MaXoE > GAMES > Tests > PS4 > WipEout Omega Collection : No speed limit !
PS4
WipEout Omega Collection : No speed limit !
Un jeu qui en a sous le capot.

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
La mode du Remaster s'impose décidément de plus en plus et la PS4 n'en finit plus de lifter de vieilles légendes de son catalogue historique afin de répondre aux standards techniques actuels, de s'appuyer sur des gameplay qui ont fait l'unanimité en leurs temps mais surtout de titiller la fibre nostalgique des vieux gamers aguerris. En attendant très prochainement une copieuse compilation des aventures de Crash Bandicoot, voici donc le grand retour de Wipeout. Pour le plus grand bonheur des amateurs de vitesse et de rythmiques electros !

Plus rapide, plus beau !

Evoquer Wipeout, c’est effectuer un sacré flashback puisque cette licence est tout de même apparue sur la PS One en 1995. Rien que cela ! Mais force est d’admettre que ce jeu de courses échevelées à bord de speeders anti-gravitationnels à la F-Zéro s’est immédiatement adjugé les faveurs des amateurs de vitesse et de sensations fortes. Depuis le premier épisode, Sony n’a jamais véritablement « lâché » Wipeout en proposant des épisodes sur PS2, PS3 ainsi que sur la PSP ou la Vita. Cette collection, baptisée Omega, se propose donc de compiler les meilleurs circuits des différents opus et constitue une excellente manière de revisiter la saga dans son ensemble.

Mais prenons quelques instants le temps de rappeler dans les grandes lignes en quoi le gameplay d’un Wipeout est resté attractif au fil des décades. Wipeout Omega vous permet donc une nouvelle fois de piloter un bolide défiant les lois de Newton pour avaler des tracés urbains futuristes faisant la part belle aux dénivelés vertigineux, aux loopings insensés et aux virages à 90°. Absence d’adhérence au sol oblige, les vitesses atteintes sont tout simplement hallucinantes et l’une des vertus d’un Wipeout est clairement de pouvoir restituer de manière optimale cette sensation de vitesse et ces accélérations particulièrement grisantes. Et sur ce point précis, la compilation Wipeout Omega Collection fait parfaitement le job, c’est le moins que l’on puisse dire. La puissance de la PS4 permet effectivement de passer un un cap et de satisfaire à la fois les exigences de framerate et les performances graphiques. Vous pourrez essayer de pousser le soft dans ses derniers retranchements en choisissant n’importe quel mode multi, ce dernier opus supporte le 60fps en 1080p avec une aisance qui force le respect. Votre bolide volera littéralement sur des pistes aux couleurs souvent flashy et dans des environnements qui, à défaut de fourmiller de détails, seront d’une finesse irréprochable. D’une certaine manière, jouer à Wipeout Omega Collection produira un peu le même effet que lorsque les afficionado du plombier moustachu se sont frottés à Mario Kart 8. Il n’y a pas à tortiller, disposer d’une console qui en a sous le capot s’avère un plus indéniable pour ce genre de jeu : size matters ! Et certains effets de lumière en temps réel ou bien encore des effets de transparence sur des circuits translucides confirment que nous sommes face à la version de Wipeout la plus techniquement aboutie.

Un Best of survitaminé !

Puisqu’il s’agit d’une véritable compilation centrée sur une licence de plus de vingt ans, nous sommes en droit d’attendre un menu particulièrement copieux. De fait, Wipeout Omega collection regroupe les 21 meilleurs circuits de la saga ce qui s’avère plutôt satisfaisant. Certains évoluent clairement au-dessus de la mêlée avec quelques chemins alternatifs et des virages particulièrement périlleux. Surtout lorsque ceux-ci aboutissent à une étroite passerelle surplombant le vide. Même constat du côté des bolides que vous serez amené à débloquer en collectant des points et qui pour certains sont également proposés dans des versions boostées en termes de performances. Ces multiples véhicules ne se contentent pas de proposer différentes lignes aérodynamiques mais aussi des maniabilités, des accélérations et des vitesses maximales variables. A vous de choisir celui qui conviendra le mieux pour tel ou tel tracé… De manière générale la maniabilité reste excellente et si le gameplay est exigeant, le joueur n’aura jamais l’impression d’être victime d’une faille de programmation mais plutôt de ses propres erreurs de pilotage. Tout est franchement affaire de patience et de skills. Mais la marge de progression est au final progressive et constante ce qui évite toute frustration pour un maximum de fun.

