MaXoE > GAMES > Tests > PC > Spellbreak : le battle royale à la sauce magique

Spellbreak : le battle royale à la sauce magique

NOTE DE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Le Battle Royale, tout le monde s'y met. En voici un nouveau qui nous propose de nous battre dans une ambiance magique. Il est free-to-play et ses premières sorties nous ont bien donné envie de l'essayer.

Faisons un peu le tour du propriétaire. Vous avez l’onglet jouer qui vous permet d’accéder aux modes de jeu. Il y a également Collections qui permet de faire le business du titre. C’est la partie customisation du jeu qui vous propose costumes, emotes, et autres badges. Dans Maîtrise, il y a votre progression. Vous avez ainsi un rang de combattant, classique mais aussi des rangs pour les classes utilisées. Celles-ci sont de divers ordres : conducteur, givré, tailleur de pierre, pyromancien, tempête, toxicologue… Ces classes sont à choisir au moment où vous démarrez la partie mais vous pouvez en ajouter au fil de l’eau dans votre partie. L’onglet Chapitres vous présente les récompenses du chapitre courant. Enfin, il y a Actualités pour les news du jeu et Boutique pour dépenser vos sous dans des cosmétiques, à la Fortnite. Allez c’est partie pour la baston, à cinquante joueurs, et par équipes de trois. 

A coup de sorts 

Parlons gameplay. au départ vous choisissez une classe pour votre partie. Chacune de ces classes propose deux pouvoirs à utiliser. Ainsi pour la classe Tempête il y a Rafale de Vent qui invoque un vent permettant de faire des dégâts et de dévier les attaques des adversaires. Il y a également Tornade qui emporte vos adversaires. Ces classes donnent le ton aussi sur votre manière de jouer : plutôt bourrin, infiltration, longue distance, … Vous devez aussi équiper des talents qui sont des compétences passives. Celles-ci sont divisées en 3 catégories : âme, corps et esprit. Pour les équiper, vous avez un stock de points de talent à utiliser. 

Notre Press Start : 

 

Revenons au gameplay : vous démarrez donc la partie avec un pouvoir donné grâce à un gant magique que vous portez à droite. Sur le terrain vous pouvez trouver d’autres gants pour vous équiper la main gauche et donc bénéficier de nouveaux pouvoirs. Les pouvoirs ont, bien sûr, une durée de rechargement. Vous allez trouver des coffres et des objets disséminés ici ou là. On trouve pêle-mêle des boucliers, des runes magiques, des potions, de l’armure, …  Les runes vous donnent un pouvoir supplémentaire. Ainsi en jeu, vous pouvez disposer de 4 attaques (2 par gant) plus d’un pouvoir spécial de rune. Il y a également des objets permettant de monter vos capacités passives en cours de jeu. Côté déplacements, votre personnage peut faire de très grands sauts ce qui donne une certaine verticalité au gameplay. Le paysage propose montages et ruines qui donnent l’opportunité de faire des attaques surprises. C’est bien ça. 

Du coup, manette en main, au début, cela peut-être un peu compliqué de bien gérer toutes vos attaques mais justement le plaisir est bien là, vous allez pouvoir progresser, petit à petit, en utilisant tel ou tel pouvoir au bon moment. Les affrontements sont donc vifs et tactiques. Ne vous jetez pas dans la mêlée comme un gros bourrin. Comme dans tout Battle Royale, vous atterrissez sur une carte et vous allez devoir survivre, par équipe de 3. Et comme je l’ai dit plus haut, le jeu propose une belle portion d’évolutivité à chaque partie. En gros, votre personnage part donc avec des pouvoirs de base et à chaque partie, on peut obtenir de la progression temporaire, liée à la partie et à vos actions. C’est motivant. 

Et le titre est plus fin que ce que l’on croit. Ainsi, vous pouvez mélanger les attaques. Lancer une tornade et ensuite un sort de feu pour créer un maelström mêlant vent et feu ! Ingénieux non ? Et puis, à chaque fois que la zone de jeu se rétrécit (comme dans tout battle royale), vous montez en niveau de magie. Cela rend les derniers combats particulièrement passionnants. 

Sur le terrain, vous pouvez récupérer aussi des équipements tels qu’une ceinture ou des bottes. En fonction de leur rareté, vous aurez plus ou moins d’armure ou de vitesse, par exemple. La chasse aux coffres est donc ouverte pour récolter ces items. On retrouve bien le schéma d’un battle royale classique. Puisqu’on parle du terrain : la carte est grande sans être gigantesque et elle offre ce qu’il faut de diversité de paysages. Simple regret, on a souvent l’impression d’un manque de vie autour de nous. 

Le titre est plutôt accessible et bien réalisé, l’inventaire est à l’écran et chacun saura se débrouiller dès les premières minutes. Cela le démarque donc de la concurrence qui n’est pas toujours axée sur l’ergonomie. 

La partie customisation

Vous obtenez des récompenses par le biais de vos argent réel mais aussi par la progression de votre niveau et par l’accomplissement de certains défis. A vous donc la boutique permettant d’acheter toutes sortes d’objets cosmétiques. Et il faut bien dire que tout cela ne manque pas de charisme. 

Côté graphismes, on a un style en cel-shading, on commence à avoir l’habitude. Mais ce que j’ai aimé, c’est la direction artistique, il y a un léger style nippon, manga. C’est fluide de bout en bout et c’est très beau. Il y a une sorte de patte aquarelle vraiment appréciable. 

Testé sur PS4.

NOTE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Oui le titre est plaisant et il est bien réalisé. Les combats sont passionnants et le système de mélange des sorts est très bien pensé. Les personnages ne manquent pas de charme, chacun pourra y trouver son compte. L'ambiance est au top également. Il faudra sûrement que le jeu trouve un petit quelque chose pour affirmer sa personnalité et devenir un indispensable. A noter d'ailleurs qu'une mise à jour récente a ajouté un nouveau mode et de nouveaux contenus.
ON A AIMÉ !
- Les sorts que l'on peut mêler
- L'ambiance très sympa
- Une ergonomie au top
- Des affrontements nerveux
ON A MOINS AIMÉ...
- Manque d'un rien de personnalité
- Une carte en manque de vie
- A quand d'autres modes
Spellbreak : le battle royale à la sauce magique
Spellbreak
Editeur : Proletariat
Développeur : Proletariat
Genre : Action, Battle Royale
Support(s) : PC, PS4, Switch, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1-50
Sortie France : 03/09/2020

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...