Si officiellement le Salon de l’E3 2018 commence le 12 juin, les premières conférences débutent ce soir avec celle d’Electronic Arts. En effet, dans une heure, à 20:00 heure de France, débutera EA Play qui devrait apporter son lot de nouveautés sur les jeux EA. Vous pourrez lire notre dossier sur cette conférence et sur les autres conférences à venir (voir notre dossier pour toutes les dates et heure), ainsi que des news détaillées sur chacune des annonces qui ... En savoir plus !
La 5ème édition du MaXoE Festival a duré 10 jours et elle s’est achevée hier soir à minuit. Chaque jour nous vous avons proposé des news, dossiers, interviews mais aussi des concours et la possibilité de voter pour les Sélections BD & Comics, Jeux Vidéo, Musique, Films et Séries TV dans le cadre du Grand Prix des Lecteurs 2018 dont la liste des gagnants a été publiée ici. Un véritable événement sur MaXoE pour lequel l’ensemble de la Rédaction ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Tests > 3DS > Hyrule Warriors – Definitive Edition : Le musou (musô) deux-en-un
3DS / Switch / Wii U
Hyrule Warriors – Definitive Edition : Le musou (musô) deux-en-un
Un portage sans grande amélioration

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Après les épisodes Bayonetta, Donkey Kong Country - Tropical Freeze, Pokkén Tournament DX, Nintendo continue de piocher dans son catalogue Wii U/3DS afin de faire (re)découvrir divers titres plus ou moins passé inaperçus. C'est au tour du Musou/Beat'em All, Hyrule Warriors, décliné en deux versions différentes (l'une sur Wii U, l'autre sur 3DS) de débarquer sur la dernière-née de Big N dans une version définitive.

On vous l’a déjà dit lors de précédents tests, les Musou, ces jeux de baston à grande échelle ont su, petit à petit se renouveler, soit en piochant divers éléments chez leurs aînés, soit en habillant visuellement un titre tout en empruntant le gameplay de la licence auquel il fait référence. Ce fut notamment le cas pour Hyrule Warriors que nous avions testé sur 3DS et sur Wii U. Nous allons donc comme à notre habitude, revenir brièvement sur les diverses fonctionnalités du soft, tout en introduisant les nouveaux/aménagements de cette version.

L’univers The Legend of Zelda respecté

Le scénario bien qu’inédit à Hyrule Warriors reprend le contexte des bases de la série de Nintendo : la disparition de la princesse, et le mal que l’on doit arrêter avant qu’il ne s’empare de la Triforce. Les monstres attaquent, Zelda, Impa, et les soldats défendent le château d’Hyrule de l’invasion. C’est alors que la jeune recrue Link se joint à la bataille. Après une âpre lutte, la victoire se dessine (ou du moins une diversion de l’ennemi), mais aussi la disparition de la princesse Zelda. On est donc en terrain connu avec une histoire qui reste agréable à suivre.

Une pléthore de contenu : un deux-en-un

Tout comme les précédentes versions (Wii U et 3DS), le gameplay reste le même. On reprend donc les bases d’un Dynasty Warriors à la sauce et à l’habillage The Legend of Zelda, avec 29 personnages au compteur sur cette version Switch (Linkle, Impa, Lana, Link, Zelda,…), et tout autant de variations d’attaques, de combos, de coups spéciaux et d’armes par personnage, le fan service est au rendez-vous. Et on ne s’arrête pas là puisque l’on peut remplir des objectifs supplémentaires en cours de bataille, en plus d’affronter des boss intermédiaires. A cela on ajoute évidemment l’attirail des épisodes The Legend of Zelda à savoir les bombes, l’arc…

Voilà de la diversité qui fait plaisir à re(découvrir), surtout que comme pour la version 3DS, on peut switcher entre les personnages à la volée (parmi ceux disponibles), de quoi donner encore plus de peps et de réactivité pour se rendre aux objectifs lointains, et cela même si on dispose également de l’ocarina servant à se téléporter aux statues hiboux. Malgré tout, la répétitivité inhérente aux productions Warriors se fait ressentir au bout d’un certain temps.

Pour cette version définitive, les modes présents sur Wii U et 3DS sont regroupés dans une seule et même cartouche (ou de manière digitale au choix). On retrouve donc le mode Légende qui fait office de scénario (avec les éléments à récupérer sur la sélection de « chapitres », les personnages jouables, et quelques « astuces) avec les chapitres de la version 3DS inclus, le mode libre pour faire progresser son personnage, le marché couvert pour la teinte RPG, où l’on peut renforcer son équipement, crafter,… et cela de manière séparée pour chacun des personnages.

