MaXoE > GAMES > Tests > PC > Ghostrunner : Interdiction de freiner !

Ghostrunner : Interdiction de freiner !

NOTE DE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Ghostrunner se place dans un univers de cyberpunk. Avec la sortie de Cyberpunk 2077, nous nous sommes dit que c'était le bon moment de vous parler de ce jeu. C'est un jeu de parkour/plateforme qui s'annonce speed, très speed.

Au niveau de l’histoire, c’est très simple : vous contrôlez un cyborg-ninja qui a pour but de tuer le despote responsable de son état. En gros. Si vous souhaitez plus de détail, vous vous réveillez dans la peau d’un ninja cybernétique après avoir été jeté du haut d’une tour et perdu la mémoire. Mais même sans souvenirs, vous savez qu’il vous faut tuer ceux que vous croisez. Et même sans cet instinct de tueur, il y a une petite voix dans votre tête qui vous explique tout ou presque et qui a aussi des comptes à régler avec la personne responsable de votre état. Donc hop ! On commence par découvrir comment tuer, se déplacer et tout et tout et ensuite on s’occupe de la voix.

Bizarrement, cette deuxième partie est très facile, limite reposante même par rapport au « tuto » qui passe en 2minutes de facile à « oh-flûte-où-est-ce-que-je-vais… Ah. Je suis morte. Y avait un ennemi ». Premier essai. Au 10e essai, vous avez un petit message vous disant en gros que peut-être il y a un autre chemin à utiliser. Et puis un autre message vous disant qu’il y a un petit radar dans le coin à droite vous indiquant l’emplacement des ennemis. Mais manque de pot, le radar n’indique que les ennemis. Pas ce foutu mur entre vous et le premier ennemi à votre droite et vous vous faites tuer par un autre ennemi, beaucoup plus loin… Donc je ne me suis pas servi du radar. D’autant plus que quand tout va vite, un seul regard décalé et c’est foutu. A mon avis il ne sert que quand vous connaissez le parcours par cœur et que vous voulez battre votre temps. Ce que je n’ai pas essayé une seule fois. Je tiens à ma santé mentale.

La plupart du temps, vous tuez vos ennemis en un seul coup vous mourrez aussi en un seul coup. Ou plutôt en un seul tir. Eux disposent d’armes de distances, vous, vous n’avez que votre katana (pendant un petit moment du moins). Donc pas le choix, il vous faut vous rapprocher pour pouvoir les tuer. Et le challenge est là, dans l’approche et non pas dans le combat. Que ce soit le ninja, le soldat avec son bouclier ou un autre type d’ennemi, si votre timing n’est pas bon, si vous n’êtes pas assez rapide, vous mourrez. Encore.
En parlant des ennemis, au fur et à mesure de l’avancement du jeu, ils deviennent plus difficile à battre, rendant votre approche plus compliquée. Cela commence avec celui qui tire un coup à la fois, au soldat avec un arme à répétition, puis au soldat avec un bouclier… Donc à chaque niveau il vous faut une nouvelle approche.

Vous prendrez vite goût à courir sur les murs, sauter de mur en mur, trancher les ennemis, s’accrocher comme spiderman, glisser sur des rampes, ralentir le temps pour esquiver les tirs…. Enchainer tous ces déplacements sans vous arrêter vous permet d’acquérir encore plus de vitesse et plus vous allez vite, plus il est difficile de vous tuer. Et c’est assez difficile d’aller vite, d’observer autour de soi pour savoir où il faut aller et de surveiller les adversaires. Sans compter que plus vous allez vite et plus il est difficile de viser correctement un des crochets pour lancer son grappin par exemple… Donc soyez prêt à mourir de nombreuses fois (je le répète au cas vous n’auriez pas compris). Et on prend tellement de plaisir dans la vitesse que quand j’étais obligée de m’arrêter parce que je ne savais pas où je devais aller, c’était déplaisant.

Bien sûr, il y a un système vous permettant d’améliorer vos compétences. Une sorte de Tetris où chaque compétence à une forme particulière et vous devez agencer ces compétences pour les faire rentrer dans votre tableau. Donc choisissez bien laquelle vous voulez parce que certaines prennent de la place ! Ma préférée est celle qui permet de renvoyer les projectiles. Mais vous pouvez aussi choisir de trancher les boucliers et tuer l’ennemi en un seul coup, hacker les ennemis pour qu’ils s’attaquent entre eux… Ces compétences peuvent vous faciliter un passage difficile, mais mais il n’y a pas de « mauvais » choix: les compétences ne sont pas nécessaires pour avancer dans le jeu. C’est une facilité.

Le jeu est superbe. Les décors sont très variés : cités de néons, usine, plateformes transparentes… Le décor relève de la science-fiction, du cyberpunk, du post-apocalyptique… Tout est très détaillé. Même si le jeu consiste à faire exactement la même chose dans toutes les sections (du parkour en tuant et sans se faire tuer), les décors et les adversaires changent à chaque fois et vous ne sentez pas cet effet de répétition. Même après être mort plus de 20 fois sur la même section. Là, c’est la frustration qui pointe le bout de son nez.

Vous aurez besoin d’un peu de mémoire pour chaque niveau qui doivent se faire en un rush. Mais après l’avoir répété quelques (nombreuses) fois, ça vient tout seul… Et même sans ça, les niveaux ne sont pas très longs (mais ils sont nombreux). Je ne suis pas réputée pour mes réflexes rapides surtout quand ça va vite. Donc forcément, je suis morte un nombre incalculable de foi. Pour autant, je n’ai que peu sentie de frustration. Merci les temps de chargement inexistants, vous pouvez enchainer les essais (et les morts) sans y penser (ou presque).

Testé sur Xbox One

NOTE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Vous courez rapidement, vous sautez rapidement, vous glissez rapidement et vous tuez rapidement. Mais si vous hésitez ou si vous ralentissez, vous mourrez tout aussi rapidement. Donc préparez-vous à mourir de trèèèès nombreuses fois. Mais comptez sur un des gros avantage du jeu : les temps de chargement inexistants après chaque mort. Et après votre 25e mort, vous aussi vous trouverez que c’est un avantage… Difficile la plupart du temps mais pas frustrant. Facile de temps en temps. Très beau visuellement. Vous prendrez goût à cette sensation de vitesse et ce sentiment d’accomplissement quand un niveau est fini en un seul run. Pour 30€, vous pouvez craquer dessus sans aucun doute.
ON A AIMÉ !
- Ca va vite, très vite.
- Le jeu est très beau.
- Temps de chargement inexistant après chaque mort.
- Le rapport qualité/prix excellent !
ON A MOINS AIMÉ...
- Les inégalités de difficulté entre certains niveaux au début
Ghostrunner : Interdiction de freiner !
Ghostrunner
Editeur : All in! Games
Développeur : One More Level
Genre : slasher FPP (?)
Support(s) : PC, PS4, PS5, Switch, Xbox One
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 27/10/2020

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...