MaXoE > GAMES > Tests > PC > Company Of Heroes 2 Beta Test : Seconde Guerre Mondiale sur le Front de l’…

Company Of Heroes 2 Beta Test : Seconde Guerre Mondiale sur le Front de l’Est

NOTE DE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Company Of heroes 2, la suite de la série du même nom se passant ici sur le front de l'Est pendant la Seconde Guerre Mondiale, est très attendu par la communauté fervante de jeux de stratégie. MaXoE a testé pour vous en avant-première la Beta Test fermée.

CoH2_Une

Bonjour à tous ! Une fois n’est pas coutume, votre serviteur AlbataR a pu tester en avant première un jeu que mon camarade Rod attendait tout particulièrement, Company Of heroes 2 en Beta Test. Bon, je vais vous avouer que j’ai eu pas mal de soucis avec le moteur graphique, donc il n’était pas évident de jouer comme il faut. Cependant, étant néophyte de la série (et non du genre), c’est un avis externe que vous aurez ici. Je vous vois venir… « Mais pourquoi teste-t-il un jeu dont il ne connaît pas la série ?? » De répondre donc : « Je connais la série de par les images et les tests sur le Web. Cependant, je n’ai jamais pu, mais non voulu jouer à ce genre de jeu auparavant à cause des limites matérielles de mon ordinateur. ^^ »

Menu Principal

Menu Principal

Plongeons maintenant en 1941 pendant la Seconde Guerre Mondiale, sur le Front de l’Est. Malgré le Traité de Non Agression signé entre l’URSS et l’Allemagne en 1939, Hitler décide d’envahir la nation de Staline. Cette campagne a été la plus sanglante de la période avec des millions de morts côtés russes. L’Allemagne misait sur sa technologie et l’effet de surprise, et l’Union soviétique sur le nombre et la force. Mais ce que n’avait pas prévu la Wehrmacht, c’est que cela prendrait plus de temps que convenu pour atteindre Moscou, or les troupes allemandes n’étaient pas équipées pour un conflit de longue durée dans un hiver rude. Les nazis se sont faits par la suite repoussés. Pour réaliser cet opus, les développeurs ont dû effectuer des recherches approfondies pour rendre les scènes encore plus réalistes.

Vidéo du tutorial animé

Vidéo du tutorial animé

Bref, passons au test à proprement parlé. Vous l’aurez sûrement compris, vous pouvez jouer soit avec les allemands, soit avec les russes. On arrive donc, après l’introduction du jeu, sur le panneau d’affichage. Le fond d’écran animé vous met directement dans l’ambiance. Vous avez le choix entre : Online, Customizer (Personnalisation), Replays, Tutorials, Options.

Les options vont vous permettre de régler le son, paramétrer la souris, et les graphismes. Focalisons nous sur la composante graphique. CoH2 étant beau, il est donc gourmand en ressource. CoH2 supporte la Physics. Si vous mettez tous les paramètres au maximum mais que vous ne savez pas si cela va passer sans souci sur votre machine, vous pouvez faire un test. C’est une cinématique qui pousse votre équipement à son maximum. Si cela lague, c’est que votre configuration PC est trop faible. MISE EN GARDE : CoH2 a été testé sur un ordinateur in house, avec un Intel i5 3,3Ghz (quadra-cœur) pour processeur, 4Go DDR3 de mémoire vive et une GeForce 280 GTX, avec pour OS Windows 8 (indisponible sur Steam Linux que j’appellerai Steamux). Sachez qu’en mettant toutes les capacités au minimum, mon ordinateur pédalait sur le champ de bataille. Il faut donc posséder un ordinateur qui tienne bien la route.

Création d'une bataille utilisateur contre IA

Création d’une bataille utilisateur contre IA

 

Jeu online contre le monde entier

Jeu online contre le monde entier

Le Customizer est un peu le designer de vos troupes. C’est ici que vous allez choisir votre camp. Chaque camp possède trois capitaines qui ont chacun des rôles précis : Infanterie, véhicules, tactiques, etc… Vous pouvez en choisir trois grand maximum. Pendant les batailles, vous pouvez faire appel aux capacités de ces commandants en fonction d’une jauge qui se remplit au fur et à mesure de votre avancée. Vous pouvez la  spécificité de chacun. Vous avez la possibilité de créer diverses combinaisons de commandants suivant la tactique que vous voulez arborer, et les sauvegarder pour l’appliquer lors des batailles. Les tanks ont aussi, comme dans l’Armée, plusieurs revêtements suivant que vous êtes sur un terrain neigeux, ou dans les kékés. Vous bénéficiez aussi de bulletins, qui vous donnent des améliorations, et donc, de meilleures compétences permanentes pour une bataille. Le nombre est limité à trois maximum par équipe. Nous le rappelons, tout est basé sur de la stratégie. Il faut donc tester plusieurs combinaisons.