On a également le mode Aventure, qui rappelons-le nous propulse sur une map (le tout premier Zelda sur Nes, ou encore Twilight Princess par exemple), où chaque case fait office de bataille, avec des défis à relever (ou du moins des règles à respecter), à la clé on remporte des objets, de nouvelles batailles, etc… Autant dire qu’il s’agit là du morceau le plus consistant du soft, puisqu’à lui seul, ce mode promet de très longues heures de jeu en perspective, à ceux qui se donneront la peine de s’y investir a minima. Enfin, les modes Jardin des Fées, Défis, et Ganon sont également présents. A noter un dernier point, cette version Switch débloque quelques tenues de The Legend of Zelda – Breath of the Wild, pour Link, ainsi que pour la princesse Zelda.

Des défauts techniques persistants et une jouabilité à deux joueurs préférable en mode TV

Les quelques défauts techniques que l’on rencontrait déjà sur les versions précédentes n’ont pas disparu, hélas, elles sont présentes dans cette version Switch, on retrouve les problèmes de caméra en pleine action via les esquives, et l’inertie de l’IA allié qui n’attaque parfois pas l’ennemi, même après lui avoir donné un ordre. Les développeurs auraient pu se donner la peine de corriger ces petits problèmes.

La capacité de la console de Nintendo est bien sûr son côté hybride, et le genre Muou (Musô) ne s’y prête pas vraiment lorsque l’on joue en mode coop (table). Dans ce mode, l’écran est splitté à l’horizontal, ce qui réduit trop le champ de vision, on ne saurait que vous conseiller d’opter pour le mode TV si vous privilégiez des sessions à deux joueurs.

En solo, la différence entre le mode portable et le mode docké vient de l’affichage technique. En mode portable, l’affichage est en 720p 30FPS, et en mode docké, on passe à 1080p avec un framerate flirtant avec le 60FPS lorsque l’action n’est pas surchargée d’ennemis. Il est donc plus agréable d’y jouer en mode TV.

Graphiquement on est face à un portage, les environnements sont un peu plus nets, les éclairages meilleurs, comparés aux anciennes versions, mais globalement, on sent que le titre n’est pas optimisé pour la Nintendo Switch.

Pour finir, jouer sur un Joy-Con unique en duo n’est pas de tout repos, on conseille fortement de privilégier une jouabilité au pad, si vous possédez ledit accessoire, et ce même en solo.

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Hyrule Warriors - Definitive Edition n'est rien d'autre qu'un regroupement des deux versions parues jusqu'alors. S'il y a bien, quelques petits ajouts sympathiques comme les tenues de Breath of the Wild, il n'y a pas de grandes nouveautés (nouveaux chapitres, nouvelles cartes Aventure, nouveaux personnages,...), non à la place on retrouve les composants des deux softs réunis en un seul : le mode Légende, Aventure, les Défis, le marché couvert,... Alors certes, cela fait beaucoup de contenus pour un nouveau joueur, et jouer à un Dynasty Warriors-like à l'habillage The Legend of Zelda est assez plaisant, mais tout comme les épisodes estampillés Warriors, le genre devient répétitif au bout d'un certain temps. On aurait pu également s'attendre à ce que les problèmes techniques soient corrigés, mais malheureusement, ce n'est pas le cas.
ON A AIMÉ !
- Un contenu deux-en-un pour de nombreuses heures de jeu si l'on accroche au concept "Warriors"
- L'univers The Legend of Zelda
- Le fan service
- Le marché couvert
- Le mode Aventure / Légende / Défis
ON A MOINS AIMÉ...
- Les défauts techniques des anciennes versions sont présents
- Pas de véritable nouveau contenu (chapitre,...)
- Peut devenir rapidement répétitif
Hyrule Warriors – Definitive Edition : Le musou (musô) deux-en-un
Hyrule Warriors - Definitive Edition
Editeur : Nintendo
Développeur : Omega Force / Team Ninja (Koei Tecmo)
Genre : Musou (Musô) / Beat'em All
Support(s) : 3DS, Switch, Wii U
Nombre de Joueur(s) : 1-2
Sortie France : 18/05/2018