MaXoE > GAMES > Tests > PS3 > Ninja Gaiden Sigma 2, la voie du ninja

Ninja Gaiden Sigma 2, la voie du ninja

NOTE DE MaXoE
5 / 5Sélection Best Of MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Après un premier épisode PS3 sorti en 2007, Ryu Hayabusa est de retour sur la console de salon de Sony, un après son dernier volet sur XBox 360, pour le plus grand bonheur des fans...Après un premier épisode PS3 sorti en 2007, Ryu Hayabusa est de retour sur la console de salon de Sony, un après son dernier volet sur XBox 360, pour le plus grand bonheur des fans...
Ninja Gaiden Sigma 2, la voie du ninja

Les ninjas, ces guerriers masqués adeptes de l’épée et du shuriken, font partie du paysage vidéoludique depuis maintenant plus de deux décennies. Apparu initialement sur NES, le maître incontesté du genre, qui n’est autre que Ryu Hayabusa, le héros de la fameuse série des Ninja Gaiden, revient aujourd’hui sur PS3 dans un épisode intitulé Ninja Gaiden Sigma 2. Comme son prédécesseur, NG Sigma 2 n’est autre qu’une version retravaillée de Ninja Gaiden 2, le titre de la team Ninja sorti l’année dernière sur Xbox 360. Après un peu plus d’un an d’attente, les possesseurs de PlayStation 3 vont donc enfin pouvoir profiter du jeu, et de quelques améliorations très intéressantes. Décryptage.

Ryu contre le reste du monde

Le joueur incarne donc Ryu Hayabusa, un membre du clan du Dragon, dans sa lutte face aux forces du mal. Prévenu par un agent spécial de la CIA (qui n’est autre que la belle Sonia), Ryu apprend que le clan de l’Araignée projette de ressusciter l’archidiable, le maître des enfers. Pour sauver la planète et délivrer Sonia des griffes de l’ennemi, Ryu va donc prendre les armes une fois de plus pour se frayer un chemin au milieu de vagues incessantes de ninjas et de monstres en tous genres. Sa quête le mènera dans différents endroits du monde (Tokyo, le Mont Fuji, Venise, les Enfers…) et l’obligera à livrer de nombreux combats toujours plus violents et difficiles. Bien entendu, l’intérêt principal du jeu se situe dans les combats.

Comme tout ninja qui se respecte, Ryu débute l’aventure avec une épée (l’épée du dragon) et une quantité illimitée de shuriken. Au fur et à mesure de sa progression, il récupèrera de nouvelles armes à la fois variées et dévastatrices, qui vont du bâton lunaire à la griffe d’Enma (une épée lourde très puissante) en passant par les serres du faucon (des griffes de courte portée) ou encore les tonfas (des matraques agrémentées de lames). Toutes ces armes se révèlent très funs à utiliser, possèdent chacune des avantages et des inconvénients, et se révèlent de fait plus adaptées à tel ou tel type d’ennemis, offrant ainsi au joueur une véritable variété de gameplay.

Au fur et à mesure de sa progression, il récupèrera de nouvelles armes à la fois variées et dévastatrices.

Les attaques s’effectuent en combinant les directions, les sauts et les boutons carré et triangle qui correspondent respectivement aux attaques rapides et puissantes. Les possibilités de combinaisons offertes par le jeu sont très impressionnantes, chaque arme permettant de réaliser plus d’une trentaine de combos différents, tous plus dévastateurs les uns que les autres. De manière générale, les attaques rapides permettent de démembrer les adversaires alors que les attaques puissantes servent à les achever. Les combats deviennent alors un subtil ballet de découpe de membres et d’attaques à l’épée. Et même s’il est possible de maîtriser relativement rapidement les combos d’une arme en particulier, plusieurs heures de jeu seront nécessaires pour apprendre à maîtriser les blocages et la contre-attaque.

La maîtrise tu devras acquérir

L’esquive, la parade et la contre-attaque sont d’ailleurs essentiels à la survie du joueur. En effet, à la fin de chaque vague d’ennemis, Ryu regagne une partie de sa barre de vie, lui permettant d’espérer survivre face aux prochains adversaires rencontrés. Il est donc très important de ne pas subir de dégâts trop importants, notamment dans les niveaux de difficulté supérieure. Ryu peut également se servir (de manière limitée) de quelques incantations magiques appelées « ninpo », qui permettent la plupart du temps de se débarrasser de tous les ennemis à l’écran. Et si tout cela n’est pas suffisant, les statues de sauvegardes et les boutiques permettront de regagner de la vie et d’acheter des items ou de forger ses armes. A noter que l’amélioration des armes n’est plus une question d’argent mais qu’elle est limitée à une amélioration par visite à la boutique de Muramasa.

