La 6ème édition du MaXoE Festival s’est déroulée du 17 au 30 juin 2019 et cette année encore vous avez été très nombreux à suivre les événements que nous vous avions préparés pour ce rendez-vous annuel de l’aventure MaXoE, entièrement dédié à ceux qui nous lisent sur le site et nous suivent sur les réseaux sociaux. Retour sur les événements de cette édition ! Grand Prix des Lecteurs (GPL) Commençons par les votes pour les Sélections dans le cadre du ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Tests > PS3 > Motorstorm : Pacific Rift est excellent !
PS3
Motorstorm : Pacific Rift est excellent !

Appréciation de MaXoE
5 / 5Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Après un premier épisode très réussi, la série des Motorstorm fait aujourd'hui son retour sur PS3, pour le plus grand bonheur des fans.
Motorstorm : Pacific Rift est excellent !

Disponible dès le lancement européen de la PlayStation 3, Motorstorm s’est vite révélé être un excellent titre. De splendides graphismes, une conduite acrobatique qui donne un vrai sens à la notion de poids des véhicules, et des textures de boue ou de sable si réalistes qu’elles donnent aux joueurs l’impression de devoir nettoyer l’écran après une course ; tels étaient les arguments de Motorstorm premier du nom, un titre qui a permis aux possesseurs de PS3 de s’assurer de leur choix. Aujourd’hui, l’arrivée de Motorstorm : Pacific Rift marque le retour de la série sur le devant de la scène avec un titre qui ne se repose pas simplement sur les lauriers de son prédécesseur.

Perdus sur une île

Tout d’abord, le lieu est différent. Après avoir regardé la très belle vidéo d’introduction, les joueurs verront rapidement qu’ils se trouvent sur une île du pacifique qui renferme en son sein des circuits plus exceptionnels les uns que les autres, qu’ils soient naturels ou créés de la main de l’homme. Les joueurs qui pensaient que les circuits proposés dans le premier épisode étaient fous vont se rendre rapidement compte que la folie a atteint ici un niveau de plus avec des courses qui se déroulent par exemple sur les pentes d’un volcan en activité.

De même, l’organisation des différentes courses a été revue. Laissant de côté le système de tickets utilisé dans le premier épisode, Motorstorm : Pacific Rift propose maintenant un découpage basé sur les éléments avec des courses associées à la Terre, à l’Air, au Feu et à l’Eau. La nouveauté liée à ce découpage particulier réside dans le fait que chaque type de course favorise un certain type de véhicule. Par exemple, les courses d’Air, qui proposent un grand nombre de sauts, sont plus adaptées aux véhicules légers qui n’auront pas trop de problèmes pour prendre de la hauteur et réussir des atterrissages plus ou moins contrôlés. Le choix du véhicule prend donc ici une plus grande importance que dans le premier volet.

A fond les manettes

Le gameplay de Motorstorm premier du nom se retrouve bien entendu dans ce deuxième volet avec tout de même quelques subtilités supplémentaires. Comme dans le précédent épisode, le joueur devra apprendre à mémoriser les circuits (pour pouvoir déterminer quelle est la route la plus intéressante), mais également à maitriser parfaitement le boost. La nouveauté vient ici de la possibilité de refroidir le moteur du véhicule en passant dans différentes étendues d’eau (flaques, bord de plage…), ce qui évite d’atteindre la surchauffe trop rapidement et permet d’user du boost plus longtemps. De ce fait, il devient également intéressant de prendre en compte cet élément pour arriver à vaincre l’IA.

L’intelligence artificielle des autres pilotes a en effet été améliorée depuis la sortie du premier épisode, rendant les adversaires plus agressifs sur la piste et donc plus difficiles à battre. Ce challenge supplémentaire rend les courses plus intéressantes car beaucoup moins prévisibles que dans le premier volet. Malgré tout, la difficulté globale du jeu est tout de même assez bien dosée, les accros auront du mal à terminer l’ensemble des courses, mais les novices pourront tout de même bien s’amuser sur ce titre avec les premières courses qui se révèlent plus faciles d’accès.

Crash mode

Au delà des courses standard, les joueurs pourront d’ailleurs essayer les courses à objectifs nommées Speed, Elimination et Crash. Dans le mode Speed, il faut être dans la trois premiers avant la limite de temps, dans le mode Elimination, celui qui arrive en dernier explose à la fin e chaque tour, enfin, dans le mode Crash, il faut finir dans les trois premiers sans exploser trop souvent. Ces modes supplémentaires sont assez funs et rajoutent un peu à la durée de vie du titre qui se révèle bien meilleure que pour le premier épisode, notamment grâce au nombre de circuits et de véhicules.

L’un des meilleurs atouts de Motorstorm résidait dans ses graphismes de premier plan, et bien entendu, Pacific Rift poursuit dans la lancée avec des animations toujours aussi spectaculaires (notamment lors des crashs) et un vrai sens de la hauteur et de la vitesse. Le jeu est très fluide, les décors sont somptueux et très détaillés (peut-être même trop de l’avis de certains) et les collisions sont gérées de manière très précise. Côté son, le titre place également la barre très haut, avec une bande son qui regroupe pas moins de 45 pistes qui se révèlent bien adaptées aux courses off-road proposées dans Motorstorm. Et pour les plus exigeants, il sera toujours possible de customiser la playlist.

Plus on est de fous…

Côté jeu à plusieurs, Motorstorm : Pacific Rift a su tirer les leçons de son prédécesseur. Un des défauts du premier épisode a en effet été corrigé ici avec la possibilité de jouer à quatre en local, dans des courses qui se révèlent toujours très funs et acharnées. Et pour les adaptes du jeu en ligne, des courses permettant de se mesurer à 15 autres participants seront également disponibles, ce qui promet de longues heures de jeu durant les soirées d’hiver à venir.

Au final, Motorstorm : Pacific Rift se révèle être un excellent titre qui rappellera avec bonheur le premier épisode sorti en Europe avec la Playstation 3, tout en marquant par les améliorations apportées ça et là. Avec des véhicules plus nombreux et plus stylisés, des circuits toujours plus fous et plus nombreux, une réalisation toujours de grande qualité et de nouvelles possibilités de jeu à plusieurs, Pacific Rift ne peut que convaincre les possesseurs de PS3. A moins de détester ce genre de titres, et malgré la concurrence (et notamment le très bon Pure), il s’agit là d’un indispensable.


Initialement publié le 24.11.08

Appréciation de MaXoE
5 / 5Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Motorstorm : Pacific Rift est une suite très réussie, qui tire parti des atouts de son prédécesseur, et apporte les améliorations attendues par les fans.
ON A AIMÉ !
- Graphismes splendides
- Plus de circuits
- Plus de véhicules
- Mode multi amélioré
- IA plus agressive
ON A MOINS AIMÉ...
- Pas d'innovations à couper le souffle
Motorstorm : Pacific Rift
Editeur : Sony Computer Entertainment
Développeur : Evolution Studios
Genre : Course
Support(s) : PS3
Nombre de Joueur(s) : 1 à 16 joueurs
Sortie France : 07/11/2008
Sortie USA : 28/10/2008
Sortie Japon : 18/12/2008