ville aurait été un calvaire, nous avons donc à disposition une petite plate-forme volant à ras du sol, rappelant le Nuage de Goku, c’est naturellement bien plus pratique, en attendant de pouvoir voler dans les airs bien entendu. Là, où dans la ville de Tokitoki, on pouvait rencontrer jusqu’à 200 joueurs, ici, la ville Conton City peut accueillir jusqu’à 300 joueurs pour son aspect communautaire.

Ouvrons une brève parenthèse sur les fonctionnalités de la partie communautaire, on a la possibilité de discuter avec d’autres joueurs via des phrases pré-enregistrées et même leur proposer une petite danse au travers de la gestuelle d’origine, ou celle que l’on débloque par la suite. A vous la petite danse du vénérable vieux Kaïô Shin !

dragon-ball-xenoverse-2-gameplay-02

Mais venons-en à la partie qui nous intéresse le plus, les différentes options que propose la ville de Conton City. On peut y faire des emplettes, des apprentissages de nouvelles techniques auprès des célèbres personnages de la saga (Tenshinhan, Gohan, Yamcha…) qui pourront d’ailleurs nous prêter main-forte pendant les combats, c’est un vrai plaisir pour tout fan de Dragon Ball. On a aussi du versus contre l’IA ou d’autres joueurs en ligne, d’ailleurs l’équilibrage de ces combats en ligne a été revu de manière bénéfique. Il faudra activer une limitation pour pouvoir mettre en avant les compétences des guerriers au détriment de la puissance pure, une bonne chose pour éviter de se retrouver toujours face à des Super Sayien. On notera également le retour des quêtes parallèles et des quêtes annexes.

Bien que ces quêtes annexes soient axées en majeure partie sur les combats dont nous allons vous parler, d’autres seront plutôt orientées vers la recherche d’objets. Citons aussi l’ajout de quêtes temporelles qui nous téléportent dans des lieux cultes, comme le vaisseau de Freezer ou Capsule Corp, pour y accomplir diverses missions changeant de l’ordinaire. Il faudra par exemple remplir l’estomac de Buu, celui-ci donnant plusieurs récompenses pour vous remercier.

Terminons en signalant que des événements temporaires de type RAID sont déclenchés par Bandai Namco, ceux-ci prennent la forme d’un combat vraiment redoutable contre les boss, et sont jouables jusqu’à 6 joueurs. On retrouve donc en grande partie les éléments qui avaient fait le succès du premier opus, mais en proposant un contenu beaucoup plus riche.

dragon-ball-xenoverse-2-gameplay-03

Plus facile d’accès

On se souvient des combats relativement faciles d’accès du premier volet dans des petites arènes, la base pour ce second opus est la même, mais avec de plus grandes arènes cette fois. On retrouve la garde, la brise-garde, les attaques faible et lourde, les projections, les attaques spéciales, le lock sur l’ennemi, la jauge de Ki, l’endurance,…
Quelques changements ont néanmoins été effectués, dans un premier temps, ils concernent les coups spéciaux et les combos qui sortent désormais beaucoup plus facilement. Un point a été revu sur les téléportations qui sont maintenant limitées par une jauge d’endurance, évitant ainsi de se téléporter constamment tout le temps. Ces améliorations plaisantes rendent les combats bien plus rythmés et dynamiques, mais deviennent surtout plus accessibles aux novices, et lors des combats à 6 joueurs, on peut vous dire que l’action est garantie !

Le revers de la médaille viendra encore de la caméra franchement capricieuse par moments, celle-ci étant trop vive. Il faut vraiment un temps d’adaptation pour s’y faire. Mais là où le bât blesse, c’est en pleine action de téléportation. Au lieu de se retrouver directement dans le dos de l’adversaire après une téléportation pour enchaîner les combos, on se retrouve à l’opposé ou à 3 mètres de lui. Un problème vraiment gênant.

L’IA a aussi une déficience durant les affrontements contre un groupe d’ennemis. Ce qui se passe pendant ces affrontements, c’est que vos alliés vont réduire la barre de vie ennemie au minimum, mais ne vont pas l’achever, ils vont vous attendre pour le faire, au lieu de venir vous aider si vous êtes contre plusieurs adversaires.

dragon-ball-xenoverse-2-gameplay

Plus fluide mais vieillissant

Venons-en à l’aspect esthétique et technique, visuellement en délaissant les versions Xbox 360 et PS3, on pouvait s’attendre à une évolution graphique de taille, mais on se rend compte que le bond graphique n’est pas si flagrant que cela.
Le moteur 3D utilisé reste le même que celui de Dragon Ball Xenoverse, on retrouve des textures ternes, fades et un environnement assez vide. En terme technique, nous n’avons aucun temps de chargement dans l’immense Conton City sauf lorsque l’on rentre dans les bâtiments. Cela est rendu possible par les diverses astuces utilisées par le studio Dimps. Si l’on s’aventure dans la forêt des bambous, on passe à travers ces énormes bambous, ce n’est pas un bug, idem du côté des escaliers, ceux-ci ne sont pas faits de marche en 3D, mais proposent un rendu photo de celui-ci, ce qui fait que l’on glisse dessus. Une astuce utilisée pendant l’ère des consoles 32 bits afin d’économiser des polygones. Parmi tout cela, on retrouve aussi quelques bugs de collision.

Les combats sont en revanche vraiment très fluides grâce aux 60 FPS, et gagnent en intensité avec des effets de lumière retravaillés. Comme nous l’avions dit plus haut, c’est au niveau de la caméra que cela se gâte, celle-ci étant très capricieuse par moments. L’univers graphique d’Akira Toriyama-san est respecté, du côté des musiques, le choix a été porté sur le DJ Steve Aoki, et on ne peut pas dire que l’univers Dragon Ball est retranscrit parce que l’on se retrouve avec des musiques tantôt rock, reggae, électro, et avec celle de Conton City, on se croirait à la fête foraine.

Testé sur une version Xbox One

NOTE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Dragon Ball Xenoverse 2 se révèle être plus un rehaussement de la version d'origine qu'un véritable second épisode, on pourrait qualifier cette version de Dragon Ball Xenoverse 1.5. On retrouve des améliorations bienvenues comme ces temps de chargement disparus en ville ou ces combats plus fluides et plus accessibles. Les nouveautés sont là aussi avec, notamment, l'apparition de RAID qui garnit un contenu qui était déjà riche dans le premier épisode. On pestera toujours sur cette caméra très capricieuse lors des combats, et des musiques qui ne sont pas en accord avec l'univers DBZ. En conclusion si vous avez déjà joué au premier volet, vous resterez sur votre faim, à l'opposé si vous n'avez jamais goûté au premier épisode, vous trouverez un très bon jeu de combat avec énormément de contenu, vous pouvez rajouter un point à la note globale.
ON A AIMÉ !
- L'univers Dragon Ball
- Combat dynamique et fluide
- Facile d'accès
- Conton City immense
- Le contenu
ON A MOINS AIMÉ...
- Caméra capricieuse
- Les musiques
- Les bugs de collison
Dragon Ball Xenoverse 2 : Evolution !
Dragon Ball Xenoverse 2
Editeur : Bandai Namco
Développeur : Dimps
Genre : Combat
Support(s) : PC, PS4, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1 à 2 (local) / 1 à 6 (en ligne)
Sortie France : 28/10/2016

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...