Malgré tout, la mort sera forcément au rendez-vous, et tous ceux qui ont déjà pu se frotter à Ninja Gaiden Sigma le savent très bien. Il n’est en effet pas possible de s’en sortir simplement en martelant les boutons de façon désordonnée. Le design du jeu est réalisé de manière à offrir un véritable challenge aux joueurs, même dans le premier niveau de difficulté. Certains trouveront le défi trop dur à relever, mais il extrêmement satisfaisant d’arriver à un certain niveau de maîtrise du personnage, malgré les moments de frustration intense, souvent dus aux problèmes de caméra qui s’avèrent assez récurrents sur la série (en dépit de la possibilité offerte par le jeu de changer l’angle de vue avec le stick analogique droit).

Girls power

Ceux qui ont déjà eu l’occasion d’expérimenter les problèmes de caméra dans Ninja Gaiden 2 seront sans doute déçus de ne pas voir d’améliorations sur cet aspect du jeu. Mais Tecmo a tout de même eu la bonne idée d’apporter quelques améliorations très intéressantes pour cette version PS3. Premièrement, la version originale proposait déjà une aventure assez longue avec 14 chapitres, celle-ci a été agrémentée de trois chapitres supplémentaires permettant d’incarner les charmantes Ayane, Momiji et Rachel. Ces niveaux, plus courts que la moyenne, offrent tout de même une variété supplémentaire au gameplay et se révèlent donc plutôt intéressants.

Le design de l’ensemble des niveaux a d’ailleurs été retravaillé depuis l’original, avec quelques boss supplémentaires qui ajoutent encore un peu plus de challenge à l’aventure, même s’ils ne sont pas forcément inédits. Malheureusement, le sang qui coulait à profusion dans la version Xbox 360 a été cette fois-ci remplacé par des effets visuels un peu moins gore et violents, pas forcément dérangeants pour les non habitués. Les fans de la série trouveront au contraire que le titre y a perdu en caractère, ce qui est un peu dommage, mais ne vient pas gâcher l’expérience de jeu. Une fois l’histoire principale terminée, le joueur pourra tenter de battre les meilleurs scores avec le Chapter Challenge.

Et pourquoi pas à plusieurs ?

Autre nouveauté, la présence d’un mode Coopération qui permet à deux joueurs de tenter une série de 35 missions de difficulté variable. Même si le titre de Tecmo se prête davantage au jeu en solo, il est particulièrement fun de pouvoir combattre des vagues entières d’ennemis avec d’autres joueurs. Avec très peu de problèmes de connexion, ces missions en équipe se révèlent être une nouveauté très intéressante qui apporte une nouvelle dimension au jeu, même s’il est nécessaire de trouver un partenaire de même niveau pour que les choses soient équitables et que le meilleur des deux en profite un minimum.

Malgré tout, la mort sera forcément au rendez-vous, et tous ceux qui ont déjà pu se frotter à un Ninja Gaiden le savent très bien

Côté réalisation, Ninja Gaiden Sigma 2 affiche des graphismes de très bonne qualité, même s’ils reprennent grandement ce qui a été fait sur Xbox 360 il y a déjà un peu plus d’un an. Les niveaux affichent de plus en plus de détails au fur et à mesure de la progression le gameplay est toujours d’une fluidité exemplaire, et les cinématiques agrémentent agréablement l’aventure du joueur. A noter que le titre permet de choisir entre les voix anglaises ou japonaises, élément appréciables pour tous les fans de la série. Le scénario n’est peut-être pas très intéressant, mais il ne s’agit pas vraiment d’un principal atout d’un titre de ce genre.

Au final, Ninja Gaiden Sigma 2 s’avère être un excellent jeu d’action qui offre un véritable challenge et beaucoup de contenu pour ceux qui auront la patience et la persévérance nécessaires. Avec quelques ajouts intéressants (le jeu en coopération, les personnages supplémentaires) par rapport à Ninja Gaiden 2, cette version PS3 justifie pleinement son existence et offre une nouvelle expérience aux fans de la série possesseurs de PlayStation. Tous les amateurs du genre se doivent donc d’essayer Ninja Gaiden Sigma 2 et de tenter d’apprendre la voie du ninja.


Initialement publié le 16.10.09

NOTE MaXoE
5 / 5Sélection Best Of MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Un an après, les possesseurs de PS3 peuvent enfin s'en donner à coeur joie et pourfendre tout ce qui bouge dans cet excellent Ninja Gaiden. Un must-have pour les fans du genre.
ON A AIMÉ !
- Gameplay technique mais jouissif
- Contenu varié et conséquent
- Nouveautés intéressantes
ON A MOINS AIMÉ...
- Quasi absence de sang
Ninja Gaiden Sigma 2
Editeur : Tecmo
Développeur : Team Ninja
Genre : Action
Support(s) : PS3
Nombre de Joueur(s) : 1 à 2 joueurs
Sortie France : 01/10/2009
Sortie USA : 29/09/2009
Sortie Japon : 01/10/2009

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...