MaXoE > GAMES > Tests > Xbox360 > Rambo : rend mal…

Rambo : rend mal…

NOTE DE MaXoE
1
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Rambo... Le héros des années 80, ou plutôt l'anti-héros si l'on s'en réfère à John Rambo, dernier long métrage de Stallone consacré à son personnage qui le montre comme un personnage qui ne vit que par et pour la guerre, guerre qui n'inspire d'ailleurs guère de sympathie au réalisateur, qui a été beaucoup moins inspiré avant ou après. Et quitte à adapter Rambo en jeu vidéo, il aurait mieux valu que ce soit fait avec inspiration, également.

Car permettons à tous ceux qui ne sont pas masochistes d’aller faire quelque chose de plus utile que de lire le test d’un jeu de ce genre : il est mauvais. Et même très mauvais. De ces jeux qu’on ne croise pas souvent. C’est dans ces cas-là que notre activité n’est pas la plus amusante : quand on sait qu’on va déchiqueter un jeu distribué en France par des types sympas et qui n’hésitent pas à sortir des jeux un peu originaux régulièrement. Mais là, avec toute la bonne volonté du monde, ce Rambo n’est pas acceptable.

Et pourtant, c’est peu dire que de dire que ce Rambo était attendu. Très attendu par une génération marquée par ces films et qui savent à quel point ils feraient de bons FPS.

Un shooter sur rail. Moui. Par un développeur inconnu. Re-moui. Y’a des détenteurs de droits qui ont besoin de pognon ou je ne m’y connais plus.

Et dès le début, on est dedans. Dans quoi, on ne le sait pas très bien, mais on y est. Esthétiquement parlant, la chose est laide. Et c’est peu de le dire.

Mais nous sommes des joueurs au sens noble du terme, qu’importent les graphismes si le jeu est bon ? Hein ? Oui, mais alors, si le jeu n’est pas bon ? Tout de suite évidemment c’est plus compliqué. On a donc une masse informe baptisée Rambo qui affronte des ennemis clonés à l’infini dans un décor que la PS2 aurait rejeté avec mépris.

Les dialogues du film ? Oui oui, mais échantillonnés comme à l’époque, et le vintage a ses limites. Les mélodies du film ? Samplées. Oui, SAMPLEES. Et là je sens la colère qui monte.

reeframbo_610

Du coup on se retrouve à enchaîner des scène issues des trois films, mais pas la peine de chercher une cohésion ou une cohérence. Si vous n’aimez pas Rambo, d’abord vous n’achèterez pas ce jeu, mais si vous le faites, vous n’aurez aucune envie de regarder la trilogie, et c’est dommage pour le premier opus.

Le seul détail marrant, c’est la Rage de Rambo, qui lui permet de passer en slow motion avec une vision thermique. La grosse poilade ohohoh. Oui on se console comme on peut.

Ajoutons à cela un level design calamiteux, où vous pourrez vous cacher et recharger à loisir dans une zone vide, mais n’en aurez aucune opportunité dans les zones chaudes. Vous allez enrager, dans tous les sens du terme.

Et je ne vous parle pas de la maniabilité, immonde voire injouable, avec en plus une aide au tir indispensable contre certains ennemis, aussi talentueux que l’on soit en matière de FPS.

Je passe sur les QTE, qui n’ajoutent rien à l’ensemble et peuvent en plus être réussis automatiquement.

 Rambo-The-Video-Game-arrives-in-Winter-2013-on-PC-Xbox-360-and-PS3-1024x576

NOTE MaXoE
1
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Bref, Rambo est nul. Tout simplement. Et même pas drôle, même sans le faire exprès. Et en plus c'est cher. Mais au moins vous ne souffrirez pas longtemps, le jeu se boucle en trois petites heures sans forcer. Passez votre chemin, sauf si vous adorez les dominatrices et NBA 2K14.
ON A AIMÉ !
- On ne souffre donc pas longtemps
ON A MOINS AIMÉ...
- Beaucoup trop fastidieux à lister
Rambo The Video Game
Editeur : Reef Entertainment
Développeur : Teyon
Genre : FPS/Shoot sur Rail
Support(s) : Xbox360
Nombre de Joueur(s) : 1-2
Sortie France : 20/02/2014

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...