Pour diversifier les expériences de jeu, les développeurs ont mis le paquet en proposant une multitude de modes compétitifs. Pour commencer, un mode Carrière permettra, au gré de vos performances, de débloquer petit à petit l’ensemble des speeders et des différents circuits. On retrouve un large panel épreuves qui vont du simple contre-la-montre à la course en ligne avec des adversaires contrôlés par une IA modulable. Dans certains cas, seules vos qualités de pilotage vous assureront le succès mais bien souvent, certaines courses seront plus retorses et belliqueuses en raison de nombreux items défensifs et offensifs à collecter sur le circuit. Sans parler de zones spécifiques qui vous permettent de booster momentanément votre vitesse de pointe. Ce type de course est évidemment extrêmement dynamique et les retournements de situation sont nombreux, dans la lignée d’un Mario Kart. Une petite torpille dans l’arrière-train suffit bien souvent à vous faire perdre deux ou trois places. A moins que vous ne disposiez d’un bouclier magnétique ou que votre poursuivant ne s’empale sur une mine négligemment déposée sur son passage… Plus originales, les courses de zones s’organisent en multiples « stages » configurés en Time Attack. A chaque zone réussie, votre bolide accélère davantage pour atteindre des pointes franchement peu raisonnables : adrénaline garantie et toujours sans ralentissement ! Une fois toute cette débauche solo assimilée, vous serez enfin prêt pour affronter les tous meilleurs en ligne. Mais autant vous prévenir d’entrée, la concurrence est très très rude.

Invaders must Die !

Mais ce qui a longtemps fait la réputation de Wipeout est sans conteste sa bande-son tonitruante  d’une modernité résolument assumée. Dès la première opus, vos exploits étaient célébrés par des hymnes techno et drum’n Bass signés par les plus grands noms de la scène électro comme les Chemical Brothers, The Prodigy, Propellerheads ou l’artiste maison CoLD SToRaGE. Là encore, les rythmes et les Beats de grosses pointures répondent à l’appel. Et pourtant, l’impact, sans être nul, n’est plus tout à fait le même. Totalement hype il y a vingt ans, cette tendance musicale est paradoxalement un poil datée aujourd’hui ou du moins plus convenue. L’efficacité est tout de même au rendez-vous !

Disponible sur PS4 (boîte et dématérialisé)

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Wipeout Omega Collection rappellera si besoin à quel point cette licence est une garantie absolue de fun et de sensations fortes. Alors pourquoi n'attribuer qu'un modeste 7 en note finale ? Et bien, si performant soit-il, cet opus reste dans une bonne grosse zone de confort sans proposer de véritables nouveautés. On peut espérer un éventuel épisode totalement inédit pour replacer cette série des Wipeout sur le tout devant de la scène. Le plus vite sera le mieux !
ON A AIMÉ !
- un contenu pléthorique.
- les sensations de vitesse toujours enivrantes.
- la fluidité exemplaire.
ON A MOINS AIMÉ...
- pas vraiment de nouveauté au final.
- une musique à l'impact amoindri.
WipEout Omega Collection : No speed limit !
Wipeout Omega Collection
Editeur : Sony Interactive Entertainment
Développeur : SonyXdev
Genre : Course
Support(s) : PS4
Nombre de Joueur(s) : 1-Multi
Sortie France : 07/06/2017