MaXoE > GAMES > Tests > PS Vita > Murasaki Baby : baby-sitting !

Murasaki Baby : baby-sitting !
Prendre un enfant par la main ...

NOTE DE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
La scène indé est très souvent source de plaisir de jeu. Cette fois-ci on nous propose d'accompagner une petite fille qui a perdu sa maman. Et pour cela, elle va devoir traverser des mondes très étranges ...
Murasaki-Baby-haut

 

Le titre a fait pas mal parler de lui dans les derniers salons mondiaux. Il faut dire que la patte artistique saute tout de suite aux yeux. Nous avons, en face de nous, un titre à l’élaboration graphique des plus originales. Nous vous en reparlerons, passons aux choses sérieuses et abordons l’histoire et le gameplay du titre. 

 

Le tout tactile

Le principe est simple, vous devez aider un enfant (une petite fille) à traverser les niveaux et pour cela il faut assurer la sécurité de son ballon. Oui vous avez bien lu, le principe, c’est de ne pas crever le ballon de votre héroïne. La petite cherche sa maman et elle va être amenée à traverser toutes sortes de mondes remplis des craintes que l’enfance peut engendrer. 

L’action se déroule en 2D avec vue sur le côté. Pour faire avancer la petite, il va falloir tout simplement poser un doigt sur l’écran pour lui tenir la main. Simple et mignon. Attention il ne s’agit pas d’un jeu d’arcade, on a plutôt affaire à des puzzles, simples mais des puzzles tout de même. Il ne s’agit pas forcément d’interrupteurs comme dans certains jeux, il faudra aussi improviser sur les manipulations. Ainsi, à un moment, pour vous donner un exemple, vous avancez tranquillement avec la petite et il y a des épines au plafond. Il faudra alors utiliser un deuxième doigt pour tenir le ballon au niveau du sol. Vous saisissez le principe ? Il faudra ainsi s’adapter pour s’en sortir. Il y aura aussi évidemment quelques interrupteurs ici et là, mais aussi des plates-formes à activer et des monstres à éviter (il n’y a pas de combats). 

Murasaki-Baby-3

Mais la clé des puzzles est ailleurs. Elle se trouve sur le panneau tactile arrière. Celui-ci permet, d’un simple balayé de doigt, de changer le décor du niveau. Ainsi les développeurs ont eu l’idée géniale de nous permettre changer le contexte pour affronter les différentes situations. Ici, vous aurez un décor venteux, propice à éteindre les feux, là un godzilla pourra faire écrouler des murs fragiles, là encore des téléviseurs détourneront l’attention de certaines bestioles. On ne va pas tout vous dévoiler mais il y aura aussi un monde de glace très bien pensé dans le gameplay. On a beaucoup aimé aussi le moment où le ballon se transforme en pierre, idéal pour abaisser certaines plates-formes. Attention, le changement de décor ne suffit pas, il faut aussi donner une tape à l’arrière de la console pour changer le contexte de tel ou tel univers. Vraiment une bonne idée ! 

Le titre se parcoure ainsi avec un plaisir certain. Non pas que les énigmes soient compliquées (même si elle demande parfois un peu d’imagination), mais les bonnes idées ne manquent pas. Régulièrement on est surpris par les petites nouveautés distillées ici et là. Elles sont les bienvenues car il faut bien dire aussi que certaines phases sont plus classiques, on se retrouve alors avec une sensation de déjà-vu. Heureusement l’ambiance et les graphismes nous font oublier ces moments. 

Murasaki-Baby-2

 

Un monde à part

Les graphismes sont somptueux. C’est du crayonné qui nous donne l’impression d’être face à un dessin animé. Les animations des personnages sont d’une fluidité exemplaire aussi. On passe pas mal de temps à observer les niveaux. Les détails sont nombreux et les petites animations donnent du style à l’ensemble. Un vrai plaisir pour les yeux et pour les oreilles car l’ambiance sonore a aussi été peaufinée à l’extrême. Pour tout vous dire, on pense vraiment à Tim Burton dès les premiers instants de jeu. Il faut dire que la petite fille est un peu déglinguée avec sa tête montée à l’envers sur son corps ! 

Murasaki-Baby-1

Malgré toutes ces qualités, le titre souffre de quelques défauts. Nous vous avons déjà parlé de son côté convenu sur quelques phases mais c’est surtout la maniabilité qui, parfois, horripile. A certains moments il est difficile de prendre la main de la petite fille, il faudra vous y reprendre à plusieurs fois. C’est dommage car cela casse un peu l’ambiance générale. Même si le tout tactile peut se justifier dans le jeu, on touche, une fois de plus, les limites du principe : parfois nos doigts nous masquent un peu trop l’action. Enfin, un des gros défauts et non des moindres, c’est la durée de vie du soft, comptez environ 3 heures pour aller au bout de l’aventure. 

NOTE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

On en attendait peut-être un peu plus mais le jeu est un bon plan pour votre Vita. Si vous aimez les titres apaisés, les ambiances à part, les titres qui sortent de l'ordinaire, vous serez ravis. Par contre, si c'est l'action qui vous guide, entre bastons et plates-formes, il vaut mieux passer votre chemin. Ce qui est sûr, c'est que ce titre joue la carte de l'originalité et on aime ça.
ON A AIMÉ !
- L'ambiance très particulière
- Le principe de tenir l'enfant par la main pour la faire avancer
- Le principe de changement de monde
ON A MOINS AIMÉ...
- La durée de vie
- Quelques petites soucis de maniabilité
Murasaki Baby
Editeur : sony
Développeur : Ovosonico
Genre : réflexion, aventure
Support(s) : PS Vita
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 17/09/2014

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...