Festival de Cannes 2019 MaXoE Focus Game of Thrones
Après une édition 2018 sous le signe du renouveau (modification des dates du Festival, de la gestion des projections et de nombreux nouveaux venus au sein de la Sélection Officielle), cette édition 2019 est celle de la femme. Déjà par ce choix de rendre hommage à l’immense réalisatrice Agnès Varda disparue récemment, avec l’affiche officielle de cette 72e édition. Mais aussi et surtout parce que pour la première fois, l’organisation du Festival a mis un ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Tests > PS Vita > Retour sur Assassin’s Creed 3 Libération : sympathique
PS Vita
Retour sur Assassin’s Creed 3 Libération : sympathique

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Aujourd'hui, nous revenons sur un titre sorti il y a quelques temps. Après tout, avec l'annonce d'Assassin's Creed 4, c'est plutôt de circonstance. Jusqu'à maintenant, les déclinaisons assassines sur portable n'ont pas toujours remporté l'adhésion des foules. La Vita, du haut de sa puissance de calcul, veut nous proposer une version digne des consoles de salon.

 

Nous voilà de retour dans le monde ouvert d’Assassin’s Creed. Pour cette version portable, Ubisoft nous propose de continuer à arpenter la période du 18ème aux US. On se retrouve avec Aveline de Grand Pré, une jeune femme qui habite la Nouvelle Orléans au moment de la révolution Américaine. La France a cédé la partie Est de la Louisiane aux Espagnols. Ce contexte est propice aux affrontements en tout genre. 

La première surprise réside donc dans le héros qui est une héroïne. Bon cela ne change pas grand chose aux capacités de la belle sur l’escalade et les combats, non la nouveauté est ailleurs. Vous avez la possibilité d’incarner différents rôles en fonction de votre déguisement : dame, esclave ou tueuse. Chacun de ces déguisements apporte son lot d’avantages et d’inconvénients sachant que parfois vous aurez le choix du déguisement mais certaines missions vous imposeront la tenue réglementaire.

Pour la dame par exemple, elle est faible au combat mais elle peut utiliser la séduction pour embarquer les gardes ou les soudoyer. Globalement elle passe assez inaperçue auprès de ceux-ci, elle ne peut pas courir, sauter ou grimper ! C’est handicapant mais on s’y fait et il est amusant d’utiliser les autres qualités de la dame. 

Si vous endossez la tenue de l’esclave, un certain nombre de zones vous seront interdites et d’autres vous seront ouvertes. Utilisez-la pour pénétrer les plantations ! Ce déguisement vous permet surtout de déclencher des émeutes ce qui est terriblement pratique pour créer des diversions. 

Enfin la tenue d’assassin est classique : infiltration, escalade et discrétion modérée. 

En parlant de discrétion, chaque habit a son indicateur de notoriété. Vous pouvez alors faire votre choix en fonction du degré d’alerte des ennemis. Il faut bien avouer que cette mécanique fait souffler un véritable vent de fraîcheur sur la licence. 

 

Une hérédité forte tout de même

Du côté des combats, on est en terrain connu. On retrouve le système d’esquive, de contre et les différentes armes de main et de jet. Bref, cela fonctionne plutôt bien même si on constate une approximation visuelle sur la portée des coups. Je m’explique : on a l’impression que notre héroïne tape parfois dans le vide, pas glop pour l’immersion, surtout contre les boss. 

La maniabilité est toujours au rendez-vous. Notre héroïne grimpe facilement et elle enchaîne les mouvements avec un naturel déconcertant. Il est donc aisé et plaisant de passer d’arbre en arbre ou de toit en toit. Mais il y a un petit hic. On adore monter sur les plus points pour faire la synchro habituelle, celle qui permet d’avoir une cartographie complète des environs avec l’indication des missions annexes. Là le challenge vaut moins le coup car les missions en question sont moins nombreuses, bien moins. On a donc tendance, parfois à ne pas faire l’effort de ces ascensions. Dommage …

 

Graphiquement le titre s’en tire pas mal. Les modélisations sont sympathiques et les animations forcent le respect. Les environnements sont détaillés à souhait même si certaines textures piquent un peu les yeux. Le vrai point faible de tout cela, c’est un frame-rate à la ramasse de temps en temps. Ca c’est franchement désagréable. Mais globalement la partition graphique est plutôt satisfaisante, ce qui n’est pas le cas de la bande-son. Les bruitages sont corrects, certes, mais les airs musicaux sont un peu trop discrets, ce qui est dommage car ils sont plutôt réussis. Non, ce qui ne va pas, ce sont les doublages. C’est catastrophique, on n’arrive vraiment pas à croire les dires des protagonistes.

Vous l’avez compris, on a le droit à un véritable opus d’Assassin’s Creed. N’allez cependant pas y chercher un niveau de qualité que l’on trouve sur les consoles de salon. Non pas que le titre ne soit pas agréable, il l’est, mais on a moins la sensation des grands espaces. Les bâtiments à escalader sont aussi un peu bas pour donner le vertige que l’on ressent habituellement. Enfin, cela manque tout de même de quêtes annexes, de petites missions à opérer de temps en temps. L’intrigue se situe en marge du mainstream aussi mais ce n’est pas très grave. Dernier point, le multi, sous forme d’une sorte de Risk qui manque singulièrement de saveur.

Cela dit, c’est la première fois que l’on a un Assassin’s Creed qui se respecte sur console portable. Les zones à explorer sont de taille respectable, le personnage obéit au doigt et à l’oeil et le système des déguisements apporte un vrai plus à l’ensemble. Et puis on se prend au jeu, l’héroïne est attachante et l’aventure ne suscite pas l’ennui. Les quelques défauts que nous avons énoncés finissent par être occultés par un vrai plaisir de jouer.  

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Oui nous avons aimé le jeu. Il n'est pas exempt de défauts. Les environnement sont un peu moins vastes que d'habitude, certains combats sont un peu brouillons et cela manque de missions annexes. Mais le charme opère, surtout grâce au système de déguisement. Voilà enfin un vrai AC sur portable, qu'on se le dise.
ON A AIMÉ !
- Un vrai Assassin's Creed sur portable
- La Louisiane dépaysante
- La maniabilité
- Le système de déguisements
ON A MOINS AIMÉ...
- Des univers un peu plus étriqués que sur console de salon
- Des combats parfois brouillons
- Manque de missions/défis annexes
Assassin's Creed 3 : libération
Editeur : Ubisoft
Développeur : Ubisoft Sofia
Genre : Action/Aventure
Support(s) : PS Vita
Nombre de Joueur(s) : 1 surtout
Sortie France : 31/10/2012