MaXoE > GAMES > Tests > PC > Retour sur Stronghold Kingdoms : free-to-play vous avez dit ?

Retour sur Stronghold Kingdoms : free-to-play vous avez dit ?
Ben oui il faut payer tout de même

NOTE DE MaXoE
6
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Quoi, un jeu de 2011 ? Mais qu'est-ce qu'ils font à MaXoE ? Rassurez-vous, on ne devient pas complètement fous (juste un peu). Simplement le titre vient d'être adapté sur Mac, c'est l'occasion de vous proposer un petit test pour ce titre qui se dit free-to-play.
StrongHoldKingdoms-haut

StrongHoldKingdoms-jaqLe titre vous propose de vous plonger dans un monde médiéval peuplé d’autres joueurs du monde entier. Oui nous sommes dans un MMO ! Vous devez gérer deux choses dans le jeu, votre village et votre château. Concernant le village, il va falloir y mettre des bâtiments, chercher des ressources, construire des maisons … Vous connaissez la musique, c’est le type de jeu que l’on connait, qui consiste à gérer ses ressources, à optimiser le placement de vos bâtiments pour que la production soit efficace, à surveiller sa population, …

Le château concerne l’aspect guerrier. Il faut le fortifier mais aussi y placer vos troupes de défense. Là, on a un peu de mal, les deux entités sont en fait placées sur des onglets différents, ce qui est un peu étrange. Pourquoi ne pas avoir tout mis sur la même interface. 

StrongHoldKingdoms-3

 

Une interface touffue

L’interface n’est pas franchement conviviale en termes de design, elle serait même plutôt spartiate. Mais bon elle se révèle assez efficace. Vous accédez, grâce à des onglets, à la carte du monde, à une vue de votre village, à votre prévôt (ben oui vous dépendez de quelqu’un), à la recherche, à votre niveau, aux quêtes, aux attaques, aux rapports et aux factions. Touffu non ? En plus, certains onglets disposent de sous-onglets, histoire de bien vous faire comprendre que le titre n’est pas aisé à prendre en main. Oui les premières minutes sont douloureuses. On tâtonne, on cherche, on se trompe… Mais c’est aussi souvent la marque des jeux qui prennent de la valeur sur la distance.

Mais revenons sur le gameplay, vous devez donc consolider votre château afin de pouvoir vous défendre mais aussi attaquer d’autres terres. Pensez également à annexer d’autres villages car vous ne serez un véritable seigneur que si vous possédez tout un territoire. 

StrongHoldKingdoms-2

La carte du monde vous permet d’envoyer des ressources, des éclaireurs, des troupes, des renforts ou encore des moines. Mais avant d’envoyer des choses aux autres, essayez d’attirer du monde sur votre terre. Pour cela vous pouvez jouer sur les impôts, sur les rations alimentaires, sur les doses de bières, … Appartenant vous même à un comté, vous devrez vous acquitter de certains impôts pour la communauté. 

On peut faire de la recherche pour améliorer nos capacités : taille de pierres, coupe de bois, outillage, fabrication d’armes… Vous disposez ainsi d’un arbre permettant de faire des recherches qui coûtent de plus en plus cher, il faut donc faire attention à vos choix : améliorer la production, l’éducation, les armes ? 

C’est classique n’est-ce pas ? Oui mais bien foutu et puis la possibilité de jouer à l’échelle de toute l’Europe, de pouvoir bastonner d’autres joueurs apporte beaucoup de piquant à l’aventure. Et puis cette échelle du pays donne tout de suite de l’envergure à l’ensemble !  

StrongHoldKingdoms-1

Le nerf de la guerre

L’argent bien sûr. Vous pouvez en gagner grâce à vos villages bien sûr. Il y a les points de foi permettant à vos moines d’effectuer leurs tâches habituelles. Il y a aussi les points d’honneur que vous glanez en jouant, en créant des embellissements, avec la justice, bref en assurant un max ! 

Tout cela est bien fait et on doit vous dire que le titre est passionnant en tous points. Sa faculté à créer l’immersion n’est pas contestable. On prend beaucoup de plaisir à jouer, à construire, à se familiariser avec les subtilités du titre. Mais, car il y a un mais, le système de free-to-play trouve vraiment ses limites dans ce jeu. Oui vous pouvez jouer gratuitement mais rapidement vous vous trouvez confronté à des soucis. Notamment en ce qui concerne les cartes. Le jeu propose un système de cartes pour débloquer des unités ou des améliorations. Vous en obtiendrez quelques unes dans le jeu mais il faudra passer à la caisse si vous souhaitez vraiment étendre votre territoire. 

Du coup, il y a un gros déséquilibre entre les joueurs. Bon vous pourriez me dire qu’après tout, on peut mettre quelques euros dans le jeu oui mais la notion de free-to-play prend à nouveau du plomb dans l’aile. Pourquoi ne pas proposer carrément un achat de base pour obtenir le jeu et ainsi avoir des choses plus équilibrées. Mais bon le jeu semble avoir trouvé son public, c’est bien le principal.

 

NOTE MaXoE
6
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Un jeu complet aux mécaniques bien huilées. C'est sûr. La dimension européenne et la possibilité de se battre au niveau d'un pays est un vrai plus. C'est du beau travail. Le seul hic concerne le modèle économique, car même si on peut y jouer gratuitement, vous serez très rapidement limités dans votre progression. Cela dit, quelques euros pourront vous débloquer. A vous de faire votre choix.
ON A AIMÉ !
- Le système MMO
- Les mécaniques de jeu sont bien huilées
ON A MOINS AIMÉ...
- Une interface spartiate
- Des graphismes datés
- Il faut mettre la main à la poche, forcément.
Stronghold Kingdoms
Editeur : Firefly studios
Développeur : Firefly studios
Genre : MMO, stratégie, gestion
Support(s) : PC
Nombre de Joueur(s) : 1-n
Sortie France : 13/01/2015

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...