Mais pour commencer à jouer, mieux vaut commencer par lire le tutorial, ou plutôt le visionner. Des vidéos (au nombre de 5 actuellement), présentent différents points importants et basiques qui vous aideront dans vos stratégies. Par exemple, on vous informe que si vous vous cachez derrière un arbre, vous serez plus vulnérables que si vous êtes derrière des rochers. Ils ont vraiment fait attention à ce genre de détails. Pendant, les pages de chargement pour rejoindre une partie, vous aurez aussi des petites aides en bas de l’écran.

Page de chargement

Page de chargement

Une fois que vous avez compris les mécanismes principaux du jeu, passez aux choses sérieuses en cliquant sur Online. Vous rejoignez une partie. Dans la beta actuelle, les campagnes ne sont pas disponibles. Par contre, les parties simples contre l’ordinateur (mode private) ou online (mode public) le sont. Il est à noter que le mode privé permet de créer des parties contre l’ordinateur, mais aussi contre vos amis Steam uniquement, ce qui peut être sympa, car cela vous évite d’emmener votre ordinateur chez le collègue (l’expérience qui parle). J’ai eu l’occasion de tester les deux avant chaque plantage de ma machine. Vous avez plusieurs choix de combat : 1 contre 1, 2 contre 2, 3 contre 3, 4 contre 4. Sur la partie online, j’ai pu tester le jeu avec des inconnus en 1 contre 1, sauf que ces derniers n’ont jamais fini la partie, tout comme moi. Peut-être des plantages, ou des serveurs pas au point. En mode privé, vous pouvez vous faire la main contre l’ordinateur. Moins d’une dizaine de cartes sont disponibles, mais elles sont très réalistes. Vous choisissez avec quel régiment que vous avez créé vous voulez jouer, et vous ajoutez un adversaire, qui sera ici l’ordinateur. Si vous avez des difficultés à démarrer, je vous conseille d’ajouter à votre camp des régiments qui seront traités par l’IA. Quant à l’IA, plusieurs difficultés sont disponibles, de la plus simple à la plus compliquée. Mais quand on débute, même la simple est difficile. Nous pouvons désormais commencer la partie. Le chargement est assez long, même en local. Par contre, une fois arrivés sur la map, vous avez mal aux yeux… C’est beau. La première chose à laquelle on s’intéresse est le menu de contrôle de votre armée. Il ressemble au premier Company Of heroes ou Warhammer 40K, avec la map mise à jour en temps réel à gauche, des informations au milieu, et ce que vous pouvez construire à droite. Juste au-dessus, vous avez des points d’expériences propres à la bataille qui vous donnent des avantages au fur et à mesure, et le général à choisir.

Une fois le tour d’horizon effectué, on décide de regarder un peu la carte. Mais quelle horreur ! Le jeu lague. Et il semblerait que ce soit un problème connu car c’est un vieux moteur graphique qui est utilisé. Vraiment dommage. Du côté du réalisme, c’est un peu chacun sa paroisse. Pour ma part je trouve que c’est vraiment bien fait. Quand vous faites un zoom sur les personnages ou véhicules, vous vous rendez compte que les modèles sont ultra détaillés. Cependant il existe un bogue vraiment frustrant, celui du soldat qui tourne en rond alors qu’il se fait doucher par un ennemi à 5 mètres… Mais passons. Plein d’autres détails viennent s’ajouter à cela. Un sniper a la possibilité de se cacher dans une maison pour neutraliser un soldat ennemi sans être vu, ou des escouades peuvent s’y réfugier en cas de blizzards…

