Festival de Cannes 2019 MaXoE Focus Game of Thrones
Après une édition 2018 sous le signe du renouveau (modification des dates du Festival, de la gestion des projections et de nombreux nouveaux venus au sein de la Sélection Officielle), cette édition 2019 est celle de la femme. Déjà par ce choix de rendre hommage à l’immense réalisatrice Agnès Varda disparue récemment, avec l’affiche officielle de cette 72e édition. Mais aussi et surtout parce que pour la première fois, l’organisation du Festival a mis un ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Tests > PS3 > Disgaea 3 : Absence of Justice, une référence vieillissante…
PS3
Disgaea 3 : Absence of Justice, une référence vieillissante…

Appréciation de MaXoE
4 / 5
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Bientôt cinq ans après l'arrivée en France du premier volet, voici le nouvel opus de la série des Disgaea, pour le plus grand bonheur des fans.
Disgaea 3 : Absence of Justice, une référence vieillissante...

Disgaea 3 : Absence of Justice est le titre du dernier volet en date de la maintenant célèbre franchise de RPG stratégiques de Nippon Ichi Software. Grâce au succès incontestable des deux premiers volets, la série des Disgaea possède aujourd’hui un très grand nombre de fans à travers la planète et tous ceux qui sont tombés sous le charme des précédents opus ont donc attendu avec impatience et envie les débuts de la série sur PlayStation 3. Malheureusement, Disgaea 3 n’offre que peu de nouveautés par rapport à ses prédécesseurs, et commence à montrer les limites de la technologie et du design mis en oeuvre. Si les fans de longue date apprécieront avec toujours autant d’intérêt l’expérience de jeu offerte par le titre de NIS, il est impossible de ne pas constater que ce nouvel opus n’a pas su prendre le virage de la next-gen.

It’s Prinny Day

Pour tous ceux qui ne seraient pas encore familier avec les principes de base, Disgaea 3 est un jeu de RPG tactique extrêmement chronophage qui présente un sens de l’humour plutôt excentrique et des possibilités de jeu à faire tourner la tête. Le jeu suit les aventures de Mao, le fils de l’Overlord, qui a pour but de vaincre son père qui a malheureusement détruit ses consoles et ses millions d’heures de jeu. Dès le début, le ton est donné, et c’est dans l’univers décalé de l’école des démons que le joueur devra évoluer et éventuellement rencontrer d’autres personnages comme un apprenti héros, un démon délinquant (qui est en fait un élève modèle selon les critères humains), et un professeur d’économie qui est plus porté sur la cuisine qu’autre chose.

Le gameplay de Disgaea 3 sera immédiatement reconnaissable par tous ceux qui ont pu essayer l’un des précédents volets. L’organisation de l’équipe, l’achat et la vente d’équipements se font depuis une salle représentant l’école des démons, à partir de laquelle le joueur pourra se téléporter vers chaque zone de combat. Comme dans beaucoup de RPG tactiques, le joueur contrôle une équipe de personnages et les dirige un par un en leur assignant des commandes, puis en les exécutant. Il est ainsi possible de réaliser des attaques de groupe sur un seul et même ennemi, ce qui non seulement permet d’infliger plus de dégâts, mais permet également d’augmenter la jauge de bonus qui donnera ensuite au joueur quelques items ou de l’expérience supplémentaire.

Disgaea 3 propose un gameplay impressionnant de richesse qui va bien plus loin que le simple combat au corps à corps. Les personnages de type monstre peuvent ainsi se transformer en arme et se combiner avec un personnage humain ou avec un autre démon. L’environnement peut être utilisé à son avantage grâce aux Geo-Panels qui modifient les propriétés de chaque emplacement du champ de bataille. Les personnages peuvent être créés ou réincarnés à volonté de manière à acquérir de nouvelles capacités en changeant de classe. La plupart de ces mécanismes de jeu sont gouvernés par le Mana, qui peut être acquis en venant à bout d’ennemis, et qui peut ainsi être dépensé pour booster ses personnages. Les possibilités de customisations sont donc énormes, et il est très plaisant d’avoir à sa disposition autant de classes de personnages.

I am the Overlord

A l’instar de ses prédécesseurs, Disgaea 3 poursuit également la tradition de level-up absolu. Alors que la plupart des RPG imposent une limitation au niveau 99, il est une fois de plus possible d’obtenir des personnages de niveau 9999 (au prix d’un nombre incalculable d’heures de jeu). Cette folie est encore plus impressionnante lorsque le joueur considère les possibilités offertes par le monde des Items. Il est en effet possible de pénétrer dans des donjons générés aléatoirement au sein de chaque item du jeu, ce qui offre potentiellement une source sans fin de combats en tous genres. A chaque niveau, les ennemis sont plus forts et l’item en question le devient également. Grâce à toutes ses possibilités, il est bien entendu possible, au prix de très nombreuses heures passées devant la console, de créer de véritables dieux du combat.

Malheureusement, malgré les énormes qualités de son gameplay, Disgaea 3 montre quelques difficultés au niveau de la réalisation, et plus particulièrement au niveau des graphismes. Même si les graphismes ne constituent pas forcément l’élément principal d’un jeu de stratégie, force est de constater que les graphismes de Disgaea 3 n’ont pas franchi le pas de la next-gen, et affichent des sprites assez affreuses sur un écran HD. Ces visuels auraient été acceptables sur PS2, mais pas sur une bête de course comme la PS3. Des problèmes de caméra viennent d’ailleurs s’ajouter à la qualité des graphismes, ce qui n’arrange pas vraiment les choses. Ceci est véritablement dommage, car ces problèmes de réalisation viennent perturber l’expérience de jeu et risquent de rebuter les non-accros.

Au final, Disgaea 3 : Absence of Justice se révèle donc être un cas assez particulier. Grâce à une durée de vie inégalée, un gameplay d’une richesse et d’une efficacité exceptionnelle et un univers toujours aussi déjanté, le titre de Nippon Ichi Software ne peut que plaire aux fans de la première heure qui pardonneront sans mal les petits défauts de ce titre. Au contraire, les nouveaux venus seront sans doute surpris de mauvaise manière par les problèmes de réalisation et les graphismes indignes de la PS3. Dommage que les développeurs n’aient pas su tirer parti de ce nouveau support pour proposer un titre dans l’esprit de la série, mais avec un rafraichissement graphique qui s’avère aujourd’hui indispensable. Un titre à conseiller sans hésiter à tous les fans de la série, mais peut être pas à tous.


Initialement publié le 04.03.09

Appréciation de MaXoE
4 / 5
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Malgré ses petits défauts, Disgaea 3 reste une référence du genre et risque d'occuper encore très longtemps les fans de RPG tactiques.
ON A AIMÉ !
- Univers déjanté
- Durée de vie colossale
- Gameplay riche et solide
ON A MOINS AIMÉ...
- Réalisation viellissante
- Problèmes de caméra
Disgaea 3 : Absence of Justice
Editeur : Square Enix
Développeur : Nippon Ichi Software
Genre : Tactique
Support(s) : PS3
Nombre de Joueur(s) : 1 joueur
Sortie France : 19/02/2009
Sortie USA : 26/08/2008
Sortie Japon : 31/01/2008