MaXoE > GAMES > Tests > PS Vita > Akiba’s Trip : Undead and Undressed, l’avatar du WTF

Akiba’s Trip : Undead and Undressed, l’avatar du WTF
C'était pas le bon jour pour arrêter la colle

NOTE DE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
De temps en temps, en tant que testeur, on tombe sur un jeu inattendu. Une petite perle, ou un jeu qu'on pensait formidable qui se révèle une daube et réciproquement. Et puis, parfois, arrive sur nos écrans un espèce de moment de n'importe quoi, une machine à halluciner. Et indiscutablement nous avons cela sous les yeux...
akibas_trip_2

Parfois, Sony reçoit des exclus que peu doivent lui disputer. Et même si je sais depuis longtemps que les pires perversions de la création viendront probablement du Japon, le pays du soleil levant arrive encore régulièrement à surprendre.

Vous voilà donc dans la peau d’un tokyoïte (si, si ce mot affreux existe réellement), une espèce de geek collectionneur de figurines (pléonasme). Plein de bon sens que vous êtes, vous vous présentez à une offre d’emploi pour laquelle on vous donne rendez-vous dans une cave sombre avec des types louches. Où comment se retrouver à endosser le rôle d’un parfait abruti. Quelques expériences plus tard, vous êtes devenu un Synthister, une espèce de vampire urbain diurne. Relâché par une consoeur, vous voilà prêt à percer le secret terrible qui rôde dans les recoins d’Akiba, avec l’aide de vos petits camarades qui eux aussi feraient de très beaux spécimens pour Secret Story.

akibas-trip-undead-and-undressed

Et pour le coup, même si on se retrouve dans une Akiba un peu réduite par rapport à la réalité, on y retrouve moult échoppes, des passants, et tout ce petit monde vit sa vie de nerd dans un univers cartoon plutôt réussi quoiqu’un peu vide. En revanche, vous n’échapperez pas aux tenues extravagantes de vos héros qui colleraient une crise de démence à tout caméléon digne de ce nom.

Les Vampires, ça craint le soleil. Pour se balader de jour, ils sont donc tous couverts. Sauf le visage, mais on n’est pas à une ânerie près. Aussi, le système de combat, puisqu’il s’agit d’un beat’em all, va avoir un but unique : déshabiller son adversaire. Sisi. Et ils en sont tellement fiers, de leur idée, qu’ils vont même jusqu’à la décliner en arène où vous devez enchaîner les combats, mais je m’égare.

Akibas_Trip_2_02

Toujours est-il que, grosso modo, chaque bouton désigne une partie du corps adverse et les vêtements qui s’y trouvent, le but étant de les endommager enfin de pouvoir engager un QTE pour arracher les vêtements de votre adversaire. A chaque fois que vous cognez, vous entamez la résistance des vêtements, et je peux vous assurer que quand on voit les tenues de certaines antagonistes on se demande bien ce qui les protège réellement… Il y a bien quelques combos de-ci de-là, et quelques petits éléments de gameplay supplémentaires, comme des rushs sournois d’affamé de nudisme, mais globalement la variété n’est pas au rendez-vous…

Le scénario, en lui-même, n’est pas comme on peut s’en douter un sommet du genre. Pourtant, c’est dans la narration que vous pourrez trouver quelques motifs de satisfaction, avec quelques choix de dialogues qui quoi que n’ayant qu’un impact très limité sur l’aventure vous permettront quand même de sortir un peu de la rengaine.

Akiba's_Trip_2_combat_screenshot
NOTE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Et c'est tout... Je sais bien tout ce que cette conclusion peut avoir d'abrupt, mais le fait est que ce jeu n'a pas grand chose d'autre à offrir que son gameplay basé sur un postulat amusant mais peu profond, et un scénario complétement crétin mais totalement assumé et donc plutôt sympathique. Et ce genre de jeux, sachez-le, c'est ce qu'il y a de pire à noter. Je ne peux pas dire que je me sois éclaté, mais je ne peux pas non plus me plaindre du temps passé devant ma bécane à ouvrir des yeux tout ronds. J'aurais voulu pouvoir lui taper dessus à bras raccourcis comme je pensais le faire, mais je suis bien obligé d'admettre que ce n'était pas un moment désagréable pour peu que l'on adhère à cet univers et à ses délires...
ON A AIMÉ !
- Du WTF non-stop
- Un design agréable
- Un mode toybox pour adapter le jeu à ses envies
ON A MOINS AIMÉ...
- Pas très créatif
- On accroche ou pas
- Un petit côté pervers voyeur qui peut déplaire
Akiba's trip : undead and undressed
Editeur : Xseed Games
Développeur : Acquire
Genre : RPG - Beat'em all - Tous à poil
Support(s) : PS Vita, PS3, PS4
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 10/10/2014

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...