Quand le blizzard s'invite

Quand le blizzard s’invite

Blizzard ? Pas l’éditeur de jeu, hein ? Vos soldats craignent le froid, et peuvent en mourir, comme dans la vraie vie. Il faut donc les réchauffer soit en les mettant dans une enceinte, soit auprès d’un feu de camp. En plus d’être glacial, il vous cache la vue. Concrètement, quand ça pète, vous n’y voyez rien et avez le résultat après son passage… Et parfois c’est un carnage, surtout quand vous vous faites bombarder par des avions ou des canons longue distance sol-sol. Vous trouverez aussi des étangs sur la route. S’ils sont glacés, vos hommes pourront les traverser, excepté que ces blocs de glaces peuvent rompre… En parlant de soldats, vous gérez plusieurs groupes de six militaires, qui ont différentes compétences (fantassin, anti-char, bricoleur, lance flamme, …) et des infirmières. Vous devez construire des bâtiments ou atteindre certains niveaux dans la partie pour pouvoir bénéficier de certains avantages, comme l’appui aérien ou la construction de tanks. Pour pouvoir élaborer tout cela, il vous faut des ressources (main d’œuvre, munitions et gazoline).

Un point important qu'il faut gagner

Un point important qu’il faut gagner

Pour les munitions et la gazoline, vous devez, dès le début du combat, rallier des points marqués sur la carte qui vont vous permettre de vous ravitailler plus rapidement. A vous d’adopter la bonne stratégie, car l’ennemi n’attend pas forcément. Généralement, ces points sont très disputés… car très importants. Donc l’ennemi n’hésitera pas à vous bombarder. Si c’est le cas, vous verrez des scènes spectaculaires, qui décimeront peut-être des escouades entières avec un réalisme impressionnant (démembrement par exemple). Vous avez vraiment l’impression d’être dans une boucherie… Et ce n’est qu’un jeu, alors imaginez à l’époque. Finalement, plus vous avancez dans le jeu, plus vous gagnez des points d’expérience, vous, joueur. Vous aurez des accès à d’autres choses qui vous permettront d’avoir une armée de plus en plus efficace, et votre niveau est consultable sur Steam. Pour vous faire plonger au cœur de la guerre encore plus, des bruitages très ont été travaillés, à tel point que le rendu sur Home Cinema est magnifique. De plus, les musiques russes en fond ne peuvent que vous surmotiver. Après, je reconnais et Rod confirmera sûrement, les thèmes musicaux sont réchauffés… Mais c’est tellement bon.

Bombardement en cours... Aïe

Bombardement en cours… Aïe

En bref, SEGA, que l’on attendait pas au tournant, à racheter les droits d’un Company Of Heroes 2 qui semble prometteur mais qui ne sortira pas avant la fin juin 2013. En attendant, quelques 2000 clés Steam pour le test ont été distribuées le 15 avril 2013 pour que les joueurs les plus mordus puissent le tester et faire remonter les bogues. Pour une Beta, de gros problèmes existent, mais un gros travail sur le fond et le réalisme ont été faits. Si les développeurs tiennent compte des différents avis, CoH2 deviendra un vrai blockbuster à la sortie, puis un incontournable dans le temps.

Là, j'avais ramassé à cause des blindés lance flamme et des bombardements

Là, j’avais ramassé à cause des blindés lance flamme et des bombardements

Configuration requise :
– Système D’exploitation : Windows Vista/7/8 (testé)
– Processeur : Intel Core 2 Duo @ 2.0 Ghz / AMD Athlon 64 X2 4400+
– Mémoire vive (RAM) : 2 Go
– Espace Disque : 6.5 Go ~ 8 Go
– RAM graphique : 512 Mo
– Carte Vidéo : nVidia GeForce 8800 / ATI Radeon HD 2900
– Carte Son : DirectX Compatible
– Réseau : Connexion Internet
– Direct X : 9.0c

P.S : Prévoyez plus si vous voulez jouer confortablement sans trop de ralentissements.

NOTE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Company Of Heroes 2 est un jeu très attendu qui a besoin d'un peu plus de maturité, mais attendons de voir car il est réaliste et bien fait. Par contre, très gourmand en ressources.
ON A AIMÉ !
- Réalisme
- Effets et bandes sonores
- Graphisme
ON A MOINS AIMÉ...
- Bogues IA
- Bogues graphiques
- Plantages intempestifs à chaque fois (chez pas mal de monde)
- Très gourmand en ressources
Company Of heroes 2 Beta Test
Editeur : SEGA (anciennement THQ)
Développeur : Relic Entertainment
Genre : Stratégie
Support(s) : PC
Nombre de Joueur(s) : 1 - multi
Sortie France : 25/06/2013
Sortie USA : 25/06/2013
Informations complémentaires / A noter : www.companyofheroes.com/fr (site officiel FR)

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...